Compte-rendu : “Tismée” (dans le cadre du festival Les Musicals)

La première représentation du conte musical Tismée a eu lieu le 7 juillet à l'Européen dans le cadre du Festival les Musicals 2009. Malgré un intéressant sujet de réflexion sur le déracinement et les origines mixtes, Tismée présente quelques faiblesses qui gagneraient à être corrigées pour qu'on se laisse entièrement charmer par ce spectacle sur fond de road-movie.

Près d'un mois après la lecture de Tismée que nous avions commentée lors des Découvertes Diva 2009, Aurélie Konaté, Khalil et Félix Sabal Lecco montent sur scène à l'Européen du 7 au 12 juillet 2009 pour présenter ce spectacle musical dans le cadre du Festival les Musicals 2009.

Cet album de voyage raconte l'histoire d'une jeune métisse qui décide de partir à la découverte du pays d'où son père est originaire, la Guinée. Elle se sent parfois étrangère en France, bien qu'elle y vive depuis sa naissance, et souhaite donc s'installer sur la terre de ses ancêtres. Portée par l'espérance de pouvoir s'identifier à sa culture paternelle, elle rencontre en chemin deux hommes d'origine différente : un Camerounais et un Algérien.

Le charme de Tismée repose sur la diversité des chansons qui, à l'image des artistes qui les interprètent, sont musicalement marquées par la culture de chacun. Les chansons qui ont trait à l'Afrique et qui sont accompagnées d'un jeu de percussions sont d'ailleurs de loin les plus réussies.

Les textes de Bruno Fougnies sont emprunts de réalisme et touchent à un sujet dont on parle somme toute assez peu : la quête d'identité qui peut toucher les individus issus d'un métissage est ici traitée par l'intermédiaire de questionnements, de passages humoristiques, de danses et de chants. 

Dans un décor entremêlé de filets de pêche et de caisses pour recréer l'atmosphère d'un port, les trois personnages s'interrogent et partagent leurs points de vue sur le métissage. Tismée traite cependant ce sujet, jugé initialement intéressant, de manière que l'on souhaiterait plus approfondie pour véritablement nous captiver : certains passages chantés et joués ralentissent ainsi le cours de l'histoire et mettent en évidence l'équilibre fragile du spectacle qui alterne de très jolis moments ("Mama Africa") avec d'autres dont on se passerait volontiers (le pseudo triangle amoureux).

Les scènes dansées sont en revanche parfaitement exécutées par Aurélie Konaté qui démontre une fois encore ses excellents talents de danseuse. La palme de l'humour revient quant à elle à Félix Sabal Lecco qui s'attire la sympathie du public lors de ses scènes de comédie, mais qui paraît toutefois plus limité lors des scènes plus sérieuses. Khalil semblait également plus à l'aise lors de ces solos à la guitare que lors des chansons de groupe ou des scènes théâtrales. 

Nous regrettons aussi l'utilisation occasionnelle d'une bande son enregistrée essentiellement lors des tableaux de groupe, puisque pour les autres chansons, nous retrouvons Khalil au clavier et à la guitare ou Félix Sabal Lecco aux percussions.

Malgré ces quelques faiblesses, nous retiendrons la fraîcheur et la musicalité africaine du spectacle qui réussit tout de même à nous faire voyager et à nous interroger sur la recherche de soi des personnes métisses (en verlan "tismée", d'où le titre du spectacle). Suite au Festival les Musicals, Tismée sera par ailleurs en représentation au Théâtre de la Reine Blanche à Paris (XVIIIème) du 18 septembre au 21 novembre 2009

La fiche du spectacle : http://musicalavenue.fr/Actualite/France/20090624/Festival-Les-Musicals-2009-Tismee
Le compte-rendu de la lecture ayant eu lieu lors des Découvertes Diva 2009 : http://www.musicalavenue.fr/Dossiers/Compte-rendu/Compte-rendu-Tismee-lecture-dans-le-cadre-des-Decouvertes-Diva

Le site officiel du spectacle : http://www.tismee.com
Le myspace officiel du spectacle : http://www.myspace.com/tismeeofficiel

Toutes les actus et les comptes-rendus sur notre page dédiée aux Musicals et aux Marius 2009.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.