“1789” de Dove Attia : l’affiche et le nom du metteur en scène révélés

"1789" de Dova Attia : l'affiche et le nom du metteur en scène révélésDove Attia et Albert Cohen, producteurs à succès de spectacles musicaux tels que Mozart l'Opéra-Rock, viennent de lever un peu plus le voile sur leur nouvelle superproduction.

Fond rouge comme la révolution, silhouettes d'insurgés qui rappellent La Liberté guidant le peuple de DelacroixEn dépit d'un sous-titre qui laisse présumer d'une histoire à l'eau de rose, l'affiche de 1789 – Les Amants de la Bastille ne laisse planer aucun doute quant au fait que la Révolution Française sera bien à l'honneur du nouveau spectacle du duo Attia-Cohen.

Le spectacle, dont on attendait la première le 25 février 2012, investira finalement la scène du Palais des Sports de Paris au mois de septembre 2012.

Giuliano Peparini, metteur en scène de "1789 – Les Amants de la Bastille", le nouveau spectacle de Dove Attia et Albert Cohen.C'est le chorégraphe d'origine italienne Giuliano Peparini qui signera la mise en scène de 1789. Inconnu du grand public (à l'inverse de Kamel Ouali et Olivier Dahan, metteurs en scènes des dernières productions de Dova Attia et Albert Cohen), Peparini s'est formé au American Ballet Theater de New York avant de devenir chorégraphe pour la télévision.
D'abord soliste puis Danseur Principal au Ballet National de Marseille dans les années 90, il crée depuis le début des années 2000 de nombreux ballets et collabore avec le Cirque du Soleil.
1789 – Les Amants de la Bastille succèdera dans son curriculum vitae à Au delà des murs, spectacle musical de Catherine Lara qu'il a mis en scène et chorégraphié en 2008.

Alors que la frénésie Mozart l'opéra-rock retombe doucement (la sortie cinéma en 3D numérique de la captation du spectacle est attendue pour le mois de novembre de cette année), les prochains mois devraient voir la naissance d'un nouveau phénomène avec ce 1789 déjà très attendu par les fidèles indéfectibles des spectacles musicaux de variétés produits par Dova Attia et Albert Cohen.
Musical Avenue sera évidemment au rendez-vous pour vous tenir informés de toute l'actualité de 1789 – Les Amants de la Bastille.

12 réponses

  1. Antoine
    "1789 déjà très attendu par les fidèles indéfectibles des spectacles musicaux de variétés produits par Dova Attia et Albert Cohen." Autrement dit, les gens peu fréquentables.
  2. TAF
    Et une daube de plus, une !!!! Quand je pense qu'il y a trois tonnes de musicals de qualité qui dorme dans des tiroirs... Ca me rend dingue de voir cela !!!
  3. Meikiko
    Vous n'en avez pas marre de critiquer comme ça ? Non seulement vous sous-entendez que tout ce que Attia et Cohen on fait c'est de la "daube" et ce sans justifications, et en plus vous vous permettez de critiquer un spectacle alors qu'on ne sait encore absolument rien dessus. Quel respect pour le travail des autres ainsi que pour les goûts de chacun ! Et quelle preuve de maturité, d'ouverture d'esprit ! Je dis bravo !
  4. Je tiens à faire remarquer que dans mon commentaire, je ne visais que les spectacles précédents tels que les Dix Commandements, ou Mozart l'Opéra Rock auquel j'ai assisté et duquel je peux parler en connaissance de cause. Et c'est assez frustrant de voir que ce sont ces divertissements sans réel fond que l'on sert au grand public et qui cassent la crédibilité de la scène musicale française.
  5. TAF
    Du musical sauce TF1, avec un fond "0" !!! Mais il en faut pour tout les gouts...
  6. Chris
    Cette pseudo comédie musicale est un absolu scandale ! En effet quelle est l'histoire ? sous fond de révolution française un amour impossible entre un jeune révolutionnaire et une aristocrate. Ca ne vous rappelle rien ? en 1973, sortait "la révolution Française" historiquement la première comédie musicale française avec là encore le même theme : sous fond de révolution française un amour impossible entre etc etc... Quelle imagination ! Le pire dans tout ça c'est que "la révolution Française" devait être remonté l'année prochaine et comme par hasard depuis l'arrivée des "amants de la bastille", le retour sur les planches de l'oeuvre de Claude Michel Schonberg et Alain Boublil.
  7. Chris
    Je voulais ecrire : depuis l'arrivée des "amants de la bastille", PLUS DE TRACE du retour sur les planches de l'oeuvre de Claude Michel Schonberg et Alain Boublil.
  8. Julien Vachon
    J'ai évoqué Robin des bois, le spectacle à l'affiche depuis plus d'un ans et qui devait refaire une seconde saison en 2011... Avec l'annonce du spectacle de Lionel Florence je me demande si le théatre parisien va prolonger l'aventure....
  9. RAVEN
    Bonjour, je me permets d'apporter une rectification au sujet de votre article Le parcours artistique et professionnel de Giuliano PEPARINI vient du spectacle vivant. Il n'est jamais devenu chorégraphe pour la télévision comme l'indique votre journaliste. La seule fois où il a collaboré pour la télévision Française c'est bénévolement, pour la soirée du dernier Sidaction. MERCI
  10. Baptiste Delval
    Merci Raven pour votre commentaire. Néanmoins, la biographie du chorégraphe fait bel et bien mention de son travail pour les chaînes de télévision Channel 5 au Portugal et VH1 aux États-Unis.
  11. Anonyme
    Comment pouvez vous juger un spectacle musical alors que le clip vient a peine d'être révélé?? Je suis d'accord avec Meikiko! Avez vous au moins vu un spectacle de Attia et Cohen? Et avez vous les connaissances nécessaire en musique et en spectacles musicaux pour juger ainsi?? Quel respect pour les producteurs!!! Et puis chacun ses goût, ça plait ou ça plait pas mais pas la peine de juger sans justification!
  12. Jonathan
    Comment pouvez-vous vous permettre de critiquer un tel spectacle musical ? Les productions de Dove Attia et Albert Cohen sont des succès incontestables à chaque fois, ce n'est pas pour rien ! Leurs spectacles font rêver, tout, je dis bien tout est réuni pour nous transporter et nous faire rêver : chansons magnifiques, mises en scènes et chorégraphies merveilleuses. Je pense que je ne serai pas le seul à courir voir 1789... et d'après ce que l'on peut en voir, on ne sera pas déçu. Après ça dépend des goûts de chacun, mais il suffit de se laisser plonger dans la beauté du spectacle. Il n'est donc pas crédible de se permettre une haine gratuite vis-à-vis de ces spectacles ! JE DIS : VIVE LA REVOLUTION !

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.