Critique : "Robin des Bois, la légende… ou presque !" au Théâtre du Gymnase

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Depuis sa création en 2009, Robin des Bois, la légende ou presque… ! n’en finit pas de nous surprendre. Le tour de force de cette comédie musicale de Fred Colas et Guillaume Beaujolais ? Parvenir à ravir les enfants comme les parents à l’aide de son humour vif et décalé 

Il y a déjà sept ans, nous ne tarissions pas d’éloges sur Les Nouvelles Aventures de Robin des Bois (oui, ça s’appelait comme ça à l’époque). Pourtant destiné en priorité aux enfants, ce spectacle musical à première vue « kitsch » – voire même ringard à la vue des décors et costumes – nous avait mis une sacrée claque grâce à ses gags délirants et ses personnages à contre-courant qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler ceux du dessin animé Shrek.
Ici, Robin des Bois est un héros macho empli d’arrogance, Marianne est une Princesse au caractère bien trempé en pleine crise d’adolescence, le Prince John un nabot précieux dont les ronflements feront rire même les plus sérieux d’entre vous… bref, les auteurs ont pris un malin plaisir à se moquer de leurs propres personnages à travers un récit que l’on pensait tous très bien connaître mais que l’on redécouvre avec un angle de lecture bien plus actuel et décapant.
robin003
Des gags délirants et des chansons au service de l’intrigue
Sans trop en dévoiler sur Robin des Bois, la légende… ou presque !, il est plaisant de voir que de nombreux gags ont été actualisés avec des références plus récentes que celles datant de la création du spectacle (à moins que la mention des Pokémons ne soit en réalité d’origine ? le doute est permis !). 
Les chansons, elles, ne prennent pas une ride et restent constamment au service de l’intrigue ce qui évite le syndrome du « un personnage = une chanson de trois ou quatre minutes » souvent reproché aux comédies musicales en raison des baisses de rythme que cela occasionne. Les séquences chantées sont pour le coup bien intégrées avec les scènes de théâtre, ce qui rend le spectacle relativement fluide et percutant.
robin001
Un spectacle à revoir aussi pour la qualité de ses artistes !

Robin des Bois, la légende… ou presque ! est typiquement le genre de spectacle qu’on s’amuserait à voir et revoir rien que pour observer des distributions différentes. Les personnages de cette comédie musicale pourtant peu nombreux sont suffisamment nuancés pour qu’il soit facile d’imaginer des dynamiques et angles d’approche très variables d’un interprète à l’autre.
Lors de notre représentation, la première du Festikids au Théâtre du Gymnase (ce qui explique sans doute les problèmes occasionnels de micros rencontrés ce jour-là !), ce sont Matthieu Brugot (Peter Pan) et Camille Favre-Bulle (Casting, le musical) qui incarnaient le couple phare Robin et Marianne, aux côtés de Lucie Riedinger (Lady Toc), Guillaume Beaujolais (le Prince John), Benjamin Gouy-Pailler (Petit Jean) et Régis Olivier (le Shérif de Nottingham).
L’énergie folle dégagée par cette troupe et leur joie apparente d’être sur scène sont clairement des raisons supplémentaires pour nous encourager à retourner les yeux fermés dans la forêt de Sherwood !


Festikids, le 1er festival de comédies musicales pour enfants
Du 1er au 31 août 2016 au Théâtre du Gymnase Marie-Bell
38 Boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris
robinRobin des Bois, la légende… ou presque ! 
Les mardis, samedis et dimanches à 16h, les mercredis à 14h, les jeudis à 17h45
Livret & Dialogues : Fred Colas & Guillaume Beaujolais ; Paroles et musiques : Fred Colas ; Orchestrations : Sylvain Genevay ; Chorégraphies: Ghislain Delbecq ; Mise en scène : Guillaume Beaujolais  ; Production : Monster Lab

Avec : Matthieu Brugot ou Thomas Ronzeau (Robin),  Raphaelle Arnaud ou Camille Favre-Bulle (Marianne), Ghislain Delbecq ou Benjamin Gouy-Pailler (Petit Jean), Camille Favre-Bulle ou Lucie Riedinger (Lady Toc / Carabosse), Régis Olivier ou Benjamin Falletto (Shérif de Nottingham), Guillaume Beaujolais ou Joël Wood (Prince John)

[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Stephany Kong

Stephany Kong

Parisienne de naissance et de cœur (ici c'est Paris !), fan de Disneyland et de cinéma américain, j'ai grandi au Japon et à Singapour puis découvert la comédie musicale au cours de mes études en Angleterre avec "Wicked". Devenue une fervente supportrice du genre, j'ai rejoint MusicalAvenue à mon retour en France, en parallèle de mon activité professionnelle de chef de projet chez EDF.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !