Critique : “Shrek – Le Musical” en français au Casino de Paris

Critique : "Shrek - Le Musical" en français au Casino de ParisLV Show, société de production prolifique qui nous a déjà offert cette saison trois spectacles musicaux (Hairspray, Le Chat Botté et Frankenstein Junior), récidive avec un show ambitieux venu, une fois n'est pas coutume, tout droit de Broadway.
Shrek – Le Musical, c'est bien évidemment l'adaptation théâtrale d'un des films d'animation préféré des petits et des grands, et la question que tout le monde se pose est : l'ogre vert supporte-t-il bien la transposition du grand écran à la scène ?

Dans le pays de Fort-Fort-Lointain, l'odieux Lord Farquaad, ennemi des monstres et créatures de contes de fées, déporte ces sujets fantasques dans le marais de l'immonde ogre Shrek. Importuné par l'invasion de ces personnages hauts en couleurs, le puant héros se met en quête pour récupérer la tranquillité de sa solitude éternelle, sans savoir que son périple croisera le chemin d'un âne volubile, d'une dragonne romantique, et d'une princesse allumée frappée d'une drôle de malédiction.

"Shrek – Le Musical" au Casino de Paris
Photo : Mirco Magliocca

Avec Shrek, la société de production de l'italien Lorenzo Vitali souhaite frapper fort et offrir un spectacle qui surpasse ses précédentes créations. Les choix du producteur, venu à la conquête de la France il y a maintenant quatre ans, déroutent autant qu'ils parviennent parfois à créer de jolis moments de théâtre musical. On se souvient de Fame, œuvre peu passionnante portée en France par une belle distribution, Hair dont l'audace des choix artistiques n'avait d'égal que le scepticisme du public, ou encore Hairspray qui réussissait le pari de retranscrire toute la folie des 60's dans un spectacle énergisant.
La constante des spectacles made in LV Show : des licences bien connues des Français par le truchement du cinéma, afin de drainer dans les théâtres un grand public encore parfois hermétique au genre du théâtre musical.

Selon les spectacles, la salle se laissait embarquer à toute allure dans le train effréné de comédies musicales séduisantes, ou bien restait à quai… Shrek – Le Musical demeure à mi-chemin entre les deux, fidèle à la marque de fabrique de l'entreprise, dans ses points forts et ses écueils.

"Shrek – Le Musical" au Casino de Paris
Photo : Mirco Magliocca

Shrek est de ces musicals récents s'inscrivant dans la nouvelle tradition pop-rock-variétés qui émerge à Broadway. La musique est servie par un orchestre fourni qui sonne comme là-bas, mais dont on regrette qu'il soit enclos à distance dans les coulisses du théâtre, donnant l'impression d'entendre une bande enregistrée.
Les mélodies sympathiques sont pour la plupart instantanément accrocheuses et offrent une partition légère facilement accessible aux plus petits.
Car le spectacle, bien que destiné a priori à un public familial, est clairement orienté en direction du jeune public : tous les personnages du film, et notamment les héros de contes de fées, prennent vie sur scène dans des tableaux d'ensemble animés. Les apartés et autres métaphores grivoises, auxquelles les enfants ne comprendront rien, ne laisseront pas aux adultes le temps de s'ennuyer.

Pour le reste, l'histoire est celle d'une jolie quête d'amour et de tolérance qui transmettra de belles valeurs aux petites têtes blondes, sur fond d'humour scato douteux (Shrek est bien connu pour ses émanations en tous genres après tout…)

Visuellement, la production a mis de gros moyens pour offrir un spectacle beau et grandiose. Les décors, pourtant astucieusement composé des superbes toiles peintes et d'accessoires en volume réussis, pêchent par leur manque cruel de perspective.
Les lumières, scolaires et fades, n'aident en outre pas à les mettre en valeur et sont d'une immobilité tragique.
On est loin de la grande avenue New-Yorkaise, même si la quantité faramineuse de costumes, masques et perruques constitue l'un des atouts graphiques majeurs de la pièce. On regrettera que le masque de Shrek soit si inexpressif et affublé d'horribles sourcils qui lui donnent l'allure du fils caché d'Emmanuel Chain…

