Critique : “Une Américaine à Paris” au Théâtre du Tambour Royal

"Une Américaine à Paris" au Théâtre du Tambour RoyalUne Américaine à Paris
Jusqu’au 27 juin au Théâtre du Tambour Royal, le vendredi à 20h30


À l'issue d'une de ces auditions perdues d'avance ("Merci, on vous écrira…"), un baryton Français s'éprend d'une jolie soprano Américaine venue tenter sa chance à Paris, qu'il va prendre sous son aile.
Et quand ces deux-là s'aiment, c'est bien évidemment en chansons !

Porté par un répertoire pointu et composé de grands morceaux de Broadway, Une Américaine à Paris est une petite pastille de bonne humeur musicale : le remède parfait pour oublier ses tracas et dire adieu aux maux de tête une fois le vendredi soir venu !
Conçu par Olivier Ayault et Dominique McCormick, ce spectacle musicale sans prétention s'amuse à explorer en toute simplicité la relation complice de ce duo détonnant.
Les auteurs ont eu l'intelligence de ne pas s'encombrer d'une intrigue trop élaborée et ont confié à juste titre le rôle principal aux chansons de Leonard Bernstein (West Side Story, Candide) Andrew Lloyd Webber (Le Fantôme de l'Opéra) Jerry Bock (Le Violon sur le Toit) ou Jerome Kern (Show Boat, Swing Time).

Sur scène, le duo enchaîne avec une maîtrise déconcertante les grands air des rois de la comédie musicale américaine.
Les voix sont sublimes, l'interprétation est parfaite, les comédiens sont beaux et charismatiques, leur jeu est joliment spontané, et les mélodies choisies donnent de délicieux frissons d'émotion.
Accessoirisée au minimum, la mise en scène se veut humble mais n'en est pas moins inventive et futée.

Malgré un public clairsemé (sans doute pour cause de week-end prolongé), Une Américaine à Paris est une pièce musicale enchantante qui plaira au plus grand nombre : pas besoin d'être une encyclopédie vivante de la comédie musicale pour apprécier les standards qui constituent ce tour de chant.
Même si vous êtes néophyte, ces airs résonneront probablement dans votre mémoire et vous ne pourrez qu'être séduits par les superbes voix lyriques des deux interprètes.

Faites-vous plaisir : prenez dès maintenant rendez-vous dans ce théâtre atypique et votre prochaine fin de semaine débutera sous les auspices ravissants d'une soirée musicale à la (re)découverte du meilleur de la comédie musicale américaine !

Une Américaine à Paris - jusqu'au 27 juin 2009, le vendredi à 20h30.
Théâtre du Tambour Royal, 94 rue du Faubourg du Temple - 75011 Paris.
Conçu et mis en scène par Olivier Ayault, assisté de Dominique McCormick.
Direction musicale : Romain David.
Chansons de Léonard Bernstein, Jerry Bock, Nicolas Brodszky, Léo Delibes, George Gershwin, Jerome Kern, Cole Porter, Giaccomo Puccini, Andrew Lloyd Webber, Kurt Weill
Avec en alternance : Dominique McCormick, Elisa Doughty, Olivier Ayault, Thill Mantero, accompagnés au piano de Romain David, Sylvain Combaluzier.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.