Jean-Luc Choplin à la tête du Théâtre Marigny

Nous vous en parlions il y a quelques semaines, la nouvelle s’est confirmée : Jean-Luc Choplin, ancien directeur du Théâtre du Châtelet puis conseiller artistique de la Seine Musicale, reprendra bien les rennes du Théâtre Marigny dès sa réouverture à l’automne 2018.

Les rumeurs allaient bon train depuis l’annonce, fin 2017, de sa démission de la Seine Musicale : nous savons désormais où officiera Jean-Luc Choplin dès le début de la saison 2018/2019. Rapidement lassé de l’institution au montage financier complexe, où s’opposaient souvent intérêts économiques et volontés de création, Jean-Luc Choplin se lance donc dans une nouvelle aventure, pour la première fois de sa carrière au sein d’un théâtre privé.

Pas de mini-Châtelet, mais la création d’un véritable théâtre musical parisien

Le Théâtre Marigny, qui compte deux salles de 1000 et 300 places, avait déjà tenté de recruter Jean-Luc Choplin comme conseiller artistique en 2016, alors sans succès. Ce sera chose faite dès l’automne prochain, avec le démarrage d’une saison dont le nouveau directeur artistique assumera déjà toute la programmation.

Selon Le Figaro, Jean-Luc Choplin ne souhaitera pas recréer l’univers et la ligne artistique qu’il avait brillamment instaurés au Théâtre du Châtelet, qui, sous sa direction, avait incarné un véritable “Broadway-sur-Seine”. De 2006 à 2017, il avait su sensibiliser le public parisien et français aux charmes de la comédie musicale anglo-saxonne, et ravir ses amateurs. Des grands classiques du "musical" comme Singin’ in the rain, My Fair Lady ou The Sound of Music, à des oeuvres plus pointues comme Passion ou I Was Looking At The Ceiling And Then I Saw The Sky, et même de l'opérette avec La Belle Hélène, tous les registres avaient été abordés, dans des productions d’une qualité toujours saluée par la critique et le public.

Refusant de simplement reproduire sa programmation du Châtelet, Choplin misera donc davantage sur l'éclectisme, la collaboration avec des artistes internationaux, la création de projets originaux et le décloisonnement entre le spectacle vivant et les autres formes artistiques, avec en ligne de mire l'émergence d’un véritable théâtre musical parisien.

Gageons que l’arrivée de ce fervent défenseur de la comédie musicale augure de beaux jours pour l’institution que Jean-Luc Choplin appelle déjà “Le plus beau théâtre du monde sur la plus belle avenue du monde”!

Crédit photo : Denis Lacharme

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.