"Shrek – Le Musical" au Casino de Paris
Photo : Mirco Magliocca

Michel Lerousseau (Panique à Bord ; Rabbi Jacob) est pourtant bon dans le rôle de l'ogre verdâtre, et se retrouve entouré d'une troupe fort douée : Nathalie Lhermitte (Starmania ; Piaf) en Fiona nous fait oublier qu'elle a passé l'âge de jouer les princesses en fleur, Julien Plantier (Hairspray) confirme sa place d'artiste montant de la scène parisienne dans le rôle de l'Âne insupportable à la voix d'Eddy Murphy, et Guillaume Beaujolais (Les Nouvelles Aventures de Robin de Bois) est phénoménal et hilarant dans le rôle du minable despote Lord Farquaad.

S'il ne s'agit pas de la meilleure réalisation de LV Show et de son metteur en scène Ned Grujic, il est encourageant de voir la société — souvent décriée pour son manque de moyens — s'orienter peu à peu vers du divertissement plus spectaculaires.
Shrek, dont le succès outre-Atlantique a été très mitigé, n'est certes pas le musical du siècle, mais un spectacle qui fera passer un joli moment à toute la famille et vous en donnera pour votre argent.


Shrek – Le Musical, de David Lindsay-Abaire et Jeanine Tesori

Jusqu'au 4 mars 2012
Au Casino de Paris
16 rue de Clichy – 75009 Paris

Mise en scène : Ned Grujic ; adaptation française : Stéphane Laporte ; chorégraphie : Philippe Bonhommeau ; direction vocale : Jeremy Reynolds ; conception lumières : Antonio De Carvalho.

Avec : Michel Lerousseau (Shrek), Nathalie Lhermitte (Fiona), Julien Plantier (l'Âne), Guillaume Beaujolais (Lord Farquaad), Fred Colas (Roi Harold, petit cochon, garde, manipulateur marionette), Sophie Boucheron (maman ours, maman Shrek), Mathilde Libbrecht (la Féé, habitante de Duloc, souris aveugle, petit rat), Maureen Diot (Petit Biscuit, l'Elfe, Fiona adolescente), Benjamin Conil (Peter Pan), Tess Hédreville (la Dragonne, Vilain Petit cCanard), Gregory Amsis (Grand Méchant Loup, Thélonius, garde), Bastien Jacquemart (le Lapin Blanc, chevalier, joueur de flûte de Hamelin, nain Grincheux), Charlotte Hervieux (Fiona enfant, bébé ours, souri aveugle), Fabrice Pochic (Petit cochon, homme du peuple, homme Duloc, manipulateur marionette, rat homme), Alexandre Bernot (Capitaine de la garde, villageois, chevalier, évêque), David Koenig (papa Shrek, papa Ours, garde, chevalier), Ludovic-Alexandre Vidal (Petit cochon, manipulateur marionettes), Julien Salvia (Pinocchio, garde, chevalier), Lucie Riedinger (la Reine Lillian, la Sorcière).

