Le scandale Profumo, thème de la prochaine comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber ?

Le scandale Profumo, thème de la prochaine comédie musicale d'Andrew Lloyd Webber ?Interviewé en début d'année, Andrew Lloyd Webber (The Phantom of the Opera ; Evita ; Jesus Christ Superstar) s'inquiétait de ne pas trouver de sujet pour sa nouvelle comédie musicale. C'est désormais chose faite : il a révélé à la presse qu'il envisageait de créer un spectacle musical sur l'affaire John Profumo (photo ci-contre) qui a défrayé la chronique au Royaume-Uni en 1963.

Une affaire d'espionnage sans précédent

John Profumo était un politicien britannique (à l'époque Ministre de la Guerre) accusé d'avoir une liaison avec Christine Keeler, une call-girl à qui il aurait confié des secrets liés à la sécurité nationale. Or, elle a relayé ces informations confidentielles à un espion soviétique, également son amant. Profumo a tout nié en bloc avant de finalement avouer, ce qui a provoqué la chute du gouvernement du Premier Ministre Harold Macmillan.

Mais au-delà de cette affaire, c'est le personnage de Stephen Ward qui intéresse le plus Andrew Lloyd Webber. Médecin-ostéopathe très populaire, organisateur de soirées de débauche et "protecteur" de Christine Keeler, il fut accusé de proxénetisme alors même qu'il essayait de convaincre le gouvernement de l'affaire d'espionnage. Abandonné de tous, il finit par se suicider avant la fin de son procès.

"Je suis à la recherche active d'un sujet de comédie musicale et je crois bien que je l'ai trouvé" a avoué Lloyd Webber à la télévision britannique. "Stephen Ward m'intrigue énormément. C'est un personnage très intéressant qui est devenu un homme oublié de tous après avoir pourtant été l'homme le plus populaire de Londres. Je pense qu' il était en quelque sorte le bouc émissaire de toute cette affaire" rajoute t-il.

Si son idée aboutit, ce ne serait en tout cas pas la première fois qu'Andrew Lloyd Webber se base sur des faits politiques réels pour constituer l'intrigue de ses comédies musicales (Evita en est l'illustre exemple).

Source : Broadwayworld

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.