Compte-rendu : “Road Show” de Stephen Sondheim à Londres

Compte-rendu : "Road Show" de Stephen Sondheim à LondresRoad Show, une comédie musicale écrite par Stephen Sondheim (Sweeney Todd ; Into the woods…) sur un livret de John Weidman (Pacific overtures ; Assassins), créée en 1999 à New-York, était donnée à Londres au mois de février au Union Theatre, un petit théâtre très actif dans le musical. 

 
L’histoire est celle de deux frères aux caractères bien différents : l’un plutôt travailleur et honnête, l’autre plutôt oisif et menteur. Au décès de leur père, après que leur mère leur annonce la ruine de la famille, les deux frères décident de partir en Alaska pour aller creuser dans les mines d’or (Gold Rush), ce qui va changer leur vie à jamais...
 
Nous avons passé un grand moment de théâtre musical dans ce petit endroit non loin de Waterloo Station grâce à une distribution et une production de très grande qualité. Howard Jenkins incarne un personnage principal à la fois fort et émouvant, avec une performance vocale à la hauteur d’un rôle très exigent pour deux heures de spectacle sans entracte.
 
Le livret conjugue humour et émotions dans cette histoire de relation fraternelle rivale, mais a de nombreuses faiblesses : les rebondissements incessants nous empêchent parfois de nous projeter dans l’émoi et la psychologie des personnages et a tendance à tomber un peu dans le burlesque. De la même façon, le spectateur est sans cesse tiraillé entre le côté ironique du livret et les côtés sombres des personnages et leurs relations, si bien qu’il arrive qu’on ne sache plus trop que penser de l’humour ou de la profondeur du propos. La musique quant à elle est à la hauteur de son compositeur. Les connaisseurs reconnaîtront rapidement des phrases musicales issues de Sweeney Todd, Sunday in the Park with George et Company. Cependant, certains thèmes ont leur propre originalité, et certains numéros musicaux sont un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles.
 
 
L’étroitesse du Union Theatre permet de réaliser une mise en scène immersive et d’avoir une réelle promiscuité avec les comédiens, ce que nous avons grandement apprécié.
 
Ce musical créé lors d’un workshop en 1999 n’a jamais été produit à Broadway, et malgré de nombreuses réécritures, n’a jamais connu de gros succès. Successivement appelé Wise guys, puis Gold !, puis Bounce, pour enfin s’appeler Road show, ce changement incessant dans les titres d’une même œuvre (avec des modifications importantes dans les scènes et les personnages) symbolise bien qu’en dépit de nombreuses qualités, ce musical laisse le spectateur dans une certaine confusion liée à histoire légèrement trop délirante. Cependant, ce delirium ne vaut pas le coup de se priver de deux heures de Stephen Sondheim, et si vous croisez un jour une prochaine production de Road show (qui n’a connu que 4 productions), n’hésitez pas à prendre vos places. 

Road Show de Stephen Sondheim, 
 
Du 3 février au 5 mars 2016 à l'Union Theatre,

Musique et paroles : Stephen Sondheim ; Livret : John Weidman ; Orchestrations : Jonathan Tunick 

Avec : Howard Jenkins, Andre Refig, Joshua LeClaire

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.