Critique : “L’Opéra de Quat’Sous” actuellement en tournée en France

Actuellement en tournée en France et en Suisse, cette production de l'Opéra de Quat'Sous, s'est arrêtée au théâtre 71 de Malakoff. Une occasion pour le public habitant en région parisienne de découvrir cette œuvre culte signée Kurt Weill et Bertolt Brecht.

 
Créé à Berlin en 1928, et adapté en français pour la première fois en 1939, L'Opéra de Quat'Sous est toujours au goût du jour. Cette saison, pas moins de 4 productions différentes se sont, ou vont, se jouer en France. Et en début de saison prochaine le Théâtre des Champs Elysées programmera cette œuvre sous la mise en scène de Bob Wilson (à qui l'on doit les dernières productions de Pelléas et Mélisande et de Madame Butterfly à l'Opéra Bastille). 
 

L'action se déroule dans le Soho du Londres victorien avec ses mendiants, bandits, prostitués, policiers corrompus et jeunes premières pas si innocentes que ça. Ce petit monde entre en ébullition quand le célèbre brigand Mackie-le-Surineur épouse Polly Peachum, la fille du chef des mendiants. Adapté de L'Opéra des gueux de John Gay, L'Opéra de Quat'Sous est sûrement l'oeuvre la plus connue du duo Kurt Weill et Bertolt Brecht. Tout le monde, même sans le savoir, a déjà entendu l'air d'ouverture interprété par un chanteur de rue, ''Mack The Knife'' en anglais, dont le jazz et la pop se sont depuis emparés. A Broadway, pas moins de sept productions de cette œuvre se sont jouées depuis sa création, la dernière en date mettait en vedette Alan Cumming (Cabaret) et... Cyndi Lauper dans le rôle de Jenny. 

Charlotte Filou (Polly Peachum) et François Nadin (Mackie) © Carole Parodi
 
Il s'agit d'une nouvelle production destinée à tourner en France et en Suisse que le public de Malakoff a pu découvrir ces deux dernières semaines. La mise en scène moderne et déjantée de Joan Mompart, met bien en valeur le côté cynique de la pièce aux thèmes qui font encore échos dans notre société. Le décor circulaire sur plateau tournant est particulièrement ingénieux nous rendant bien l'atmosphère des différents lieux dans lesquels se déroulent l'action, la boutique des Peachum, la prison, le quartier des prostituées... 
 
La troupe est constituée de huit très bons comédiens, chacun jouant plusieurs rôles, en plus des sept principaux. Parmi eux, on retrouve avec plaisir Charlotte Filou (vue dans Les Fiancées de Loches) qui campe une charmante et inquiétante Polly Peachum. On apprécie également la présence d'un orchestre de dix musiciens qui rend bien hommage à la sublime partition de Kurt Weill.
 
Il s'agit là d'une très belle production de ce chef d'oeuvre intemporel, qui offre une belle occasion au public d'aujourd'hui de le (re)découvrir. Le spectacle est actuellement en tournée jusqu'au 24 mai et sera de retour sur les routes en 2017. Si vous aimez Kurt Weill ou que vous ne connaissez cette œuvre que de nom et voulez en savoir plus, voici une parfaite occasion.
 

 
L'Opéra de Quat'Sous, de Kurt Weill et Bretolt Brecht

Le 22 et 23 avril au Théâtre du Crochetan à Monthey, Suisse
Le 26 et 27 avril au Nuithonie-Equilibre à Fribourg, Suisse
Du 2 au 4 mai à Les 2 Scènes – Scène Nationale de Besançon
Le 10 mai au Théâtre Le Reflet à Vevey, Suisse
Le 24 mai Théâtre Corbeille-Essonnes

Le spectacle repartira en tournée de mars à mai 2017.

Musique : Kurt Weill, Texte : Bertolt Brecht, Mise en scène : Joan Mompart, Traduction française : Jean-Claude Hémery d'après l'Opéra des gueux de John Gay traduit par Elisabeth Hauptmann.

Constitution de l'orchestre : Yves Rousseau, Direction musicale : Christophe Sturzenegger, avec : Olivier Bernard, Denis Desbrières, Guillaume Dutrieux, Nicolas Fehrenbach en alternance avec Sylvia Kohler, Pierrick Hardy, Charles Kienny, Jean Louis Pommier, Julien Rousseau, Yves Rousseau et Pierre François Roussillon.

Collaboration artistique : Hinde Kaddour, Scénographie : Cristian Taraborrelli assisté de Roberta Monopoli, Univers sonore : Jean Kerauden, Lumière : Laurent Junod, Costumes : Amandine Rutschmann et Irène Schlatter, Masque, maquillage, coiffure : Katrin Zingg, Accessoiriste : Valérie Margot

Production : Comédie de Genève, Coproduction : Llum Teatre, Les 2 Scènes-Scène Nationale de Besançon, Théâtre 71 Scène Nationale de Malakoff, Avec le soutien de : Pro Helvetia – Fondation Suisse pour la culture, Fondation Leenaards, Corodis et Loterie Romande.

Avec : Carine Barbey (Jenny ; Walter ; un mendiant), Charlotte Filou (Polly ; un mendiant ; une putain ; un flic), Jean Phillipe  Meyer (Brown ; le chanteur de complainte ; un mendiant ; une putain), François Nadin (Mackie ; un mendiant), Lucie Rausis (Lucy ; Matthias ; un mendiant ; une putain), Thierry Romanens (Monsieur Peachum ; Kimball ; une putain), Brigitte Rosset (Madame Peachum ; Jacob) et Philippe Tlokinski (Filch ; l'acolyte du chanteur de complaintes ; Eddy un mendiant ; une putain ; Smith)

 

2 réponses

  1. Anonyme
    Il n'était pas à Vanves la semaine dernière mais à Malakoff au Théâtre 71 qui est l'un des producteurs du spectacle
  2. Benoît Tourné
    ... Merci de pallier aux petites têtes de linotte que nous sommes. Et merci de votre fidélité.
  3. […] Weill, L'Opéra de quat'sous est toujours au goût du jour. On avait pu voir la saison dernière une belle production de cette œuvre à Malakoff, et cette saison deux autres productions de ce classique tournent en France. La première menée […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.