Dreamboats and Petticoats

Critique : "Dreamboats and Petticoats" au Playhouse Theatre de Londres

Critique : "Dreamboats and Petticoats" au Playhouse Theatre de Londres

A Londres, le succès de Dreamboats and Petticoats ne faiblit pas. Ce musical, écrit à partir d’une compilation de succès des années 1950/1960, remplit le Playhouse Theatre tous les soirs. Sur scène, la plupart des artistes n’étaient pas nés à l’époque de "The Great Pretender", "Wake Up Little Susie", ou encore "Young Love", tandis que, dans la salle, les spectateurs avaient vingt ans au temps du twist. Pour autant ce spectacle n’a rien de nostalgique. Il pétarade de jeunesse, d’énergie et de joie. Et si on consent, pour une fois, à ne pas intellectualiser son plaisir et à ne pas prétendre que seuls Sondheim ou Gerschwin sont des compositeurs sérieux, on passe un pur moment de jubilation.

Reprise de "Dreamboats and Petticoats" à Londres avec Francesca Jackson

"Dreamboats and Petticoats", le retour dans le West EndAprès une première tournée britannique plébiscitée par le public et un passage remarqué à Londres au Savoy Theatre (qui accueille actuellement Legally Blonde), le musical Dreamboats et Petticoats revient dans le West End jusqu'en novembre 2010, au Playhouse Theatre. Nominé dans la catégorie "Meilleur Musical Original" pour les Olivier Awards 2010, ce spectacle met en scène un groupe de jeunes qui s'affrontent pour réussir un concours musical dans les années 50-60.
Francesca Jackson, qui s'est récemment illustrée à Paris dans A Little Night Music au Théâtre du Châtelet, incarne l'un des personnages principaux.