Critique : “Enooormes” au Théâtre Trévise à Paris

Rarement un sujet aussi central que celui de la grossesse n'a fait l'objet d'une comédie musicale, c'est maintenant chose faite de façon humouristique et vraie avec Enooormes.

Trois copines qui tombent enceintes en même temps, alors qu'une seule cherchait à avoir un enfant, improbable ? Capucine, Mia et Barbara l'on fait !
Capucine, dans sa petite vie bien rangée de femme mariée n'attendait que cette grossesse pour être comblée. Son amie Mia, elle, papillonne et profite de sa vie sans imaginer qu'un enfant pourrait en découler et changer sa vie. Barbara est quant à elle bien trop obnubilée par sa carrière dans la mode pour penser à avoir un enfant avec son compagnon. 

Un triplé gagnant

Cécilia Cara est ravissante, et hilarante sur son passage sur la conception de son enfant. Elle campe une Capucine drôle et attachante pleine d'enthousiasme et de conseil pour ses amies. Anaïs Delva offre une interprétation très émouvante lors de son solo sur les doutes au cœur de la monoparentalité qui complète la personnalité complexe de cette Mia très indépendante, au caractère bien trempé et à l'humour cinglant. Le personnage de Barbara est malheureusement un peu moins creusé, mais Marion Posta égale ses camarades sans fausse note. 

Les trois voix se mêlent gracieusement dans de belles harmonies, des solos tantôt drôles, tantôt touchants, sur des mélodies différentes et entêtantes. On apprécie la reprise de la chanson du compte à rebours qui donne l'indication de temps tout au long du spectacle.

Enooormes

6 mois... 3 mois... 2h... à chaque période ses questionnements  

Les envies, le choix des prénoms, changer une couche, tout y passe en chanson ou en sketches, et les envies de faire pipi, vomir ou péter ne sont pas oubliées non plus, sans tomber dans la lourdeur de l'humour pipi-caca-prout. Les appréhensions du nouveau rôle de maman à venir sont bien traitées, Cependant, alors que le début semble plus être sur un axe de comédie, s'enchaînent ensuite des saynètes composées principalement de chansons.

Pour illustrer les différents lieux où les trois femmes se retrouvent, pas d'écran vidéo comme on en voit partout, mais des projections de dessins par Olivier Dusautoir, qui donnent une petite touche originale et vintage agréable.

Enooormes est un spectacle frais et léger qui parle aux femmes et informe les hommes sur le ton de l'humour et de la poésie.

Crédits photo : Nathalie Robin

Réserver


Enooormes, d'Alyssa Landry, Emanuel Lenormand et Thierry Boulanger

A partir du 4 janvier 2018
Au Théâtre Trévise
14 rue de Trévise - 75009 Paris

Mise en scène : Emanuel Lenormand ; Costumes : Benjamin Lefevre ; Projections : Olivier Dusautoir ; Décors : Christophe Auzolles ; Vidéos : Yann Hantzen

Avec, en alternance : Magali Bonfils, Cécilia Cara, Dalia Constantin, Anaïs Delva, Claire Perot et Marion Posta

0 réponses

  1. […] anglaise de Cats. La distribution comprend Dalia Constantin (actuellement à l'affiche dans Énooormes), Scott Emerson (Into The Woods) et Maxime de Toledo (Passion). On notera également la présence […]
  2. […] des Trophées d'Interprétation Féminine et Masculine 2017, succèdent à Anaïs Delva (Enooorme ; La Légende de Robin des Bois ou presque) et Andy Cocq (Spamalot ; Le Soldat Rose) en tant […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.