Critique : “It Shoulda Been You” au Centre Segal de Montréal

À la recherche d'une bonne dose d'humour pour faire le plein d'énergie ? Le Centre Segal présente en ce moment une comédie musicale qui donne la pêche à coup sûr : It Shoulda Been You. Après avoir fait ses preuves à Broadway, c'est au tour de Montréal de s'attaquer à cette œuvre désopilante dans une toute nouvelle version en yiddish produite par le Théâtre yiddish Dora Wasserman.

Une première en yiddish

Le Centre Segal a habitué son public à des spectacles de qualité. Avec cette nouvelle comédie musicale qu'il accueille pendant le mois de juin, il récidive. L'an dernier, sa version en yiddish de The Producers avait fait un tabac. Et s'il y avait une autre comédie musicale contemporaine qui se prête on ne peut mieux à une adaptation, c'est bien It Shoulda Been You

It Shoulda Been You Centre Segal

Déjà, une famille juive est au centre de l'intrigue. Entendre les personnages s'exprimer en yiddish est donc tout naturel, surtout qu'un tas d'expressions typiques ("Chutzpah", "Mensch", "Kvetch", etc.) ont bien plus de saveur dans cette langue. Des surtitres en français et anglais permettent au public non initié de comprendre le texte et plusieurs parties de la pièce demeurent en anglais pour créer au final un tout harmonieux.

Quand les cultures et passions s'affrontent

Se marier fait partie des grands événements d'une vie. Quand cette union oppose des familles très différentes, le stress déjà présent ne peut qu'être amplifié, surtout quand les deux mères ne font rien pour arranger les choses. D'un côté, une mère juive (Karen Karpman) hyper contrôlante et attachée aux traditions de sa culture. De l'autre, une mère catholique (Joanne Cutler) qui préfère boire un verre plutôt que d'admettre qu'elle n'est plus la seule femme dans la vie de son fils. Prise entre les deux, la sœur de la mariée (Rosie Callaghan) tente inexorablement de régler les conflits. Et comme si les tensions n'étaient pas assez élevées, l'ex-petit ami de la mariée (Mikey Samra) se pointe à la cérémonie dans l'espoir de l'arrêter.

Une comédie désopilante pleine de rebondissements

Blagues à la pelle, situations cocasses, imbroglios... It Shoulda Been You fait partie de ces spectacles où l'on rit du début à la fin. Mais au-delà des surprises et nombreux rebondissements de l'histoire, les thèmes de l'acceptation de soi, la différence et les non-dits familiaux donnent à la pièce une dimension plus profonde qu'un simple divertissement. Le personnage de Jenny campée par la talentueuse Rosie Callaghan (Last Night at the Gayety) en est un bel exemple. Sous le joug d'une mère envahissante qui la place dans l'ombre de sa sœur sur le point de se marier, elle dénonce la pression qui pèse sur le corps des femmes, notamment dans l'émouvant morceau "Beautiful". 

It Shoulda Been You Centre Segal

Si cette jeune artiste prometteuse tient la pièce à bout de bras, les autres membres de la troupe ont tous aussi leur moment de gloire. C'est un plaisir de retrouver Sam Stein et Mikey Samra, le duo de The Producers, à nouveau réunis sur scène. Les rôles secondaires sont quant à eux des plus mémorables. Mike Melino (Greg Madison) et Cheryl-Ann Lilieth (Annie Sheps), le garçon et la demoiselle d'honneur, sont hilarants, particulièrement lors de leur interprétation déjantée de "Love You Till The Day". Mention spéciale également pour Marc-André Poulin, le planificateur de mariage magicien, dont chaque apparition est un pur délice.

L'attention portée aux costumes méritent finalement d'être soulignée. La costumière Louise Bourret (Million Dollar Quartet) nous émerveille en effet de diverses tenues comme si nous assistions à un véritable mariage !

Pour passer un excellent moment, découvrir des artistes bourrés de talent et se laisser surprendre par les rebondissements de l'intrigue, It Shoulda Been You est sans aucun doute un spectacle à ne pas rater jusqu'au 25 juin !

Crédit photo : Andrée Lanthier


It Shoulda Been You de Brian Hargrove (livret et paroles) et Barbara Anselmi (musique et concept)

Du 4 au 25 juin 2017 au Centre Segal de Montréal

Billets en vente ici

En yiddish avec surtitres en français et anglais

Directrice artistique du TYDW : Bryna Wasserman ; Mise en scène et chorégraphies : Jim White ; Directeur musical : Nick Burgess ; Traduction du livret et paroles en yiddish : Edit Kuper et Aron Gonshor ; Décors : Marjolaine Provençal ; Costumes : Louise Bourret ; Éclairages : Luc Prairie ; Chef de son : Peter Balov.

 

Avec : Amanda Benn, Rosie Callaghan, Moishe Campbell, Joanne Cutler, Craig Dalley, Paula Wolfman Frank, Karen Karpman, Betty Kis Marer, Naomi Krajden, Jordana Kujavsky, Hannah Lecousy, Samantha Levy, Cheryl-Ann Lilieth, Nicolas Mancuso, Mike Melino, Sam Melnick, Merv Middling, Justin Muniz, Karyn Pellatt-Caron, Marc-André Poulin, Mikey Samra, Sam Stein, Mélanie Thompson, Stan Unger.

0 réponses

  1. […] réputés à Broadway comme Ramin Karimloo (Anastasia ; Les Misérables), Josh Grisetti (It Shoulda Been You), Emily Skinner (Side Show) ou encore Tony Yazbeck (On The Town ; Finding Neverland). Découvrez […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.