Critique : “La Belle et la Bête” à la fête au Cours Florent !

C’était le dernier samedi de juin. Les élèves du Cours Florent présentaient leur version musicale de La Belle et la Bête dans le cadre de leur travail de fin d’année. En dépit de la chaleur écrasante, ce spectacle, mis en scène par Alexis Loizon et joué par une vingtaine de comédiens, élèves et anciens élèves du célèbre cours d’art dramatique, débordait de joie de vivre et de vitalité.

Parlons d’abord de l’œuvre, adaptée d’un conte écrit en 1757 par Jeanne-Marie Le Prince de Beaumont. Portée au cinéma par Jean Cocteau en 1946, elle fut transformée en film d’animation par Walt Disney en 1991 et, trois ans plus tard, produite à Broadway en comédie musicale. Le film de Disney est une ravissante pâtisserie dégoulinante de romantisme. D’ailleurs, outre le fait d’avoir été le premier film d’animation à remporter le Golden Globe Award, il figure aussi dans la liste des 100 plus belles histoires d’amour établie par l’Institut du Film Américain (AFI).

Largement inspiré du dessin animé, le spectacle du cours Florent aurait  pu facilement sombrer dans la mièvrerie. Mais Alexis Loizon a su éviter le piège. Par le choix des costumes et une chorégraphie très rythmée, il a donné à cette production une touche de modernisme et de jeunesse. Véritable homme orchestre de cette entreprise, Alexis a fait un travail remarquable d’adaptateur, s’inspirant également du musical  de Broadway. Sur une dizaine de numéros musicaux, trois sont extraits de la comédie musicale et traduits par ses soins. Les airs les plus attendus, « C’est la fête » et «Histoire Eternelle », ont été très applaudis par un public enthousiaste, même si sur le plan musical les ensembles n’étaient pas toujours d’une précision irréprochable. N’oublions pas que le Cours Florent est avant tout une école de théâtre. Mais, malgré l’austérité de moyens et l’exigüité de la dite « grande salle », le spectacle était plein d’allant, d’enthousiasme et de vie.

             

Parmi les comédiens on retiendra la tendre Héloïse Adam, tout à fait à sa place dans le rôle plein de fraicheur et de pureté de « Belle ». Ralph Folio, emprisonné sous sa  lourde cape et son masque complet de « Bête », par 33°, mérite toute notre sympathie. Mais quel comédien, fut il un génie, peut rivaliser d’expressivité avec la « Bête » grimaçante et si émouvante du dessin animé !

Les seconds rôles, notamment le quatuor, composé de Lumière (Tristan Chapelais) Big Ben (Fréderic Brodard), Mrs Samovar (Séverine Wolf) et Plumette (Floriane Turcat), étaient remarquables. D’ailleurs, dès la rentrée, on retrouvera Tristan dans Mamma Mia! Quant à Frédéric Brodard, il part jouer un spectacle musical Deux Décis d’Odyssée, en Suisse. Alexandre Faitrouni, ancien élève Florent, fait également un beau numéro d’acteur dans le rôle du Fou. Le cuisinier, Sebastien Ventura, fait une brève et amusante apparition.

Et, last but not least, Alexis Loizon campe un Gaston speedé et arrogant comme un Golden Boy. Aussi à l’aise dans la comédie que la danse et le chant, il est fait pour la comédie musicale et vient, d’ailleurs, de décrocher un rôle dans Footloose. Mais, ici, c’est son talent d’organisateur et de chef de troupe qu’on a envie de saluer. Car c’est lui qui a porté le projet à bout de bras, avec très peu de moyens, par la seule force de sa volonté. Un garçon à suivre...

Retrouvez les autres critiques des Travaux de Fin d'Étude du Cours Florent sur Musical Avenue : Sister Act, Moulin Rouge! et Rent

1 réponse

  1. Alexis Loizon
    Merci infiniment pour cet article que je perçois avec beaucoup de lucidité et d'objectivité. Merci pour tous les comédiens professionels qui ont particper à ce travail d'école, pour la reconaissance de leur travail fournis, et merci a MusicalAvenue d'avoir entrepri la démarche de venir voir ce qui se fait à l' Ecole Florent en matière de comédie musicale et de spectacle vivant, d'avoir eu la curiosité de juger des élèves-comédiens, proffessionels en devenir, sur leur travail. Merci une fois de plus de votre considération.
  2. […] Loizon et Musical Avenue, c’est une longue histoire qui remonte au temps où il était encore élève au cours Florent ! Quand on a su qu’il partait en Asie avec l’aventure Roméo et Juliette, on lui a demandé de […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.