20 réponses

  1. Anonyme
    Je suis surpris de ce manque total de lucidité envers un spectacle qui pèche par excès de zèle. Quand je lis ce que vous envoyez sur des productions plus créatives telles que Avenue Q ou Adam et Eve, je suis plus qu'étonné de vous lire aussi magnanime. Si la distribution (en costume) est, certes, à la hauteur des attentes, tout le reste n'est même pas digne d'un spectacle de kermesse. Et on vend ça 60€ en carré OR (qui veut dire ORchestre pour cette production...)!! Alors soit vous essayez de vous attirer les faveurs d'un producteur qui malheureusement enchaine les licences musicales qui font le contenu de votre site, soit vous étiez grippé le soir de la représentation. Quoiqu'il en soit, ce n'est pas très objectif tout ça.
  2. Stephany Kong
    A titre personnel, j'ai trouvé "Shrek, le musical" décevant. Le premier acte traîne en longueur, c'est fade et sans relief, malgré une distribution plutôt bonne dans l'ensemble. Les costumes et décors sont très en-deça de ce que j'en attendais ; heureusement le second acte gagne un peu en dynamisme et humour mais ça ne suffit pas pour rattraper l'impression d'ensemble qui reste très mitigée. Le son n'était pas terrible, c'était même difficilement audible par certains moments. C'est vraiment dommage.
  3. Emmanuel
    Je suis hélas d'accord avec le commentaire précédent. Je vous trouve très (trop) gentil avec ce spectacle... Car même s'il est avant tout - certes - destiné aux enfants, les exigences ne doivent pas être minimisées pour autant... J'ai vu ce spectacle en carré or, et je suis obligé de constater qu'il présente bien des lacunes : micros ouverts quelques secondes après le début des phrases des comédiens, orchestre couvrant les voix des chanteurs, de gros blancs dans la mise en scène, des approximations de texte, des chanteurs qui bafouillent et accrochent sur des paroles... Les interprètes sont sans doute à la hauteur vocalement, mais desservis par la pauvreté du livret. A mon sens, seule Nathalie Lhermitte sort son épingle du jeu... mais que diable est-elle venue se perdre dans cette galère... ? Dans l'ensemble, on dirait que le show a été trop rapidement mis sur scène, sans que les artistes ne soient encore bien prêts... Enfin, que penser d'une production qui vend les premiers rangs, situés à quelques centimètres de la scène, à des petits bouts de chou tellement petits qu'une fois assis, ils sont incapables de voir le spectacle... le principal des actions se passant dans le fond de la scène (peut-être pour qu'on se rende moins compte de tout ce qui va mal !!!) J'étais gêné pour ces pauvres enfants, pour leurs parents... ! (d'ailleurs de ce fait partis à l'entracte...) J'ai pourtant beaucoup aimé les autres spectacles de LV production (le sublissime Frankenstein Junior, Hairspray... Mais j'avoue que ce Shrek là m'a énormément déçu ! NB : comment savoir si Michel Lerousseau est un bon acteur ? Il est complètement prisonnier de ce masque qui l'empêche d'avoir une quelconque expression faciale...
  4. Vincent
    Enfin un commentaire qui me semble juste. Je n'ai pas vu ce spectacle, mais sachant que c'est produit par LV Show, cela ne me donne pas du tout envie d'aller voir cette escroquerie, après avoir "subi" Hairspray et Frankentein Junior, 2 comédies musicales pourtant superbes à l'origine. Comment peut-il encore réussir à acheter les droits de tout ces musicals? Quand on voit ce que l'on peut faire avec Avenue Q ou Mamma mia, ça prouve que l'on peut adapter en français. Il suffit juste de se donner les moyens, et de s'entourer de gens de talent...
  5. Lewis
    Ôtez-moi d'un doute affreux, la production française de Legally Blonde ne sera pas produite par LV Production, n'est-ce pas? N'EST-CE PAS?!
  6. TAF
    bon, commencons par LV Show, je suis vraiment surpris par les remarques sur ces productions... Ils ont parfois fait du très bon boulot, HAIRSPRAY et FRANKENSTEIN JUNIOR était vraiment excellent, certes avec des budget limités, mais la qualité des chanteurs était au rendez vous... de même que la qualité des adaptations francaises... *** Bon, venons en à Shrek, que j'ai vu hier dans une salle remplie de chiards braillards, incapable de se tenir immobile 5 minutes et vraiment insupportables (Merci les parents de gagcher le spectacle pour les autres)... Donc pas facile d'apprécié un spectacle dans ces conditions. ***Alors le spectacle est franchement moyen, hésitant vraiment entre un specatcle pour enfant et un spectacle pour adulte... En ne choisissant pas vraiment soin camps, le spectacle est donc bancal. La première partie est supporifique, lente et vraiment inintéressante. Les chansons sont vraiment molle et pas terrible. Cela s'arrange nettement dans la seconde partie, ou enfin l'humour décolle (merci le prince !!!!) et ou quelques chansons arrivent à nous faire vibrer... J'avais espéré un spectacle dans le genre de Spamelot, j'ai eu droit à un truc du genre "Chantal Goya au pays des ogres". Avec la salle, remplie de marmots et bruyante à souhait en prime !!! Une grosse déception...
