Un musical, une chanson – Les œuvres méconnues de Kander & Ebb (4/4) : “Steel Pier”

Un musical, une chanson - Les œuvres méconnues de Kander & Ebb (4/4) : "Steel Pier"

Suite et fin de notre série consacrée aux œuvres les moins connues du célèbre duo d'auteurs américains avec leur comédie musicale Woman of the Year.

Après le succès de Kiss of the Spider Woman – couronné de sept Tony Awards en 1993 dont ceux du Meilleur Musical, Meilleur Livret et Meilleure Partition Originale pour un Musical – John Kander et Fred Ebb mettront cinq années avant de voir arriver sur scène leur nouvelle création, Steel Pier.
Librement adaptée du film On achève bien les chevaux (They Shoot Horses, Don't They?) de Sydney Pollack, la pièce ne sera pas auréolée du même succès que leurs précédentes adaptations musicales : interrompue après seulement 76 représentations, elle tombera dans l'oubli, devenue une simple anecdote dans les crédits artistiques des deux auteurs.
Steel Pier n'a connu à ce jour qu'une seule production en Europe (les représentations, programmées pour à peine plus de trois semaines, viennent tout juste de s'achever) dans le petit Union Theatre de Londres.

Mise en scène à l'origine par Scott Ellis (Curtains ; She Love Me) et chorégraphiée par Susan Stroman (The Scottsboro Boys ; The Producers), la pièce met l'accent sur la danse et conte, une fois n'est pas coutume dans l'œuvre de Kander & Ebb, le destin d'une femme de caractère sur la voie de l'émancipation.

Le Steel Pier d'Atlantic City

Rita Racine (interprétée dans la production originale par Karen ZiembaCurtains ; A Chorus Line) est mariée à Mick Hamilton (Gregory Harrison), maître de cérémonie de marathons de danse itinérants truqués desquels la jeune femme sort systématiquement vainqueur. De passage au parc d'attraction Steel Pier d'Atlantic City, Rita est soulagée de savoir qu'elle y fera son dernier marathon avant de trouver avec son époux une vie rangée mettant fin à leurs années d'escrocs itinérants.
Pour son ultime prestation, elle se trouve contrainte de concourir en compagnie de Bill Kelly (Daniel McDonald), pilote d'avion spécialiste des acrobaties aériennes, piètre danseur mais fou amoureux de Rita depuis qu'il a posé les yeux sur elle à l'occasion d'un festival de spectacles aériens où elle était invitée à chanter.
Alors que leurs concurrents s'effondrent ou abandonnent les uns après les autres, les sentiments de l'aviateur sont peu à peu partagés par sa partenaire de danse au fur et à mesure qu'elle réalise que son époux Mick se sert d'elle et lui est infidèle sans remords. Dans le rôle de sa maîtresse, on découvre alors sur scène une jeune interprète qui fait ses grands débuts à Broadway et destinée à une belle carrière : Kristin Chenoweth.

Les débuts à Broadway de Kristin Chenoweth dans "Steel Pier"

Celle qui deviendra une star du musical américain, avec ses rôles de Glinda dans Wicked et d'Olive Snook à la télévision dans la série Pushing Daisies, interprète dans Steel Pier le rôle de Precious. À la fois ingénue et arriviste, le personnage lui permet de défendre une chanson taillée sur mesure qui détonne dans le répertoire de Kander & Ebb : "Two Little Words".
En échange de ses faveurs, Mick Hamilton lui offre le rôle de mascotte chantante pour une marque de confiseries. Pour ajouter à l'incongruité de sa prestation, le tour de chant a lieu durant le faux mariage de Rita et Bill (un "numéro" arrangé – tout comme leur histoire d'amour, croit-il – par Mick pour faire la publicité du marathon).
"Two Little Words" use à merveille de la maîtrise du registre lyrique par Kristin Chenoweth dans une valse légère qui fait déjà penser aux personnages extravagants que l'interprète endossera plus tard. Le style musical tranche sérieusement avec le reste de la partition de la pièce, ainsi qu'avec l'ensemble des compositions signées par le duo durant leur carrière.

Écoutez "Two Little Words" extrait de Steel Pier :

Si les critiques ont loué les chorégraphies signées par Stroman ainsi que la musique du spectacle, elles se sont en revanche montrées bien plus dures à l'égard du livret.
Nominée dans onze catégories aux Tony Awards en 1997, la pièce ne recevra aucune récompense à l'inverse du musical Titanic (de Maury Yeston et Peter Stone) qui la même année remportera les cinq catégories dans lesquelles il était nominé.

Ainsi s'achève notre série consacrée aux œuvres méconnues de John Kander et Fred Ebb. N'oubliez pas de lire ou relire les épisodes précédents et rendez-vous dans une semaine pour une nouvelle série, avec un nouveau musical et une nouvelle chanson.


Lire ou relire nos autres articles de la série "Les œuvres méconnues de Kander & Ebb" :


Regardez la prestation de la troupe de Steel Pier à la cérémonie des Tony Awards de 1997 :

Sources : Wikipédia, The Guide to Musical Theatre

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.