Critique: “Le Music-Hall de la Baronne” au Théâtre Olympia de Montréal

Coproduction de l’événement "Montréal Complètement Cirque" et du Cirque Éloize qui célèbre ses 20 ans d’existence, Le Music-Hall de la Baronne a lancé les festivités circassiennes mercredi soir dans l’ambiance suave du Théâtre Olympia.

Dans un tel cadre sublimé par des éclairages tamisés, un décor baroque et une installation propice à l’intimité avec des tables rondes entourant la scène centrale en forme de pastille, il n’y a aucun doute qu’on est au cabaret, prêt à se laisser envoûter par les numéros de variété qui nous attendent. Des roses et des cravates sont même proposés aux spectateurs pour les entraîner un peu plus dans l’imaginaire de la soirée. Puis, la Baronne (Catherine Pinard ; Les Parapluies de Cherbourg) fait finalement son entrée en scène, décrochant les premiers rires chez le public qui a tant envie de suivre cette hôtesse truculente dans ses fantaisies.

L’idée d’entremêler cirque, théâtre et musique est logique. Ces disciplines se rejoignent et se complètent tant que l’une ne prend pas le pas sur l’autre, comme c’est hélas le cas avec Le Music-Hall de la Baronne, où les délectables numéros d’acrobaties éclipsent facilement les autres moments du spectacle. Ces derniers tombent souvent à plat comme la scène de domptage de fauves. Heureusement, la production possède assez de perspicacité et d’autodérision pour maintenir tout de même l’intérêt du public. Ainsi, quand le maître de cérémonie (Renaud Paradis ; Chantons Sous la Pluie) constate le manque d’enthousiasme face à ses blagues, il lance : "ok, celle-là je ne la garde pas !", faisant mine de prendre des notes pour une prochaine représentation, ce qui provoque, pour le coup, les rires tant désirés.

En Baronne coquine et autoritaire, Catherine Pinard nous dévoile sa voix chaude et enveloppante dans quelques numéros que l’on aurait aimés plus nombreux afin de percer plus à jour sa personnalité explosive. Quant à ses deux acolytes, Geneviève Baudet (Chante Avec Moi) et Renaud Paradis, ils étonnent par leurs prouesses vocales; la serveuse maladroite et le maître de cérémonie livrant chacun de très belles performances chantées qui nous font un peu oublier leurs sketchs moins réussis.

Mais la véritable star de la soirée demeure le cirque, à l’honneur avec une dizaine d’artistes internationaux qui alternent les numéros de trapèze, jonglerie, roue allemande et anneaux aériens avec maestria. Citons par exemple la Finlandaise Katerina Repponen qui livre un remarquable numéro de main à main et d’antipodisme aux côtés de son partenaire Pasi Nousiainen.

Des talents venus du monde entier pour nous en mettre plein les yeux dans ce cabaret acrobatique à l’âme rétro présenté jusqu’au 14 juillet.
 


Le Music-Hall de la Baronne de Denis Bouchard, Rémy Girard et Jeannot Painchaud

Une coproduction "Montréal Complètement Cirque" Cirque Éloize

Du 3 au 14 juillet au Théâtre Olympia de Montréal

Direction artistique: Jeannot Painchaud – Cirque Éloize; Mise en scène: Denis Bouchard; Conception et textes: Rémy Girard et Denis Bouchard; Direction musicale, arrangements et claviers : Jean-Fernand Girard; Multi- instrumentiste : Némo Venba

Avec : Geneviève Beaudet, Renaud Paradis et Catherine Pinard

Artistes de cirque: Louis-Marc Bruneau-Dumoulin, Myriam Deraiche, Rony Gómez, Christine Gruber, Emmanuel Guillaume, Michael Lanphear, Frédéric Lemieux-Cormier, Pasi Nousiainen, Katerina Reponnen, Camille Tremblay

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.