  7. Bof !
    Eh ben oui: terriblement décevant. S'il y a davantage de moyens financiers que d'habitude, semble-t-il, c'est donc que le problème vient d'ailleurs chez LV Shows... Le style de l'oeuvre déjà: faire d'un dessin animé farcesque et parodique, un musical en édulcorant tout l'humour décalé, du coup il ne reste pas grand chose (Stéphane Laporte nous a habitué à mieux dans ses adaptations). Ensuite le manque total de direction d'acteurs, les artistes chevronnés s'en sortent par leur propre talent (surtout Guillaume Beaujolais, irresistible et parfait en prince odieux), les autres semblent avoir plus de mal, chacun fait ce qu'il peut mais on a l'impression que le metteur en scène n'a pas prévu assez de répétitions. Il y avait pourtant tant de choses à proposer sur le travail des corps (le pauvre Shrek n'est pas aidé par sa cagoule verte en carton, les "accessoiristes" qui font les papillons, le feu, le dragon, etc. n'ont pas fouillé le travail de marionnettiste, ça ne s'improvise pas, mais ce n'est sans doute pas leur faute: il faut du temps de travail!...) Il faut aussi se donner les moyens artistiques de ses ambitions, il manque un vrai travail de fond sur tout les personnages (sauf - encore une fois - Lord Farquaad qui est servi par un artiste imaginatif et délirant, et Fiona et l'Âne qui tirent quand-même leur épingle du jeu). Bref, un spectacle dans l'ensemble très sage et un peu plat, à l'inverse donc de ce qu'on pouvait attendre...
  8. guy
    Bon, c'est vrai que c'est pas le show le plus renverssant en provenance de Broadway mais pour ma part je trouve que sans les moyens des USA, c'est plutôt bien fait. Je pense qu'avec le temps, ils vont monter en puissance. J'ai apprèciè par exemple dans la musique les références aux classiques de Broadway(musique et parole (pour ça, prendre version anglaise) ou musical récent (intonnations de Gypsy, Sping awekening, etc...). Dans la salle, le seul moment perçu est "le lac des cygnes".
  9. Velma
    J'ai trouvé que le spectacle manquait de rythme. De très gros blancs sont venu conforter cette idée. Quelqu'un pourrait-il me dire ce que chantait le dragon ?????? Et par pitié arrêtez de dire que ce sont les mises en scène de Ned. Pour Hairspray, Frankenstein Junior et Shrek, il ne s'agit ni plus ni moins que de la même chose qu'à New York, tout ceci gommé de certaines difficultés. On retrouve ceci jusque dans les mouvements des personnages. C'est affligeant. C'est un spectacle de niveau High School aux US et 90 euros en tarif plein pour l'orchestre ... non merci. J'ai déjà eu mal avec mes 40 euros sur BilletReduc.
  10. Gabey
    Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires précédents. Comment un site bien renseigné et bien fait d'habitude comme MusicalAvenue peut-il être aussi indulgent pour une production catastrophique ? Tout le 2nd degré du film est perdu, l'adaptation est ratée, Fiona a 2 fois l'âge du rôle, c'est une véritable daube ! et pourtant j'avais adoré Frankenstein Jr et Hairspray...
  11. Anonyme
    Je ne sais pas par où commencer ... j'ai vu "Shrek" la comédie musicale ... je n'ai rien vu de musical ... pas plus que de comédie ... les personnes qui trouveront comme excuse, comme dans l'article que "c'est pour les enfants" me font rire. Un spectacle qui dure 2H15 sans aucune interactivité, non, n'est pas adapté aux enfants. Les adultes qui ont cette impression l'ont car ils n'ont simplement pas trouvé le show de qualité et se disent que ça doit être bon pour des enfants ... Petite note à la personne qui dit sans son commentaire "*** Bon, venons en à Shrek, que j'ai vu hier dans une salle remplie de chiards braillards, incapable de se tenir immobile 5 minutes et vraiment insupportables " : un enfant captivé par quelquechose qui l'intéresse reste des heures sans moufter, éduqué au spectacle et à se tenir, ou non. Là, les mômes sont