“Mozart l’Opéra Rock” : c’est bientôt la fin

"Mozart l'Opéra Rock" : c'est bientôt finiAprès avoir été vu par plus d'un million de spectateurs, le spectacle musical de Dove Attia s'apprête à tirer sa révérence avec trois ultimes représentations les 8, 9 et 10 juillet à Bercy.

Près de deux ans après sa toute première représentation, la troupe de Mozart l'Opéra Rock s'apprête à dire ses adieux définitifs à la scène.
Créé le 22 septembre 2009, le spectacle co-produit par Dove Attia et Albert Cohen a sillonné les routes de France, de Belgique et de Suisse pendant cinq mois en 2010 avant de revenir sur la scène du Palais des Sports de Paris qui avait vu ses débuts. Le succès ne se tarissant pas, le spectacle a entamé une nouvelle tournée début 2011 : elle s'achèvera dans un final qui se veut monumental du 8 au 10 juillet au Palais Omnisport de Paris Bercy avec pas moins de quatre représentations en trois jours.

Le spectacle, dont l'album est disque de diamant (plus de 500.000 exemplaires écoulés) est disponible depuis le 3 novembre 2010 en DVD et Blu-Ray.

Mozart, rock-star mondiale

L'aventure Mozart l'Opéra Rock ne devrait pas s'arrêter de sitôt puisque la captation 3D du spectacle doit arriver prochainement dans les salles obscures.
Et puisque le succès phénoménal du spectacle en France n'est pas assez, Mozart l'Opéra Rock devrait dans les prochaines années partir à la conquête du monde : les producteurs auraient finalisé des accords d'exploitation du spectacle pour les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Corée, terres très friandes de comédies musicales.
Le projet de Dove Attia aura la lourde tâche de succéder aux rares spectacles musicaux français à avoir été exportés : en dehors des Misérables qui restent un carton planétaire incontestable, le succès n'a pas toujours été au rendez-vous pour les spectacles musicaux made in France.
Mozart l'Opéra-Rock saura-t-il faire mieux que Starmania (devenu Tycoon en version anglaise), Notre-Dame de Paris, ou encore Roméo et Juliette (flop retentissant à Londres en dépit de la réussite du spectacle en Asie) ?

5 réponses

  1. Diane
    ... je pense que ça dépendra beaucoup de la qualité des paroles en anglais (ou autre langue). Et à vrai dire, je crains le pire, parce que les paroles françaises perdent souvent une bonne partie de leur intérêt à la traduction (impossibilité de garder tous les jeux sur le sens et les sonorités). En tout cas, les Américains ne devraient pas trouver la chorégraphie "trop française", pour une fois. J'ai une amie américaine qui apprécie le côté moins "étranger" (pour elle) dû au fait que le chorégraphe soit américain.
  2. Nosferatu
    Faut-il rappeler que "Tycoon" ne s'est jamais exporté car il a seulement été joué à Paris en alternance avec la version française !
  3. Baptiste Delval
    Pour information, n'étant pas un spécialiste de "Starmania" (et encore moins de "Tycoon"), je m'en suis remis aux informations disponibles sur internet qui mentionnent que la première de la version anglophone du spectacle en Amérique du Nord a eu lieu en 1996 au Texas. C'est la seule production de "Tycoon" hors de France dont j'ai trouvé la trace.
  4. Fred Colas
    Bonjour, Désolé de vous contredire mais Tycoon, la version anglaise de version anglaise de Starmania mise en scène par Lewis Furey, s'est bien exportée au delà de nos frontières : on retrouve sur le net a l'heure actuelle des captations amateurs réalisées en Russie de plusieurs extraits du spectacle. Voilà :)
  5. Baptiste Delval
    Merci pour ces précisions Fred ! J'avoue malgré force persévérance n'avoir par réussi à trouver d'autres traces de "Tycoon" lors de l'écriture de cet article.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.