“La Tour de 300 Mètres” : un nouveau musical en voie de développement

Notre rédaction a rencontré Marc Deren, auteur-compositeur, et Vincent Merval, metteur en scène, pour nous parler de leur projet La Tour de 300 Mètres : un musical en voie de développement, dont le thème principal est la construction de la Tour Eiffel.

MA : Comment est née cette idée de spectacle autour de la Tour Eiffel ?

MD : Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été fasciné par la Tour Eiffel. A 6 ans, je suis venu à Paris pour la première fois : j’ai été émerveillé par la ville et notamment par la Tour Eiffel. Quand je me suis intéressé à l'histoire de sa construction, j'ai trouvé ça passionnant. Et par ailleurs, j'ai toujours été captivé par la fin du 19e siècle, une période qui a profondément marqué le Paris que nous connaissons aujourd’hui.

 

MA : Que raconte l'histoire ? Est-ce une fiction ? Ou bien une pièce historique ? 

MD : C'est un peu des deux. Essentiellement, on peut considérer ça comme une pièce historique. J'ai voulu raconter l'histoire de la construction de la tour, qui était à l'époque un pari très audacieux. J’ai pensé cette pièce comme un voyage dans le temps, car il faut bien se projeter et imaginer ce que représentait à l'époque une construction en métal (toutes les constructions étaient au moins partiellement en pierre) et d'une telle hauteur, qui n'avait jamais été atteinte. Mais pour bien mettre les choses en perspective et plonger le spectateur dans l'ambiance de la Belle Epoque, il y a aussi de la romance. Je me suis donc servi de faits et de personnages historiques, mais en y ajoutant de la théâtralité pour que le récit ait ce qu'il faut de poésie et de rebondissements.

 

MA : Qui sont les personnages de l'histoire ?

MD : Là... je préfère ne pas trop en dire... Tout ce que je peux révéler, c'est qu'il y a sur scène sept comédiens, dont certains se mettront dans la peau de plusieurs personnages. Parmi ceux-ci, le public en connaît déjà quelques-uns, et évidemment, Gustave Eiffel en fait partie.  

 

MA : Que signifie « musical » : est-ce une comédie musicale ? Un spectacle musical ?

MD : Il est vrai qu’on a vu ce terme apparaître depuis quelques années en France, reprenant le terme anglais « the musical ». On a en France beaucoup de spectacles de différentes natures qui intègrent de la comédie et de la musique… J’ai plutôt construit La Tour de 300 Mètres comme une pièce de théâtre avec des chansons que comme un spectacle entièrement musical. 

FB-Profile FORM MA

MA : Vincent, quelles ont été tes premières impressions quand Marc t'a parlé de son projet ?

VM : Marc m'a fait l'honneur de me faire lire assez tôt son projet, avant même de me proposer de faire la mise en scène. J'ai tout de suite trouvé l'idée géniale ! C'est à la fois un monument incontournable et emblématique, mais dont l'histoire en elle-même est assez peu connue. De plus, le récit qu'en faisait Marc est bien documenté, riche en anecdotes et en rebondissements : on se laisse emporter par l’histoire du livret, mais c'est aussi un peu « d'Histoire ».

 

MA : Qu-est ce qui t'a motivé dans ce projet ?

VM : Le sujet est partagé de façon universelle, et la façon dont il est traité est originale. Mais au-delà du sujet même de la Tour Eiffel, il y a là un défi de réconcilier deux objectifs : celui de divertir et celui d’instruire, raconter une histoire dans l’Histoire, trouver et façonner des personnages qui vont susciter de la curiosité pour le monument, mais aussi transmettre de l’émotion, car c’est ce qu’on cherche au théâtre.

 

MA : As-tu eu rapidement une idée de la mise en scène que tu voulais réaliser ? As-tu fait des recherches pour t'inspirer ?

VM : J'ai effectivement pour habitude de faire quelques recherches pour avoir des éléments historiques précis avant de commencer à construire un univers. L'avantage est qu'on échange beaucoup avec Marc qui s'est intensément renseigné sur son sujet avant d’écrire. Comme c'est souvent le cas, certaines idées sont arrivées vite et d'autres ne passeront pas l'épreuve des répétitions.

 

MA : Marc et Vincent, quelles sont vos ambitions pour cette création ?

MD : Nous avons travaillé pour aboutir à cette première version de l’oeuvre qui sera donnée pour trois représentations. Notre ambition, et notre souhait, est de s’adresser principalement aux professionnels lors de cette création, pour entrevoir un futur avec eux et voir ce titre porté à l’affiche.

 

MA : Enfin, avez-vous chacun une anecdote à partager avec nos lecteurs, en rapport avec La Tour de 300 Mètres ?

VM : J'ai la chance de faire partie d'une famille où la mémoire est très importante et j'ai retrouvé des anciennes photographies (des daguerréotypes exactement !) d'aïeux qui posent devant la Tour Eiffel dans les premières années. Quand j’ai lu le livret de Marc, je me suis senti dans la peau de mes ancêtres.

MD : Je savais que Gustave Eiffel avait vécu son enfance et son adolescence à Dijon : la ville où j’ai aussi grandi. Mais en m'intéressant plus à son histoire, j'ai découvert qu'il avait étudié là où j'ai fait mes années de collège : un établissement très ancien à Dijon (actuellement le collège Marcelle Pardé). Ca m'a beaucoup plu de savoir ça !

 

Rendez-vous prochainement sur MusicalAvenue pour en savoir plus sur la distribution, les dates et lieu de représentations de "La Tour de 300 Mètres" !


 

La Tour de 300 Mètres - le musical

Actualités à suivre sur la page Facebook @latourde300metres

Contact : latourde300metres@gmail.com

0 réponses

  1. […] Nous vous parlions de ce projet en voie de développement dans l’interview réalisé avec Marc Deren, l’auteur et Vincent Merval, le metteur en scène de cette nouvelle création. La distribution est maintenant annoncée pour les trois représentations qui auront lieu les 29 et 30 janvier à la Comédie Bastille.  […]
  2. […] y a un peu plus d'un an, notre chroniqueur Marc Deren présentait son spectacle sur la création de la Tour Eiffel intitulé La Tour de 300 mètres à la […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.