Les grands classiques de la comédie musicale au Festival Jazz à la Villette

Dans le cadre du Festival Jazz à la Villette, les MK2 Quai de Loire et Quai de Seine programment quelques grands classiques de la comédie musicale. L’occasion pendant 2 semaines (du 1er septembre au 13 septembre 2009) de découvrir ou revoir sur grand écran (car le cinéma est fait  surtout pour être vu sur grand écran !) quelques-uns des chefs d’œuvre du genre, mais aussi quelques perles un peu plus oubliées.

Cela commencera dès le jeudi 3 septembre par Stormy Weather (Symphonie Magique pour le titre français), réalisé en 1943 par Andrew L. Stone avec Lena Horne, Bill Robinson, et Cab Calloway. C’est l’une des premières (et rares) comédies musicales mettant en scène des comédiens noirs. Le film nous raconte le parcourt de Bill Williamson, qui à la sortie de la 1ère guerre mondiale, fait la connaissance d’une chanteuse à succès qui va l’encourager à développer ses talents de danseur…

Le scénario est surtout prétexte à nous offrir de grands numéros musicaux, comme les pas de claquettes de Bill Robinson et les standards du Jazz de Fats Waller et Lena Horne comme Ain’t Misbevin’ ou Stormy Weather….

Le samedi 5 septembre, cela sera l’heure des grands classiques : Tous en Scène de Vincente Minnelli avec Fred Astaire (sans doute l’un des films les plus aboutis et les plus matures du genre) et Chantons sous la Pluie de Stanley Donen et Gene Kelly qu’on revoit à chaque fois avec toujours autant de plaisir…

Le dimanche 6 septembre, le festival Jazz à la Villette nous offre Top Hat (Le Danseur du Dessus) de Mark Sandrich, réalisé en 1935 avec le couple vedette Fred Astaire - Ginger Rogers. Une nuit, la belle Dale Tremont est réveillée dans sa chambre d’hôtel par le danseur Jerry Travers qui se livre à un petit numéro de claquette dans la chambre du dessus ! Mais ils vont tomber sous le charme l’un de l’autre et s’envoler pour Venise où vont s’enchaîner les quiproquos amoureux…Décors étonnants, chorégraphies vertigineuses, mélodies inoubliables….

Cela sera aussi le jour de célébrer Michel Legrand et les mélodies jazzy du film de Jacques Demy : Les Demoiselles de Rochefort avec Catherine Deneuve, Françoise Dorléac, Danielle Darrieux mais aussi George Chakiris et Gene Kelly. LE classique de la comédie musicale en France.

Banana Split de Busby Berkeley sera projeté le jeudi 10 septembre. Le soldat Mason, en permission, tombe fou amoureux de Eady, ravissante danseuse d’un cabaret new yorkais. Mais il doit repartir sur le front en Europe. A la fin de la guerre, ils fêtent son retour…Un film moins connu, intéressant pour ces numéros très jazz, la voix magnifique d’Alice Faye, et une scène absolument hallucinante de Carmen Miranda avec un inoubliable chapeau en banane sur la tête !!!

Shall we Dance (rassurez-vous, pas le film avec Richard Gere et Jennifer Lopez !) Mais un autre classique de Sandrich réalisé en 1937 avec Fred Astaire – renommé en français L’Entreprenant Monsieur Petrov) sera projeté le samedi 12 septembre. Un danseur classique, Petrov, tombe amoureux d’une jeune fille en la voyant sur une photo… Il décide de la suivre jusqu’à New York… Toujours l’amour, toujours les quiproquos qui vont avec… Cette fois-ci l’originalité du film vient d’un bel hommage au jazz afro-américain dans la salle des machines d’un paquebot et d’un impressionnant numéro dansé sur patins à roulettes.

Le même jour, n’hésitez pas à revoir ou découvrir Que le Spectacle Commence (All That Jazz) de Bob Fosse. Largement autobiographique, le film réalisé en 1979, raconte l’histoire de Joe Gideon, metteur en scène, chorégraphe, drogué aux amphétamines, qui est victime d’un infarctus alors qu’il monte un nouveau spectacle… L’occasion d’aborder le sujet de la mort et de faire un travail de rédemption, sans complaisance. Un film fort, moderne qui bouscula les formes classiques du genre et remporta une palme d’or et plusieurs oscars.

Le festival clôturera sa programmation cinéma avec deux autres chef d’œuvre : le célèbre West Side Story de Robert Wise et Jerome Robbins et la tragédie moderne et musicale de Lars von Trier, Dancer in the Dark.

Bref, un très beau programme pour tous les amateurs de comédie musicale et de jazz à découvrir sur le site du festival :

www.cite-musique.fr/minisites/0909_jazz_villette/programme

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.