Le Roi Lion

La note de la rédaction : 


Un spectacle de Julie Taymor

au THÉÂTRE MOGADOR
25 rue de Mogador
75009 PARIS

Du 02/01/2008 au 03/08/2008
Reprise à partir du 19/08/2008


Depuis 15 ans, la machine à rêve Disney s'est lancée avec succès dans l'adaptation sur scène de ses plus grands films. Sous la forme de musicals, ces spectacles rencontrent un succès phénoménal à chaque nouvelle production partout dans le monde, et le Roi Lion, à Paris, ne déroge pas à la règle : tous les ingrédients sont là pour amener la magie de Broadway en France. Et le challenge est brillamment relevé !

Dès la scène d'ouverture, magistrale, on entre de plein pied dans un spectacle comme on n'en a jamais vu en France. Mise en scène, costumes, décors, lumières… tout concourt à donner vie à la faune et la flore de la savane avec la même pointe de magie qui émane des dessins animés Disney.
Le travail des équipes de Julie Taymor (metteur en scène) est à ce titre extraordinaire. Masques, marionnettes, automates : tout est le fruit d'un dosage subtil entre une stylisation des formes très contemporaine et des éléments "cartoon", clairement créés pour le jeune public et qui rappellent le film dont est tirée la pièce.
On retrouve d'ailleurs avec plaisir les chansons qu'on a aimées dans la version cinématographique, auxquelles viennent s'ajouter de nombreuses nouvelles perles signées Elton John, Tim Rice et Lebo M. Ce dernier, compositeur Sud-Africain mondialement reconnu, a su rendre les sonorités tribales de son continent abordables même aux oreilles les moins habituées : si la musique "World" n'est pas votre fort, vous pourriez bien être surpris d'y prendre goût grâce à ce spectacle !
 
Les interprètes, dans tout ça, défendent avec talent l'idée qu'on peut faire en France aussi bien qu'à Broadway, ou du moins s'en approcher sans rougir : Zama Magudulela (déjà présente dans de nombreuses troupes du Roi Lion de par le monde) incarne une Rafiki drôle à mourir et fait preuve de qualités vocales qui laissent sans voix; Olivier Breitman est médusant en Scar, le frère maléfique de Mufasa, joué par un Jean-Luc Guizonne (alias Jee-L) qui prouve qu'il y a une vie après la Star Academy. C'est lui la bonne surprise du spectacle : il est extrêmement convainquant dans le rôle du Roi Lion, un être sage et animé de pures intentions, un parfait équilibre d'autorité et de compréhension - l'archétype de la figure paternelle dont le petit Simba et tout un peuple devront faire le deuil.
 
En revanche, Jérémy Fontanet n'est pas vraiment convaincant dans le rôle de Simba. Son grand numéro pêche de par son manque de maturité, sans pour autant que cela ne nuise à la qualité globale du spectacle : la jeunesse de l'interprète cadre relativement bien avec son personnage et apporte une certaine fraîcheur au show.
 
La vraie faiblesse du spectacle, ce sont les très jeunes interprètes qui jouent Simba et Nala enfants : ces rôles sont joués par un duo différent chaque soir et la qualité des petits comédiens est très variable, pour le meilleur, comme pour le moins bon… Heureusement, on sent que ces petits garçons et petits filles prennent un plaisir fou à jouer aux lionceaux chaque soir, et leur enthousiasme est communicatif !
 
Mais tout cela, ce ne sont que des détails, et le Roi Lion reste un spectacle époustouflant, une œuvre qu'il serait vraiment dommage de rater, et dont la qualité a été déjà récompensée par 6 Tony Awards et 3 Molières ! Le spectacle réserve une multitude de surprises avec des grandes scènes somptueuses et une inventivité permanente dans les moindre petits détails.
Si ce n'est déjà fait, n'attendez plus : foncez et laissez-vous charmer par les merveilles de la savane, c'est un voyage dont vous ne reviendrez pas déçus !
 
Baptiste

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.