“Faire semblant d’être normaux” de retour à Paris en janvier 2018

Après plusieurs représentations du 9 avril au 25 juin dernier à l'ABC Théâtre à Paris, le spectacle musical Faire semblant d'être normaux reviendra faire résonner ses notes dans l'enceinte du théâtre parisien La Croisée des Chemins du 21 janvier au 4 mars 2018, tous les dimanches à 17h30.

Sur scène, un duo comique et caustique composé d'un comédien/chanteur, Benoît Valliccioni, et d'un pianiste, Mattia Pastore, qui s'attellent à revisiter pour la première fois dans la langue de Molière quelques uns des plus célèbres monologues des artistes italiens Giorgio Gaber et Sandro Luporini ; tel est le concept proposé par le spectacle musical Faire semblant d'être normaux, qui fera son grand retour au Théâtre La Croisée des Chemins du 21 janvier au 4 mars 2018.

Monologues musicaux

Faire semblant d'être normaux s'intéresse plus particulièrement à l'un des pans de l’œuvre de Giorgio Gaber, à savoir le "teatro-canzone" (théâtre-chanson), un genre que le chanteur et homme de théâtre italien est connu pour avoir créé. Mis en scène par Stéphane Miglierina, le spectacle propose ainsi de suivre au travers de onze monologues musicaux le parcours d'un homme tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Au milieu de ses rêves, de ses doutes et de ses nombreux défauts, une réalité que seul le rire permettra d'aller affronter en essayant de découvrir ce qui se cache derrière les apparences.

Le but ?  Faire découvrir les écrits du duo Gaber et Luporini au public français, en le faisant passer du rire à l'émotion. Un spectacle qui fleure bon l'Italie à découvrir ou redécouvrir à partir du 21 janvier prochain !


Faire semblant d'être normaux

Du 21 Janvier au 4 Mars 2018, les dimanches à 17H30

Théâtre La Croisée des Chemins

43 rue Mathurin Régnier, 75015 Paris

Textes : Giorgio Gaber et Sandro Luporini ; Traduction et mise en musique : Mattia Pastore et Benoît Valliccioni ; Mise en scène : Stéphane Miglierina ; Production : Compagnie Polygène et Compagnie Les Vitriers Lunatiques, avec le soutien de la fondation Giorgio Gaber

Avec : Benoît Valliccioni et Mattia Pastore

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.