Critique : “Une Diva à Sarcelles” au Vingtième Théâtre

Critique : "Une Diva à Sarcelles" au Vingtième ThéâtreCette semaine, c'est autour d'Une diva à Sarcelles d'être présenté au Vingtième Théâtre de Paris, dans le cadre du festival Tout le monDiva, organisé par le réseau de création Diva. Écrit par la comédienne Virginie Lemoine, le spectacle trace une jolie route depuis sa création en 2008, avec à la clé une nomination aux Molières 2010. Forcément, l'attente était grande...

Comment décrire Une diva à Sarcelles ? Ovni lyrico-musical, cette pièce de théâtre est définitivement inclassable. Le spectacle se déroule intégralement dans l'appartement de Pietra Michetskaia, alias Pierrette Michon, dans un fort joli décor. Soprano ratée victime d'un monde trop cruel, la diva se produit seule dans sa cuisine, et se voit menacée d'expulsion. Maintenue en vie grâce à un univers décadent qu'elle a créé de toutes pièces, constitué par un public et un pianiste imaginaire, elle reçoit quotidiennement la visite de Monsieur Larceneur, son concierge qui l'aime en secret.

Énoncé ainsi, on pourrait imaginer une pièce glauque et triste. Il n'en est rien : pendant la plus grande partie de la pièce, on rit des pitreries de cette diva, qui interagit avec son public imaginaire : nous. Excentrique à souhait, notamment avec son concierge, la diva nous fait rire, et finit par nous toucher par sa sincérité. La pièce est admirablement construite et mise en scène, Virgine Lemoine ayant déployé des trésors d'inventivité pour nous séduire. On pourra toutefois reprocher certaines longueurs évitables, en particulier dans la première partie du spectacle où le comique de répétition finit par lasser.

Cependant, s'il ne fallait qu'une seule raison pour découvrir Une diva à Sarcelles, ce serait la diva elle-même : Brigitte Faure. Décrite à raison par Virginie Lemoine comme une "comédienne et chanteuse exceptionnelle", l'artiste est tout simplement époustouflante. Comédienne hors pair, elle brille vocalement, tant sur le répertoire lyrique que sur des chansons plus populaires. Si son potentiel comique est indéniable, elle fait brillament évoluer son personnage, détruit par la vie et par un monde qui apparait terriblement injuste.

Virginie Lemoine a fait le pari de proposer une pièce difficile, sapant peu à peu tout espoir de rédemption pour son personnage. Spectacle musical intelligent, Une diva à Sarcelles saura également réjouir les spectateurs par la richesse du répertoire, par la qualité de l'écriture et par le talent des comédiens. Nous ne pouvons que souhaiter à la diva d'enchanter encore d'autres spectateurs à l'avenir !


Une Diva à Sarcelles, de Virginie Lemoine

du 12 au 16 juillet 2011 à 21h30
le 17 juillet à 17h30

Vingtième Théâtre
7, rue des Plâtrières
75020 Paris

Mise en scène : Virginie Lemoine, assistée de Marie Chevalot

Avec : Brigitte Faure, Smail Mekki, Marie Chevalot et Jozef Kaputska (piano).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.