Critique : “Love Circus” aux Folies Bergère à Paris

"Love Circus" aux Folies Bergère à ParisQu’il est difficile pour nous de vous parler d’un spectacle dans lequel il n’y a que des artistes qu’on aime… qu’on aurait voulu meilleur ! Car si Love Circus actuellement à l’affiche des Folies Bergère, est rempli de qualités, il contient aussi quelques défauts trop importants pour qu’on en sorte conquis.

 
La première partie s’ouvre sur un petit film diffusé façon "Previously on Love Circus" et présente l’histoire de ce couple en 1874 dont la femme s’est suicidée de chagrin amoureux. Pendant tout l’acte, les personnages feront référence à cette histoire, sans que cela fasse avancer la leur. Ainsi, ils sont plus dans la narration que dans l’action, ce qui donne un coté bavard à la pièce. Nous ne sommes pas arrivés à rentrer dans le peu d’histoire qui se dessinait et nous sommes donc un peu ennuyés. 
 
 
Grande innovation dans les productions de Stéphane Jarny, les chansons ne sont pas des reprises issues d’une seule décennie. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges puisqu’elles vont de Charles Aznavour à Britney Spears. On a cru noter quand même une prédominance des années 80. On a ainsi retrouvé des tubes des Rita Mitsouko, Guesh Patti, Niagara, Elli Medeiros, Queen…  Malheureusement, il ne se passe pas grand chose non plus pendant les chansons qui fasse avancer l’histoire, puisque elles sont prétextes à mettre en valeur des numéros de cirque. Ainsi les chanteurs ne sont là que pour accompagner vocalement les circassiens qui exécutent leur performance. De ce coté c’est évidemment parfait. Autant vous dire qu’on a frémi plus d’une fois lorsque Simon Heulle ou Vincent Maggioni passent du haut en bas de leur mat chinois, en une demi-seconde. 
 
Heureusement, cette première partie comporte aussi de bons moments grâce aux interprètes. Ainsi Vincent Heden nous a confirmé qu’il était un artiste complet aux multiples talents et multiples facettes (nous n’en dirons pas plus…) et offre une prestation esthétique et émouvante, sur "Les moulins de mon coeur" (de Michel Legrand). Lola Ces nous a bouleversé sur "Quand on n’a que l’amour" (Jacques Brel), juste par sa voix car tout en étant très peu éclairée et en retrait, elle a su faire passer toute l ‘émotion qu’il faut sur ce titre très exigeant techniquement. Elle prouve une fois de plus qu’elle est une grande artiste.
 
 
Curieusement, la seconde partie plus courte, ne comporte pas les mêmes défauts. l’intrigue se passe bel et bien au présent et est resserrée autour du personnage de Vincent Heden. Du coup, on ne voit plus le temps passer et on ne boude pas notre plaisir de rire aux textes malicieux de Stéphane Laporte. C’est également durant cet acte que se trouve le grand moment du spectacle interprété par Alexandre Faitrouni (une fois encore dans un personnage de "fou", mais il est si bon dedans… ) qui nous a fait hurler de rire et recueilli une salve d’éclats de voix et d’applaudissements du public. 
 
C’est donc un bilan un peu mitigé que nous tirons de ce cirque musical, tel qu’il aurait mieux valu le qualifier, plutôt que de comédie musicale. Preuve en est, au final, les artistes interprètent LE tube entraînant de l’année 2014. Le public "content" (comme le veut la chanson "Happy" de Pharell Williams) se lève de lui-même pour taper des mains et bouger au son de la musique pendant que nous nous extirpons de nos fauteuils pour l'imiter sans grande conviction. Le charme qui avait magnifiquement fonctionné sur D.I.S.C.O. n’a pas opéré sur nous cette fois-ci... Dommage !
 
Credits photo : Vincent Thomas

Love Circus d’Agnes Boury et Stéphane Laporte

du jeudi au samedi à 20h, le dimanche à 17h, jusqu’au 21 décembre 2014. 

Aux Folies Bergère
32 rue Richer 
75009 Paris 

Mise en scène et directeur artistique : Stéphane Jarny, Assistante à la mise en scène : Patricia Delon, chorégraphe : Emilie Capel, Directeur de casting : Bruno Berbérès, Stylisme et création costumes : Vanessa Coquet et Cécilia Sebaoun, Création Décors : Stéphanie Jarre, Arrangements musicaux : Fred Pallem, Coach vocal : Nathalie Dupuy

Avec Vincent Heden, Lola Ces, Maximilien Philippe, Aurore Delplace, Fanny Fourquez, Alexandre Faitrouni, Sofia Mountassir, Golan Yosef

Danseuses : Suzanne Meyer, Alexandra Trovato, Nadine Timas, Alicia-Irane Rault
Acrobates : Simon Heulle, David Girard, Vincent Maggioni, Tiago Eusebio 

 

1 réponse

  1. G. Lemoine
    Pour ma part, je ne suis pas mitigé et le charme a vraiment opéré. Je suis en-thou-siaste ! un spectacle ambitieux qui s'est donné les moyens de faire un très bon et grand show à l'américaine et qui fonctionne à merveille. Très belle mise en scène, une "BO" géniale, belles chorégraphies, des artistes enthousiastes, dynamiques nous offrant des performances de chanteurs, danseurs, acrobates impeccables, voir impressionnants. Ca roule comme si ca avait 6 mois ... Et ca n'a démarré qu'il t'a deux semaines. Bravo à la production et à la troupe pour cette soirée vraiment très réussie. J'y retournerais avec plaisir.
  2. […] (Sister Act ; Flashdance), Ana Ka (Le Bal des Vampires ; The Voice saison 5), Sofia Mountassir (Love Circus) et Stacey King (The Voice saison 3) sont plus mises en avant que les rôle masculins car très […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.