Critique: Le Voyage Extraordinaire de Jules Verne au théâtre Mogador

Critique : "Le voyage extraordinaire de Jules Verne"Réveil matinal en ce premier dimanche de novembre pour s’en aller découvrir la comédie musicale familiale à l’affiche du théâtre Mogador. Il était une fois, Le Voyage Extraordinaire de Jules Verne, un très beau spectacle qui ne demande qu’à vous emmener ailleurs !

L’histoire qui nous est racontée est celle du jeune Jules Verne, qui à l’aube de ces treize ans doit quitter le domicile familial pour partir étudier dans un pensionnat. Le rideau s’ouvre sur une chambre d’enfant où Jules à l’habitude de raconter des histoires à son frère Paul et sa sœur Anna pour les endormir. Mais voilà, si Jules s’en va et ne peut plus raconter ses histoires qu’adviendra-t-il de ses héros Phileas Fogg, le capitaine Némo ou encore Michel Strogoff ? Ils seront sans doute condamnés, comme nous l’explique une voix profonde et mystérieuse, à rester à jamais sur l’étoile Leolam qui abrite tous les personnages des contes.

L’aventure commence lorsque le Capitaine Némo, bien décidé à ne pas disparaitre, fait irruption sur scène avec tout son équipage pour capturer le petit Jules. Nous sommes très vite entrainés dans un voyage à travers des tableaux tous plus fantastiques les uns que les autres !

L’histoire nous absorbe sans difficulté et il faut bien avouer que les parents comme les enfants n’en perdent pas une miette. Les plus grands y trouvent de petits clins d’œil humoristiques. Quant aux plus jeunes, ils sont réellement pris par l’histoire qui se déroule sous leurs yeux à en croire leurs commentaires spontanés dans la salle ! La compréhension de cette histoire, riche de péripéties, est facilitée pour les plus petits grâce à l’atmosphère proche de celle des aventures de Peter Pan. Le choix d’utiliser des marionnettes pour les trois personnages principaux fonctionne bien, après quelques minutes l’artiste et sa marionnette ne font plus qu’un sans que cela ne soit une gêne à notre immersion dans spectacle.

La magie est au rendez-vous et la poésie résonne tout au long du spectacle. Les personnages de l’histoire se dévoilent en chanson et nous offrent un peu de leur univers. Les paroles sont pleines de sens et la musique nous transporte. On retient des titres comme "Le Tour du monde en quatre vingt jours" chanté par Phileas Fogg (Dan Menasche) et "Ailleurs" interprété par le cosmonaute Michel Ardan (Julien Loko) qui nous donnent ce petit quelque chose d’aérien si agréable. Comment ne pas également mentionner l’apparition du dinosaure Dina (Solèn Shawen) qui se déhanche sur des rythmes jazz !

Chaque artiste donne superbement vie à son personnage dans des décors qui nourrissent notre imaginaire et l’on se régale tout simplement. On aurait bien aimé les voir chanter sur de la musique live, la personnalité du spectacle n’en aurait été que plus forte !

Nous saluons donc la grande qualité de ce spectacle familial porté par des artistes de talent. Entre courses poursuites sur scène, combats de pirates et princesses étonnantes, cette troupe présente un conte pour les enfants de 7 à 77 ans !

Après cela, il se pourrait bien que Jules Verne réapparaisse sur la table de nuit des nouvelles générations…


Le Voyage Extraordinaire de Jules Verne, de Dominique Mattei et Nicolas Nebot

Depuis le 17 octobre 2015, au Théâtre Mogador

Livret, paroles et direction artistique : Nicolas Nebot ; Musique : Dominique Mattei ; Mise en scène et direction de casting : Rabah Aliouane ; Chorégraphie : Marc Forno ; Scénographie : Laura Léonard ; Costumes : Sami Bedioui ; Marionnettes : Einat Landais

Avec : Joseph-Emmanuel Biscardi, David Eguren, Quentin Thébault, Alyzée Lalande, Julien Loko, Dan Menasche, Michel Lerousseau, Solèn Shawen, MTatiana, Manon Taris, Marina Pangos

Réservation

1 réponse

  1. Anonyme
    Je reviens de ce spectacle et voilà mon avis : Globalement satisfaisant. On passe un bon moment. Les décors sont inventifs et la mise en scène avec les marionnettes pour interpréter Jules et son frère et soeur sont ingénieux. Les chanteurs sont bons avec toutefois un regret que les voix soient très "variétés"... Un grand bravo aux comédiens marionnettistes qui arrivent à jouer, chanter et insuffler une vie à leurs marionnettes ! Les chansons sont assez sympathique. Il est à regretter qu'il n'y ait pas d'orchestre...Mais à un prix tout à fait convenable pour cette qualité, on peut le comprendre... Toutefois, le spectacle n'est pas exempt de reproches. Malheureusement ce spectacle n'échappe pas aux mauvaises habitudes françaises d’écrire des chanson qui ne font PAS avancer l'intrigue... On rappelle qu'une comédie musicale est composé d'un livret et de chansons et que les deux doivent faire avancer l'intrigue et non pas balancer des chansons qui ne servent pas le propos. Fort heureusement ce n'est pas le cas pour toutes! L'intrigue est sympathique, toutefois, il manque cruellement de conflit dans certains tableaux ou de révélation sur les personnages... Malheureusement, l'arc de transformation du père est beaucoup trop abrupte. Quand à Jules Verne, il ne change pas, n'apprend pas grand chose lors de ce voyage et du coup, il est un peu fade.. Ce qui est dommage pour le protagoniste. Il aurait sympathique de creuser davantage la relation entre Jules, le protagoniste et Nemo, l'antagoniste... D'autant que ce dernier a de réelles raisons de ne pas apprécier Jules... Voilà... En conclusion : un spectacle sympa, on passe un bon moment mais un livret léger et des chansons qui pourraient ne pas faire partie du spectacle. Vladimir
  2. […] visages connus de Yoni Amar et Manon Taris, le duo de La Belle et La Bête, ou encore David Eguren (Le voyage extraordinaire de Jules Verne ; La Belle et La Bête) et Fabrice Todaro (Cats ; Le chanteur de Mexico). Ils seront entre autres […]
  3. […] En effet, Manon Taris (La Belle et la Bête, Le Bal des Vampires) et David Eguren (Le Roi Lion, Le Voyage Extraordinaire de Jules Vernes) auraient du être occupé par Le Fantôme de l'Opéra avant l'incendie du théâtre Mogador. […]
  4. […] ce qui est des autres rôles, ils seront toujours tenus par Noémie François (Mamma Mia ! ; Le Voyage extraordinaire de Jules Verne), Hélène Hardouin et Emmanuel […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.