Charlie et la Chocolaterie the musical, au théâtre du Gymnase Marie-Bell

Après une longue attente et maintes péripéties liées à la situation sanitaire, Charlie et la chocolaterie, the musical a enfin pris ses quartiers au théâtre du Gymnase depuis le 22 octobre dernier. L’équipe a eu raison de tenir bon, avec ce spectacle un air de Broadway souffle véritablement sur Paris....

57 ans d’histoire ...

Charlie et la Chocolaterie, c’est un roman écrit par l’auteur britannique Roald Dahl et 2 films (en 1971 par Mel Stuart avec Gene Wilder, puis en 2005 par Tim Burton avec Johnny Depp). Ce sont aussi 2 productions, l’une à Londres (2013 à 2017) dont les critiques furent partagées puis à Broadway (2017-2018) où la comédie musicale à été retravaillée. Le spectacle a décroché malgré tout 2 Olivier Awards en 2014 pour la conception des costumes et la création lumière.

L’histoire, à la portée éducative, est depuis devenue une référence dans les écoles primaires. La sincérité, la générosité et le sens de la famille en sont les valeurs principales. Le roman relate le destin du jeune Charlie Bucket dont la famille, très pauvre, peine à s’offrir de quoi vivre. Sa vie bascule lorsqu’il trouve l’un des tickets d’or caché dans une barre de chocolat du fameux confiseur Willy Wonka. Comme 4 autres enfants, il gagne le droit de visiter sa chocolaterie mythique et mystérieuse.

Rares sont les enfants aujourd'hui qui n’ont pas été plongés dans l’univers de Willy Wonka. Ce monde onirique, loufoque et délicieux, il faut le voir pour le croire, ou plutôt, il faut y croire pour le voir…

Une production remarquable

L’immense travail derrière cette production est palpable. Il est certain que le spectateur ne mettra pas longtemps à se laisser séduire tant la proposition est épatante. Le spectacle s’inspire ici du livret de Broadway avec quelques libertés prises sur le caractère des personnages et l’humour insufflé dans l’histoire. Cette production, qui a tout de même nécessité un budget de 2 millions d’euros, mobilise 28 artistes de 11 à 72 ans et fait la part belle à la musique live. Un orchestre de 9 musiciens interprète la vingtaine de chansons que comporte l’histoire et transporte ainsi cette production dans une dimension hautement plus qualitative.

Sur scène, Arnaud Denissel (Le Soldat Rose ; Ivo Livi ; le destin d’Yves Montant) fait des étincelles dans le rôle de l’énigmatique chocolatier. Il campe un Willy Wonka déjanté, attachant et complètement magnétique. Quel charisme !

La troupe qui l’accompagne n’est pas en reste. Chant, danse et comédie, les trois disciplines sont au rendez-vous avec un excellent niveau, un vrai régal ! Mention spéciale pour les tous jeunes artistes, interprétant les 5 enfants gagnants du concours de Willy Wonka, avec en particulier le petit Charlie Bucket (Gaspard Estève lors de notre venue). Leur dynamisme et la qualité de leur interprétation restent sans faille tout au long du spectacle. Ça dépote !

Le spectateur en prend aussi plein les yeux grâce aux costumes hauts en couleurs (Sylvain Rigault) et une scénographie intelligente. Les décors sur scène et la création vidéo se complètent ici à merveille, ils donnent de la perspective et de la profondeur aux différents tableaux et favorisent ainsi l’immersion du public dans l'histoire. Enfin, toute cette magie ne saurait avoir de sens sans l’apparition, tant attendue, des Oompas-Loompas et leurs chorégraphies millimétrées (Cécile Chaduteau) inspirées des pays d’origines de chaque enfant.

Le public ne voit pas le temps passer, il plonge sans hésiter dans cette aventure gourmande dont il savoure chaque minute du début à la fin… Et croyez-nous, tout cela a un sacré « goût de revenez-y » !


Charlie et la chocolaterie, the musical
Jusqu'au 6 mars 2022
Au théâtre du Gymnase Marie-Bell
38 Bd de Bonne Nouvelle, 75010 Paris

D'après le roman de Roald Dahl, livret original : David Greig, Musique originale : Marc Shaiman.
Adaptation et mise en scène de Philippe Hersen

Adaptation des chansons : Ludovic-Alexandre Vidal; Directeur musical : Philippe Gouadin ; chorégraphie : Cécile Chaduteau ; Décoratrice : Emmanuelle Favre ; Costumier : Sylvain Rigault ; Création lumière : Jacques Rouveyrollis /Jessica Duclos ; Création vidéo : Jérôme Ledou

Avec : Arnaud Denissel, Gaspard Estève en alternance avec Matthias Marzac, Marlène Conan, Jean-Pierre Raphael Duclos, Adam Seddouki en alternance avec Romain Hartmann, Pauline Hoffmann, Zoé Yanggi en alternance avec Enaëlle Dion, Jean-Baptiste Schmit, Ethel Glasson en alternance avec Cassiopée Mayance, Yoann Launay, Lohi Coffinot en alternance avec Antoine Degout, Armonie Coiffard, Grégory Amsis, Charline Ri-bul Conte

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.