Critique : “Amélie” au Criterion Theatre à Londres

Près de 4 ans après avoir applaudi la première version de cette comédie musicale à Broadway, nous sommes de retour à Londres pour découvrir une adaptation complètement différente spécialement créée pour l'Europe qui a unanimement séduit la presse et le public. Retour sur un fabuleux destin musical qui nous a touché en plein coeur.

De la Seine à la Manche

Alors que le spectacle avait tout pour plaire sur le papier, Amélie n'a pas su rencontrer son public à New-York où le spectacle s'est joué moins de cent représentations au printemps 2017. Nous avions néanmoins été séduit par sa mise en scène subtile et délicate, sa partition envoûtante et par le charisme de Philippa Soo (Hamilton) qui campait une Amélie Poulain tout en malice et espièglerie. Cela n'a pas arrêté les producteurs qui ont tout de même proposé le spectacle au Japon en 2018 et dont plusieurs versions on été jouées en Allemagne, en Finlande et depuis peu à Londres.

Le décor a été complètement repensé ainsi que les orchestrations mettant en valeur les musiciens qui se mélangent dorénavant aux artistes sur scène. Les critiques outre-manche ont été relativement unanimes quand à la qualité de cette nouvelle adaptation plus intimiste avec en tête d'affiche la franco-canadienne Audrey Brisson. Elle a d'ailleurs confié lors d'une interview que le spectacle avait été "désaméricanisé" pour se rapprocher du film original pour le plus grand plaisir des cinéphiles.

Crédit photo : Pamela Raith
Crédit photo : Pamela Raith

Et force est de constater que le pari est relevé haut la main tant cette nouvelle version regorge de nombreuses idées ingénieuses pour rester extrèmement fidèle au film tout en proposant un univers propre à la scène. Amélie n'est pas une comédie musicale comme les autres, une quinzaine d'acteurs musiciens sont constamment sur scène pour jouer toute la partition mais également interpréter les différentes rôles du spectacle à l'instar de Once à l'époque. Une station de métro parisien servira d'unique décor pendant tout le show et la valse des instruments et accessoires donnera vie aux différentes scènes cultes du film. Là où la version de Broadway offrait une mise en scène fournie et très visuelle, la version londonienne du show est beaucoup plus épurée et intimiste, ce qui décuple l'émotion provoquée par l'orchestre absolument fabuleux de bout en bout. Chaque chanson est une petite pépite qui vous fera passer du rires aux larmes et l'on reste captivé par cette histoire que l'on connaît déjà et qui pourtant réussi à nous toucher d'une toute nouvelle manière. Mais que serait ce fabuleux destin sans son interprète principale : Audrey Brisson.

Une troupe incroyable

Cette jeune franco-canadienne qui avait déjà campé ce rôle au théâtre The Other Palace incarne une Amélie Poulain plus vraie que nature en ajoutant ce "Je ne sais quoi" qui la rend magnétique avec un grain de voix inimitable. Des solos comme "Time are hards for Dreamers", "Stay" ou "Halfway" restent longtemps en tête après le spectacle tant ces mélodies réarrangées avec cette ensemble de cordes et au piano prennent une toute autre dimension. Même si Yann Tiersen n'a pas souhaité que ses créations soient utilisées pour le spectacle, cela a permis aux compositeurs de partir sur quelque chose de complètement différent et à la fois très cohérent avec l'univers du film. Mais au-delà de son extraordinaire interprète principale, l'intégralité de la troupe a le mérite de savoir parfaitement jouer aussi bien d'un instrument que la comédie tout en chantant en même temps.

Crédit photo : Pamela Raith

Amelie est plus qu'une comédie musicale : c'est une véritable expérience. Grâce à une vraie direction artistique originale et une mise en scène où chaque détail a été scrupuleusement pensé pour nous embarquer dans cette histoire d'amour pas comme les autres, il est difficile de rester insensible devant cette avalanche de talent et d'émotions. Là où la version de Broadway n'avait pas réussi à séduire unanimement, cette nouvelle mouture d'Amélie a directement charmé le public et les critiques d'outre-manche par son authenticité et cette chaleur humaine qu'il est difficile de trouver dans des shows plus "grandioses".

Crédit photo : Pamela Raith

Comme toutes les bonnes choses ont malheureusement une fin, Amélie baissera le rideau le 25 septembre après avoir été une des premières comédies musicales à avoir eu la chance de réouvrir en cette année particulière. Nous ne pouvons que vous conseiller de lui rendre visite avant son départ car ce genre de pépite musicale ne se produit pas souvent dans le West End, les battements de votre coeur vous remercieront.

Amélie - inspiré du film de Jean-Pierre Jeunet et Guillaume Laurant

Jusqu'au 25 septembre 2021 au Criterion Theatre à Londres

Musique : Daniel Messé ;  Paroles : Nathan Tyrsen et Daniel Messé ; Livret : Craig Lukas ; Mise en scène : Michael Fentiman ; Lumières : Elliot Griggs ; Son : Tom Marshallax

Avec : Audrey Brisson, Chris Jared, Oliver Grant, Johson Willis, Jez Unwin, Rachel Dawson, Samuel Morgan-Grahame, Flora Spencer-Longhurst, Caolan McCarthy, Kate Robson Stuart, Jack Quarton, Sioned Saunders, Nuwan Hugh Perera, Matthew James Hinchliffe, Milya Alexandra and Robyn Sinclair.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.