Critique : “Ordinary Days” à la Comédie Nation à Paris

Critique : "Ordinary Days" à la Comédie Nation à ParisLa comédie musicale d’Adam Gwon, auteur-compositeur américain, Ordinary Days était sur les planches de la Comédie Nation. Lisandro Nesis a fait découvrir au public français cette perle pour seulement quatre représentations, en version originale.

L’histoire d’Ordinary Days se situe à New York, où le public est invité à suivre le destin de quatre personnages. Tout d’abord, Deb, jouée par Lauren Berkman (Are we a pair?), est une thésarde pleine d’ambition, quelque peu cynique, qui perd ses notes de thèses. Elle va croiser la route de Warren, sous les traits de Lisandro Nesis (Are we a pair?), un garçon à ses antipodes, qui a trouvé son cahier. Prisca Demarez (Cats ; Avenue Q) et Emmanuel Suarez (Avenue Q), campent Claire et Jason, un couple qui emménage ensemble, mais lui semble plus amoureux qu’elle.

La rencontre explosive de Deb et Warren créé un duo à la fois hilarant et attachant, d’autant plus avec la complicité de Lauren Berkman et Lisandro Nesis. Ce dernier, souffrant ce jour-là, n’était visiblement pas au meilleur de sa forme mais a fait une prestation tout de même remarquée. La scène des flyers colorées était un plaisir visuel.
Malgré un accent anglais pas toujours compréhensible de la part d’Emmanuel Suarez et Prisca Demarez, le public suit leurs problèmes et leurs disputes. Leur dénouement fait place à la chanson très émotive "I’ll be Here", où le public a les larmes aux yeux à la fin de la prestation de Prisca.

C’est sans aucun décor, mais avec quelques accessoires, que le public est transporté tour à tour dans la rue, la chambre de Deb, l’appartement de Claire et Jason, un taxi… Les histoires racontent des situations, plutôt banales, de la vie, ce qui fait que chacun se retrouve dans l’une des chansons du spectacle.

Ordinary Days est un spectacle haut en couleurs et en émotions, que vous ne devez pas manquer si le projet revient sur une scène parisienne.

Crédit photos : Christine Coquilleau Nait Sidnas - photoprivée.com


Ordinary Days, d’Adam Gwon

Avec : Lauren Berkman, Prisca Demarez, Lisandro Nesis, Emmanuel Suarez

Mise en Scène : Colton Pometta ; Piano et direction musicale : John Florencio

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.