Critique: “Noël 1933” au Théâtre Denise-Pelletier de Montréal

Critique: "Noël 1933" au Théâtre Denise-Pelletier de Montréal Alors que les premiers flocons viennent de tomber sur la métropole québécoise et que l’hiver est bien arrivé avec les températures glaciales de ces derniers jours, la troupe du Théâtre Exaltemps nous apporte de quoi nous réchauffer avec son spectacle Noël 1933 parfait pour se mettre dans l’esprit des fêtes !

Les années de crise qui suivirent le crash boursier de 1929 n’ont pas épargné le Québec qui fut atteint de plein fouet par l’affaissement des marchés agricoles. Entre la pauvreté, la méfiance et l’espoir de lendemains meilleurs, Noël 1933 revisite cette période sombre de l’histoire québécoise du point de vue de quelques habitants du quartier populaire de St-Henri, à la veille de Noël. Certains s’apprêtent à réveillonner, le cœur tout de même à la fête malgré les soucis qui s’accumulent, tandis que d’autres se font jeter à la rue, symboles de la misère ambiante qui plane sur la ville. Au final, la solidarité l’emporte sur l’infortune pour laisser place à un réveillon des plus festifs. Un spectacle touchant et sans artifices qui remet à l’honneur un passé difficile tout en nous faisant revivre la magie des Noëls d’antan !

Pendant 1h30 sans entracte, 11 acteurs-chanteurs sont réunis sur scène avec leurs voix comme seul instrument de musique. Relevant le défi de chanter en chœur a capella, ils reprennent le répertoire traditionnel de Noël qui se voit investi d’un sens nouveau dans le contexte de l’histoire. Ainsi, lorsque les orphelins entonnent "Dans un profond silence" c’est à leur solitude et détresse que l’on pense d’abord. De la même manière, quand Yvette s’amuse à chanter "Ça va v’nir" de Mary Rose Anna Travers, alias La Bolduc (première "chansonnière" du Québec), les paroles d’encouragement face à la crise frappant alors Montréal prennent une toute autre signification dans la bouche de la jeune fille qui garde sa bonne humeur malgré les malheurs qui accablent sa famille.

Outre leurs harmonies vocales et leur belle complicité, les comédiens nous gâtent même d’un numéro de gigue et d’un fougueux set carré chorégraphiés par Nathan LeLièvre qui joue également le rôle d’Émile et dont l’interprétation de "Minuit, Chrétiens" est l’un des moments les plus émouvants du spectacle.

Des costumes qui semblent tout droit sortis des placards de nos grands-parents à la brillante mise en scène de Jean Turcotte, minimaliste et rafraichissante à la fois, Noël 1933 nous tire tantôt une larme, tantôt un rire, faisant résonner en nous mille et une émotions et nous donnant envie d’aller à la rencontre de l’autre en cette période de l’année propice au rapprochement.

Crédit photos: Lise Breton et Valérie Paquette
 


Noël 1933 présenté par le Théâtre Exaltemps

Du 28 novembre au 18 décembre 2012 au Théâtre Denise-Pelletier de Montréal

Billets en vente : http://www.denise-pelletier.qc.ca/

Mise en scène : Jean Turcotte ; Idée originale : Chantal Grenier ; Direction vocale : David Leboeuf ; Scénarisation : Dominique Grenier ; Chorégraphie du set carré : Nathan LeLièvre ; Décors et costumes : Dominique Grenier ; Accessoires : Dominique Grenier et Véronique Pilon ; Trame sonore : Jean-Christophe Verbert et David Gagnon

Avec : Olivier Berthiaume, Jean-Sébastien Bonneau, Tommy Chouinard, Andrée Gibeau, Chantal Grenier, Dominique Grenier, David Leboeuf, Nathan LeLièvre, Marie-Michèle Rivest, Marise Provencher et Catherine Savoie.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.