Rencontre avec Lucie Riedinger, interprète dans ‘”Les instants volés”

Rencontre avec Lucie Riedinger, interprète dans '"Les instants volés"Tout comme ses partenaires des Instants VolésLucie Riedinger n’en est pas à sa première pièce de théâtre musical, sans pour autant occuper le devant des scènes de "superproductions". De Shrek aux Instants volés, en passant par La petite fille aux allumettes, rencontre avec celle qui dévoile une artiste aux mille visages.  

Musical Avenue : Parle-nous un peu des rôles que tu interprètes dans Les instants volés. 
 
Lucie Riedinger : J'interprète quatre personnages : Madame Martin la maman de Lula, une art-thérapeute, une infirmière et enfin une malade qui s'appelle Simone. 
 
M.A. Lequel de ces personnages est le plus agréable à jouer pour toi ? 
 
L.R. Ils sont tous tellement différents que je prends autant de plaisir à les jouer, les uns que les autres. En plus, on a tellement peu de temps entre chaque personnage, que c'est un peu comme une continuité bizarrement, même s'ils sont opposés. C'est comme une partition. Je ne fais pas de séparation. 
 
M.A. Justement, c'est la question que je voulais te poser : est-ce difficile de passer d'un personnage à un autre en très peu de temps ? 
 
L.R. Oui. C'était ma grosse appréhension. Je me demandais comment aurais-je le temps de me concentrer alors que j'ai à peine le temps de changer de costume.  A force de répéter ces changements de costumes, on arrive à avoir ces 5 secondes pour pouvoir se mettre en condition. Mais c'est vrai que c'est la partie très difficile car il ne faut pas qu'on puisse le voir. Il faut être tout de suite dans le personnage. 
 
M.A. As-tu calculé ton temps de changement entre deux personnages ?
 
L.R. Non, mais je sais que cela se compte en secondes. Il y a des fois où je dis la dernière réplique d’une scène… Et la première réplique de la scène suivante, c’est moi dans un autre personnage !
 
M.A. Tu dis que tu n’as pas de personnage préféré. As-tu un personnage qui a été plus difficile à aborder, sur lequel tu as lutté pour pouvoir le trouver ?
 
L.R. Oui, c’est Mme Martin, la maman de Lula. Peut-être parce que je n’ai pas l’âge du personnage. Je suis plus proche d’une Lula que de sa maman. Mais je crois que ça y’est, maintenant, je l’ai. 
 
M.A. Un des derniers spectacles dans lequel tu as joué est un spectacle qu’on a beaucoup aimé chez Musical Avenue : La petite fille aux allumettes. Qu’en retires-tu ? 
 
L.R. Je continue à jouer dedans au théâtre du Gymnase et en tournée. Comme c’est l’après-midi, je peux jouer le soir dans Les instants volés. C’est aussi un spectacle où je joue plusieurs personnages. Du coup, ça m’a fait un bon entrainement, pour Les instants volés
 
M.A. Enfin, nous allons parler d’un spectacle dans lequel tu as joué : Shrek (au Casino de Paris, ndlr). Cette production a été très critiquée aussi bien par le public que par les artistes (notamment pour des problèmes avec le producteur). Quel souvenir en gardes-tu ? 
 
L.R. J’en garde quand même un bon souvenir. J’en ai tiré des bonnes choses. Je faisais mes premiers pas dans le milieu. J’ai fait de nombreuses rencontres qui m’ont permises de passer des auditions pour d’autres projets. C’est pour cela que je ne regrette pas Shrek même si en effet, on a eu des problèmes. Pendant l‘exploitation, il y avait des problèmes de budget qui ont fait qu’on n’avait pas les outils pour faire un beau spectacle. Le masque de Shrek n’était pas au niveau. De plus le dragon était très dangereux. Je faisais partie des gens qui le portaient et on a eu des accidents pendant certains spectacles. Nous avons fait une première période et le jour où nous devions signer les contrats pour la reprise, la production a déposé le bilan. Malgré tous ces déboires, je ne regrette pas, car ça m’a appris beaucoup de choses.

Les Instants volés, de Cyrille Garit et Stève Perrin
 
Du 21 janvier au 6 mars 2016, du jeudi au samedi à 21h30, dimanche à 17h30 


Au Vingtième Théâtre

7 rue des Plâtrières 

75020 Paris 
 
Metteur en scène : Nicolas Guilleminot, Directeur Musical : Christophe Houssin, Chorégraphes : Stéphanie Chatton, Loïc Facquet, Pianiste : Jibril Caratini Sotto 
 
Avec : Stefanie Robert, Alexis Mahi, Lucie Riedinger, Julien Baptist
 
Réservations dans les points de vente habituels et sur le site du Vingtième Théâtre

 

1 réponse

  1. Anonyme
    Si on connaissais déjà les nombreux talents de Mademoiselle Riedinger, qu'elle confirme avec grâce dans ce spectacle, il ne faut surtout pas manquer l'occasion de découvrir Alexis Mahi, Stefanie Robert et Julien Baptiste qui sont à mon sens les révélations de ce musical. Non seulement, le couple principal Max et Lula est bouleversant autant dans leur jeux que dans leurs voix, autant la virtuosité de M Baptiste à passer en quelques secondes d'un personnage à l'autre, sans jamais perdre "le fil" est inédit. Et en plus de ça, il chante très bien. En gros, tous les talents qui font parfois défaut sur certaines productions, sont bien présents dans ces Instants Volés inoubliables.
  2. […] nombreux spectacles et comédies musicales comme Shrek-le musical ; La Petite Fille aux allumettes, Les Instants Volés ou encore Robin des Bois, la légende... ou presque […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.