Critique : “La Marche des Dinosaures, Live et Spectaculaire” au Centre Bell de Montréal

Pendant 170 millions d’années, les dinosaures ont régné sur la planète. Une superproduction a voulu lever le voile sur leur formidable épopée, mettant en lumière leurs particularités. Basée sur la série d’émissions primée de BBC Television, La Marche des Dinosaures leur redonne en effet vie en ce moment sur la scène du Centre Bell dans le cadre de sa tournée nord-américaine.

Plateosaure, stégosaure, allosaure, torosaure, tyrannosaure…pas moins de 10 espèces différentes de dinosaures ont été recréées pour les besoins du spectacle, chacune des marionnettes de grandeur réelle nécessitant 3 personnes pour l’opérer. Pendant qu’une personne la conduit, deux autres contrôlent les mouvements de son corps jusqu’aux moindres détails (clignements des yeux, rugissements, etc.). Résultat ? Des créatures gigantesques très agiles et d’un réalisme fou qui bougent sous nos yeux de manière très naturelle.

Guidé par le narrateur-paléontologue (Philippe Maymat) qui explique l’évolution des dinosaures, mais aussi les changements climatiques et tectoniques qui ont conduit à l’extinction de ces derniers, le spectacle est plus qu’un simple divertissement avec un but de vulgarisation scientifique. Tout en admirant ces colosses, on apprend ainsi comment leur destinée a été liée aux soubresauts de la nature, mais aussi leurs traits distinctifs.

Dans la deuxième partie du spectacle, les effets spéciaux se font encore plus présents avec notamment un écran géant où défilent des paysages à couper le souffle derrière un ptérosaure qui étend ses ailes. La scène devient aussi très colorée avec les fleurs qui font leur apparition sur terre et l’envol de papillons.

Ces décors et projections signés Peter England, collaborateur fréquent du Australian Ballet, sont complétés par les éclairages éblouissants de John Rayment (A Symphony of Light) et d’une musique de James Brett ayant composé plusieurs bandes originales de films comme 10,000 av. J.-C. Tantôt foudroyante, tantôt propice à l’émerveillement, celle-ci joue un rôle clé tout au long de la production, donnant le ton aux scènes présentées. Elle s’intensifie à certains moments et devient plus légère à d’autres, en faisant sursauter plus d’un lorsque le suspense est à son point fort. Côté son, c’est aussi mission accomplie avec un impressionnant travail de bruitage. Les grondements des dinosaures sont saisissants, à donner la chair de poule !

À valeur éducative, La Marche des Dinosaures ne s’adresse donc pas qu’aux enfants, mais à toute personne fascinée par ces intrigantes créatures et les récentes découvertes scientifiques qui ont été faites à leur sujet. À voir jusqu’au 17 août en français et en anglais, selon la représentation !

Crédit photos: Walking With Dinosaurs


"La Marche des Dinosaures, Live et Specatulaire"

Présenté par evenko et Global Creatures, en association avec BBC Worldwide LTD.

Du 13 au 17 août 2014 au Centre Bell de Montréal

www.evenko.ca

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.