“BLAX The musical”, à découvrir au Théâtre Le Lucernaire

Sur fond de musique soul and funk, c’est un divertissant polar musical qui se joue actuellement au Lucernaire. Danse, chant et humour décalé, BLAX The Musical s’inspire des grands films de l’époque de la Blaxploitation, courant culturel et social propre au cinéma américain des années 1970. Le spectateur se retrouve au début de ces années 70 à New York au cœur de Harlem dans lequel va se dérouler une intrigue bien ficelée…

Le scénario fait écho à celui de Bronx Tale (Il était une fois le Bronx) et évoque par certains aspects celui de West Side Story. BLAX The Musical relate l'aventure de quatre enfants de Harlem qui vont lier leur destin autour du meurtre d’un caïd découvert aux alentours du Brown Sugar Club. Action, combats bien chorégraphiés, enquête, vengeance et humour déconcertant, tous les ingrédients de l’époque cinématographique de la Blaxploitation sont réunis.

Un nouveau cinéma

Dans les années 70, une jeune génération d’artistes afro-américains, influencée par les discours de Martin Luther King, ose rêver d’un cinéma nouveau avec des héros noirs, charismatiques et triomphants. De nouveaux scénarios naissent alors et rencontrent l’adhésion d’un public qui découvre ainsi une nouvelle culture cinématographique. Pour la plupart de ces scénarios, il s’agit de polars dont les héros sont souvent des gangsters et des dealers faisant et rendant leur propre justice. Ces films sont l'occasion de faire la part belle à des costumes extravagants, à l’action mais aussi aux nombreux stéréotypes qui faisaient le charme de l’époque… tout comme BLAX The musical qui s’en inspire largement aujourd’hui. Pour preuve, le spectacle reprend les codes du genre jusque dans les noms des personnages en utilisant des titres de succès de la Blaxploitation, Dolomite, Coffy ou encore Foxy Brow.

Un bel hommage à la Blaxploitation

Sur scène, ce sont 4 artistes généreux, à l’énergie communicative, qui jonglent parfaitement avec toute une galerie de personnages. Dealer machos, gangster forts et séduisants, femmes libres, puissantes et combatives, tous les clichés de l’époque y passent ! Les artistes évoluent sur une mise en scène suffisamment épurée pour solliciter notre imagination et faciliter notre immersion dans ce Harlem sombre des années 70. Le voyage peut commencer, nous sommes plongés dans l’ambiance d’un film à la Tarantino aux inspirations comics, et ce notamment grâce à d’ingénieux jeux de lumière. Ces derniers viennent donner vie à un décor certes minimaliste, entouré d’une cage de 20 sunstrips, mais qui confèrent au spectacle un rendu très cinématographique.

Les différents tableaux s’enchaînent de manière fluide et malgré quelques petites longueurs, on ne voit toutefois pas le temps passer. Le public est sous le charme des excellentes voix des artistes et se trémousse sur les succès soul et funk de l’époque, heureux de retrouver James Brown, Isaac Hayes ou encore Curtis Mayfield. Saluons aussi les chorégraphies entrainantes qui viennent mettre en valeur de belles créations costumes funs, colorées et pailletées. Un bonheur pour nos yeux ! Le travail chorégraphique se poursuit également dans les scènes de combats inspirées des techniques du Kung Fu et construites avec une grande précision.

La compagnie Sweet Badass Prod réussit donc à nous faire passer un très bon moment en remettant sur le devant de la scène la Blaxploitation sur un fond de message universel de tolérance. Ce spectacle nous fait aussi découvrir ou redécouvrir tout un pan de la culture afro-américaine et c’est fort intéressant. Un spectacle qui mérite d'être vu !

Découvrez la bande annonce :


Blax, The Musical

Au Théâtre le Lucernaire jusqu'au 31 octobre 2021

Auteur et metteur en scène : Simon Leblond ; Artistes : Myriana Hatchi, Rachel Gardner Smith, Eric Vincent, Orlando Louis ; Metteur en scène : Simon Leblond

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.