insupportables car ils ne comprennent rien, que le show n'a même pas un visuel qui les captent, et que justement le show étant familial et pas du tout adapté à eux spécifiquement n'a aucune interactivité et ne les entraîne dans aucun univers ! Allez voir d'autres shows dignes de ce nom entourés d'enfant ! J'ai fait l'expérience par trois fois les deux dernières semaines : il n'y a qu'à Shrek que les mômes ne tenaient plus en place après un quart d'heure et parlaient de leur envie de bonbons en hurlant plutôt que de parler de la pièce ... Quand aux moyens, par pitié, ne vaudrait il pas mieux mettre un décor plus simple (on sent l'effort, l'investissement, mais c'est plutôt moche au final) et réengager des danseurs qui donnent du relief, du visuel ? C'est une honte de telles chorégraphies données à des non danseurs apparemment, si peu ensembles, vraiment ! La direction musicale, n'en parlons pas ... aucune nuance, un son dégueulasse, des artistes qui ne prononcent pas les consonnes et n'articulent pas ... des musiciens qui jouent faux sans aucun piano ... Pour ce qui est de Fiona qui a "deux fois l'âge du rôle" par contre, mais par pitié heureusement !!! Il n'y a qu'en France dans le musical pour ne confier un premier rôle qu'à une nana de 20 ans qui n'a ni la technique, ni l'assise, ni l'expérience de la scène sous prétexte que le rôle a 20 ans dans l'histoire ! A Broadway, à Londres, en Allemagne, à l'Opéra, il n'y a quasiment aucune exception : les jeunes premières sont régulièrement, si le rôle le demande, âgées de 30,40 ou même 50 ans pour jouer des jeunes filles de 16 et personne ne s'en plaint, car elles servent personnage et musique ! Croyez vous vraiment que le rôle de Fiona est facile à chanter ? A jouer ? Je trouve la Fiona française très bien et pêchue. Ah, autre chose : avez vous vu Shrek à Londres (un moment excellent entre parenthèses, le problème ne vient donc pas de l’œuvre en elle-même) ? Moi oui. Aucune créativité dans la mise en scène française croyez moi ! Les seules drôleries sont du copier-coller. Et plein de bonnes choses ont été oubliées ... hélas ... Je déconseille fortement à quiconque de payer pour aller voir ce show, au Casino de Paris s'entend, bien pire encore que la production de Hairspray, déjà peu glorieuse à son époque ... LV show a produit Frankenstein, très bien, il aurait s'abstenir du reste. Pauvres artistes qui ne sont pas mis en valeur ! Pauvre public ! Bref, ne nous dites pas que ce spectacle est pas mal. Non. C'est très mauvais.
  12. madmartigan
    Je ne pensais pas que la scène musicale française pouvait offrir un spectacle aussi affligeant! Une mise en scène molle et plate, des interprètes incapables d'assumer des premiers rôles dans des spectacles musicaux (il faut être chanteur et acteur), et je pense que la production a oublié d'engager un chorégraphe. Je comprends l'inquiétude de certains pour l'adaptation de Legally Blonde, d'autant que j'ai eu la chance de voir la production anglaise que l'on peut qualifier de "professionnnelle".
  13. Anonyme
    Bonjour, suis d'accord avec certaines choses mais dire que les comédiens, et je parle de Michel Lerousseau, de Nathalie Lhermitte, de Guillaume Beaujolais et de Julien Plantier n'assument pas leur rôle, retournez voir Dracula. Si Nathalie LHermitte et Michel Lerousseau ne sont pas des comediens-chanteurs, j'ai hate de savoir qui vous aimez. Sur ce, bonne nuit !
  14. Anonyme
    Quand on est capable de critiquer un spectacle comme Frankestein Junior, il est presque facile de juger aussi négativement un spectacle comme Shrek (dans un autre genre). J'hallucine de lire autant d'absurdités sur un spectacle qui a ses qualités. On peut être libre d'avoir un point de vue, de là à juger de cette façon, parfois même méchamment, je trouve cela petit et totalement insensé ! Quand on connait le salaire des artistes sur scène, on s'interroge sur le courage qu'ils ont à bosser et donner autant au public... vraiment ! J'ai aimé les interprètes (merci jolie Fiona et bravo à tous les autres!), trèèèès généreux et talentieux ! j'ai aimé les voix, les costumes, les musiques, les déco de scène...2h de spectacle à la fois sympa pour les enfants et les adultes ! J'y suis allée sans mes enfants, j'y retournerai avec eux pendant les vacances scolaires.
  15. François
    Elle sera produite par Serge Tapierman, ce qui est pareil. Mieux vaut avoir la peste ou le choléra?

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.