Compte- Rendu : Sortie de résidence pour “Le Jeu d’Anatole ou les manèges de l’amour”

Le spectacle Le jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour, en vu de sa première le 13 octobre prochain, faisait sa sortie de résidence à Bry-sur-Marne et Musical Avenue a pu y assister en exclusivité. 

La résidence

Avant sa grande première, un spectacle fait une résidence : toute l'equipe se réunit dans un théâtre pendant plusieurs jours afin de créer les lumières, répéter en conditions, avec les décors et costumes. À l'issu de cette période, une représentation - souvent gratuite - nommée sortie de résidence, est réalisée pour s'assurer des réactions du public et avoir le temps de faire des dernières modifications de texte, scénographie ou costumes si besoin.
Ici, c'est le tout nouveau théâtre de Bry-sur-Marne dans le Val de Marne (94) qui a ouvert ses portes à l'équipe du Jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour pour une semaine de répétitions intenses et a donc accueilli le public, dont nous faisions partie, vendredi dernier.

Anatole et ses amours

Le Jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour tient la main du public pour se balader à Vienne, tantôt dans les années 1910, puis 1930, 1950, 1970 et enfin 1980. Chacune de ces décennies met en avant une nouvelle femme aimée par Anatole, différente dans sa personnalité et dans l'amour que lui porte Anatole. Le meilleur ami de ce dernier, Max, dirige le voyage dans le temps qui influence sur les situations, comiques ou émouvantes, la place de la femme, mais aussi le style vestimentaire, et bien sûr le champs musical. Mais l'amour est-il un jeu ?

Sur la scène, Gaétan Borg (Sunset Boulevard ; 31) interprète l'amoureux Anatole, Mélodie Molinaro (La Boule Rouge ; Illusions nocturnes) joue les rôles de ces cinq femmes qu'Anatole va aimer, Yann Sebile (La Boule Rouge ; La Guerre des Boutons) campe Max et Guillaume Sorel (Dans les yeux de Jeanne ; Histoires à l'Ouest) la palette de personnages différents qui entourent l'histoire. Ces artistes sont mis en scène par Hervé Lewandoswki (Next to Normal ; Chance !), dirigés musicalement par Sébastien Ménard (Sauna ; Le Prince et le Pauvre) et accompagnés au piano par Jonathan Goyvaertz.

Le Jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour vous embarque donc pour un voyage dans le temps et l'émotion de l'amour, à partir du 13 octobre 2021 au Théâtre du Lucernaire à Paris.


Le Jeu d'Anatole ou les manèges de l'amour

De Tom Jones et Jacques Offenbach

A partir du 13 octobre 2021

Au Théâtre Lucernaire

53, rue Notre-Dame-des-Champs - 75006 PARIS

D’après la pièce «ANATOLE », d’Arthur Schnitzler (Dans une traduction anglaise de Lilly Lessing) 

Livret et paroles : Tom Jones ; Musique : Jacques Offenbach ; Arrangements et musiques additionnelles :  Nancy Ford ; Adaptation :  Stéphane Laporte ; Mise en scène : Hervé Lewandowski ; Direction musicale : Sébastien Ménard ; Création sonore : Geoffrey Bouthors ; Lumières : Denis Koransky ; Costumes : Julie Allègre ; Scénographie : Natacha Markoff

Avec :  Gaétan Borg, Mélodie Molinaro, Yann Sebile et Guillaume Sorel  

Piano : Sébastien Ménard ou Jonathan Goyvaertz

 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.