Critique : “Les Fiancés de Loches” au Théâtre du Palais Royal à Paris

"Les fiancés de Loches" au théâtre du Palais RoyalTout l'été au Théâtre du Palais Royal, la réplique culte des vaudevilles "Ciel, mon mari" se décline en "Ciel, mon (ma) fiancé(e) !", puisque dans cette oeuvre de jeunesse de Georges Feydeau, trois frères et soeurs fraîchement débarqués de Loches, confondent l’agence matrimoniale et une agence de placements pour domestiques. Cette confusion va engendrer moults quiproquos, rebondissements rocambolesques et chansons hilarantes.  

Décidément la mode est aux adaptations de classiques en version musicale. Après Le Legs de Marivaux, c’est au tour du maitre des vaudevilles, Georges Feydeau, de voir son oeuvre écrite en 1888 agrémentée de phrases musicales. Ici, les couplets écrits par Jacques Mougenot sont savoureux car ils respectent le texte initial, tant dans le style que dans le langage. Ils servent à introduire les personnages, mais sont aussi bourrés d’humour.

On s’attache aussi aux personnages servis par des comédiens hors-pair. Ainsi, on a été charmé par la cocotte Michette au numéro d’entrée explosif et à la voix légèrement cassée, interprétée par Charlotte Filou (un nom comme ça pour un personnage espiègle et malicieux, ça ne s’invente pas !) Mais nous avons aussi éclaté de rire aux répliques de Gévaudan, droguiste à Loches, incarné par Franck Vincent, que l’on avait déjà remarqué dans Sister Act.   

Alors qu’on pourrait reprocher à la mise en scène une baisse de régime à certains moments, et à d’autres de ne reculer devant rien pour faire rire le public et de manquer d’un peu de finesse, nous préférons ne pas bouder notre plaisir de rire de bon coeur aux pitreries des personnages (on ne peut oublier Christine Bonnard) et chanter et applaudir au rythme de la musique jouée en direct au piano, violon, contrebasse.

Vous l’aurez compris Les fiancés de Loches mérite son qualificatif dans lequel chaque mot est important : elle est la comédie musicale de l’été. Rafraichissez-y vous !


Les fiancés de Loches de Georges Feydeau

Au théâtre du Palais Royal
38 rue Montpensier
75001 Paris

Jusqu'au 6 septembre du mardi au samedi à 21h

Mise en scène et musique :Hervé Devolder. Adaptation, couplets et direction d’acteurs : Jacques Mougenot, Décors : Jean, Michel Adam, Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz,  Lumières : Denis Koransky , Chorégraphies : Catherine Arondel , Coiffures et postiches : Stéphane Testu, Assistante à la mise en scène : Karine Falantin

Avec Christine Bonnard, Charlotte filou, Clara Hesse Claudine Vincent, Adrien Biry-Vicente, Arnaud Denissel, Fabrice Fara, Patrice Latronche, Franck Vincent
Piano : Thierry Boulanger ou DanielGlet, Contrebasse : Benoît Dunoyer de Segonzac, Violon : Marianne Devos

0 réponses

  1. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]
  2. […] Nombreux sont les spectacles musicaux à tirer leur révérence ce mois-ci : c'est la dernière ligne droite pour ne pas manquer des spectacles incontournables tels qu'Ivo Livi, Flon Flon, Gutenberg ! ou encore Naturellement Belle. Mais vous pourrez vous consoler avec les retours de deux petites pour lesquelles nous avons eu de gros coups de cœur lors de leurs précédentes représentations : La Poupée Sanglante et Les Fiancés de Loche. […]
  3. […] – signées par Bruno Gaccio (Avenue Q) et le metteur en scène – du talentueux Franck Vincent (Les Fiancés de Loches ; Hairspray), très drôle en chef opérateur […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.