“On connaît la chanson”, hommage à Jean-Pierre Bacri

Triste nouvelle en ce début d’année, le réalisateur, scénariste et comédien Jean-Pierre Bacri nous a quitté. Connu pour sa grande carrière cinématographique, il fut également co-scénariste et comédien sur le film musical On connaît la chanson. L’occasion de vous parler de ce petit bijou du cinéma français et de lui rendre hommage.

Du film d’auteur au film musical

Au milieu des années 90, Alain Resnais, réalisateur de films d’auteur (Hiroshima mon amour) décide de rendre hommage à une de ses idoles, Dennis Potter, auteur et humoriste anglais qui intégrait des chansons dans ses œuvres afin d’expliquer de manière plus simple les problèmes de la société . 

Sa filmographie a toujours été jalonnée de beaucoup de musicalité que ce soit dans La vie est un roman, Pas sur la bouche ou sa collaboration avec Stephen Sondheim pour la musique du film Stavisky.

Pour ce projet un peu fou, il se tourne vers les deux scénaristes à succès du moment, avec qui il a déjà collaboré sur son film Smoking/No Smoking, Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui.

Ceux-ci viennent de rencontrer un grand succès avec leur dernier film Un air de familleD’abord surpris par cette proposition pour le moins originale , ils finissent par accepter et planchent sur un scénario à leur image, un chassé-croisé de 6 personnages dans un Paris de carte postale qui traversent tous une période de questionnement. L’idée est donc trouvée, ne reste plus qu’à trouver les chansons adéquates.

Des chansons populaires au service des dialogues

« On cherchait de préférence des chansons très connues qui aient des refrains auxquels tout le monde puisse s’identifier, de vraies rengaines ». C’est par ces mots que Jean-Pierre Bacri explique le choix des chansons. 

Les recherches se portent alors sur des tubes de la variété française allant des années 30 aux années 80 : des chansons identifiables dès les premières notes et connues de tous. Le catalogue est donc vaste de Claude François à Julien Clerc, d’Edith Piaf à Pierre Perret, de Sheila à Leo Ferré. 

L'idée est que chaque petit passage musical soit le reflet de ce que le personnage ressent, dégage ou a envie d’exprimer mais n’en a pas forcément le courage, tout en les incluant directement aux brillants dialogues.

Le principe est simple, ludique et efficace. Un personnage veut quitter sa femme : « Je suis venue te dire que je m’en vais », un hypocondriaque : « je suis malade » , un coureur de jupons : « j’aime les filles ».

Pas de danse, pas de mise en scène extravagante, juste le pouvoir et l’efficacité des paroles.

Particularité pour un film musical, les comédiens ne chantent pas mais ce sont les versions originales des artistes qui sont présentes dans le film. Il s’agit donc d’un play-back complètement assumé et particulièrement réussi qui donne un côté décalé et un peu surréaliste. 

Ce film choral est porté par un casting principal de rêve Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Sabine Azéma , André Dussolier, Pierre Arditi  et l’habitué des comédies musicales Lambert Wilson que l’on retrouve régulièrement sur les scènes parisiennes (A little Night Music ; Candide ;The King and I).

Un succès tant critique que public

Sorti en 1997, fort de la réputation du duo Bacri-Jaoui , le film est un vrai succès, près de 3 millions d’entrées pour un film d’auteur, plus grand succès de la carrière d’Alain Resnais. 

Malgré le pari risqué et la mise en scène relativement classique, le public adhère directement au principe des chansons. Le placement des extraits musicaux est intelligent, drôle et hyper efficace. Certaines scènes sont devenues cultes, le « Résiste » de Sabine Azéma, la scène chorale de fin sur « ça c’est vraiment toi » mais aussi des répliques, « une thèse sur rien », « ça ressemble à une publicité de chicorée » ou encore « les raisins secs dans le taboulé, vous aimez ça vous ? ».

Le film est également reconnu par ses pairs, et reçoit l’Ours D’argent à la Berlinale mais aussi 7 Césars dont celui du Meilleur film et du Meilleur scénario.

Plus de 20 ans après sa sortie, le film est toujours aussi drôle, émouvant et savoureux. Un film français musical sans chichis qui ne ressemble à aucun autre et qui fait du bien au moral, à revoir ou à découvrir d’urgence ! 


On Connaît la chanson, un film réalisé par Alain Resnais, 1997

Ecrit par Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri
Avec Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Sabine Azéma, André Dussolier, Pierre Arditi et Lambert Wilson.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.