Critique : “Robert le Diable – Cabaret Desnos” au théâtre de Poche-Montparnasse

Critique : "Robert le Diable - Cabaret Desnos" au théâtre de Poche-Montparnasse"Une fourmi de dix-huit mètres avec un chapeau sur la tête, ça n’existe pas…". Vous souvenez-vous de cette comptine ? Saviez-vous que son auteur était Robert Desnos, célèbre poête ? Marion Bierry (déjà vue dans Le legs avec Sinan Bertrand) lui rend hommage à travers Robert le diable, Cabaret Desnos dans lequel on retrouve aussi Vincent Heden (Love Circus).

 
C’est dans la petite salle du théâtre de poche-Montparnasse que nous pénétrons. Sur scène, à même le sol, on trouve des tabourets, des tables et des échelles. Une scène très dépouillée donc, mais il n'en faut pas plus. Ainsi, nous allons être au plus près des quatre artistes qui vont nous interpréter la poésie, le burlesque, voir l’absurde de l’oeuvre de Robert Desnos.
 
Et les artistes sont un des grands points forts de ce spectacle. Outre Marion Bierry, qui assure la mise en scène, on a été particulièrement envouté par la voix de Sandrine Molaro qui, avec sa personnalité peut passer du registre de l’émotion à celui du rire avec une aisance déconcertante. Alexandre Bierry, que l’on avait aussi vu dans Le legs, gagne à être (plus) connu. On a hâte de le voir dans d’autres productions. Tous deux sont aussi à l’aise dans la comédie que dans le chant. Et puis, il y a Vincent Heden… 
 
 
Que dire sur Vincent Heden sans user de superlatifs qui nous feraient accuser de parti-pris, de manque d’objectivité, voire de lien de parenté avec lui ? On a été particulièrement heureux de le voir interpréter du répertoire (presque) classique, en vers, ce qui le change des personnages d'Ombre (Love Circus) ou d'Estelle (D.I.S.C.O). Lui aussi est à l’aise dans tous les registres. Très fragile et émouvant, quand il le faut, il sait se montrer coquin et faire pétiller son regard en un clin d'oeil (qui frise) ! Et bien entendu, quand il se met à chanter en solo ou en groupe avec ses trois compères, on se rappelle pourquoi on l’aime. 
 
En effet, certains poèmes ont été mis en musique ce qui procure au spectateur, de véritables respirations dans le spectacle d’une durée très raisonnable. Cette bulle hors du temps va nous permettre de découvrir ou redécouvrir en toute intimité, un de nos plus grands poètes.
 

Robert le Diable - Cabaret Desnos de Marion Berry 
Sur des textes de Robert Desnos 

Tous les lundis à 20h30 jusqu’au 18 janvier 2016

Au théâtre de Poche-Montparnasse
75 Boulevard Montparnasse 
75006 Paris 

Avec : Marion Berry, Vincent Heden, Sandrine Molaro, Alexandre Bierry

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.