Critique : “Les Érinyes” au Théâtre Essaïon à Paris

Critique : "Les Érinyes" au Théâtre Essaïon à ParisSavez-vous ce que sont les Érinyes? Non ? Moi non plus plus je ne savais pas... jusqu'à vendredi soir. Après recherches, il s'avère que ce sont des personnages de la mythologie, plus connues sous le nom de Furies. Selon les textes, elles sont représentées par différents personnages.
Le Théâtre Essaïon et la compagnie Ornithorynque présentent Les Érinyes, des enfants-femmes, ou femmes-enfants.

Lorsque les lumières s'éteignent, un bruit nous parvient des coulisses. Ce sont des voix d'enfants : deux petites filles se chamaillent. Il est l'heure pour elles de monter sur scène pour donner un spectacle, mais leur troisième compère, Lucette, manque à l'appel. Liliane et Julianne n'ont pas d'autre choix que de venir présenter leur petit show, malgré la mauvaise volonté de la première. Entre en scène Julianne au tutu blanc, timide mais qui respire la joie d'être au centre de l'attention, suivie de Liliane, contrainte et forcée, au costume de soldat de plomb avec un grand chapeau qu'elle déteste. L'ambiance est étrange au début, mais elles disent que "c'est conceptuel", alors on se laisse emporter.

Ces deux Érinyes sont petites filles, et ont de l'énergie à revendre. Idées et envies traversent leurs esprits par dizaines, elles ne savent plus trop où donner de la tête : il y a tant de choses qu'elles voudraient raconter aux gens venus les voir et les écouter. Elles sont à la fois joueuses, énervées, énergiques, anxieuses, dictatrices... Des enfants en fait !
Ces deux Érinyes deviennent un peu plus femmes à chaque chanson. Les histoires racontées en musique, qu'elles soient drôles ou tristes, ne se ressemblent pas, tout comme les femmes qui les narrent : jeune ; droguée ; mère de famille ; déçue par son père ; violée ; princesse ou encore croque-mort, et bien d'autres.
Autant d'opportunités pour montrer les grands talents de comédienne, chanteuse et musicienne de Cécile Mazéas et Julia Régule.

La plupart des chansons sont accompagnées à la guitare par Julia Régule. Sortent du lot une chanson a capella, un accompagnement à la guitare électrique et un rythme tapé dans les mains comme dans les cours de récréation (on pense à la comptine "Trois Petits Chats"), rapide et impressionnant.

Malgré quelques minutes nécessaires pour se détendre et entrer dans le monde étrange auquel nous invitent les artistes, on rit de bon cœur et on prête l'oreille à des textes sincères et pleins de vie.


Les Érinyes, de Cécile Mazéas, François Lis et Julia Régule

Au Théâtre Essaïon
Paris IVème
Les vendredi et samedi jusqu'au 18 février

Réservations dans les points de vente habituels et au Théâtre

Mise en scène : François Lis ; Costumes : Cécile Mazéas

Avec : Cécile Mazéas, Julia Régule

1 réponse

  1. Merci pour ce petite rappel mythologique. Je ne suis pas un fan des pièces de théâtre mais le sujet m'intéresse pas mal. Je ferai donc l'effort d'y aller !
  2. […] formé par Mélody Lesage (La Fabuleuse histoire de Baltazar), Cécile Mazéas (Dirty Dancing ; Les Erinyes) et Rosy Pollasto (Aladin ; Jeu d'enquête - Le Musical) est explosif. Il n'y a pas de temps mort […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.