Critique : “La Boule Rouge” fait swinguer le Casino de Paris

Cela fait un an que La Boule Rouge traverse quelques villes de France mais ce mardi 8 janvier 2019 marquait la première parisienne de cette expérience musicale dans une nouvelle version. Et l'on peut déjà vous annoncer que ce ne sera pas la dernière...

Après Levallois, Versailles et Saint-Malo, c'est dans un Casino de Paris bondé que nous retrouvons les 17 artistes et 5 musiciens dans ce temple des années folles. Avec pas moins de 123 costumes, 42 paires de chaussures et une dizaine de chansons de variété réarrangées dans un style jazzy, nous en prenons plein les yeux pendant plus de deux heures.

"Listen to my Voiiiiiiiice"

Nous vous en parlions déjà l'année dernière, le concept de La Boule Rouge a commencé à voir le jour en novembre 2013. En passionnés de comédie musicale, Constance Dollfus et Clément Hénaut ont alors l'idée de transposer des musiques actuelles dans l'univers des années 1920, en plein cœur des années folles. Le compositeur Benoît Dupont fait le reste en réarrangeant des titres de variété modernes à la sauce swing et jazzy.

C'est au cœur de la Taverne du Baron un soir de novembre 1925 que se réfugient Charles et ses amis. Cet endroit sordide va inspirer Charles pour relever le plus grand défi de toute sa vie, et ainsi oublier les blessures de la guerre et profiter des plaisirs de la vie. Le début d'une grande aventure peut alors commencer.  

La Boule Rouge au Casino de Paris le 8 janvier 2019

Dès les premières notes et le lever du rideau, nous sommes plongés dans cette ambiance des années 1920 par des décors simples, mais efficaces. Le talentueux groupe de musiciens est d'ailleurs habilement inclus dans la scénographie. Mention spéciale à l'incroyable Simon Froget-Legendre qui nous a éblouit par son côté "homme orchestre", à la fois virtuose au piano et remarquable interprète quand il se révèle à la lueur de la bougie.

Une fois de plus, cette comédie musicale montre la nécessité d'avoir un orchestre en direct sur scène pour mettre davantage encore en valeur les artistes. Nous noterons également le joli travail sur les chorégraphies par Eva Tesiorowski, en particulier sur les numéros de groupes très réussis, et la très belle panoplie de costumes conçus par Flore et Christine Leclerc, très appréciable pour un spectacle ayant joué si peu de représentations. 

Une distribution éclectique

Une véritable alchimie se dégage de cette troupe attachante, dans laquelle chaque personnage à sa personnalité et son identité propre. Grâce à son charisme et à des grains de voix très complémentaires, le duo principal de choc et de charme interprété par Maxime Guerville et Eva Gentili fonctionne à merveille. Ils portent cette Boule Rouge avec brio à chacune de leurs interventions. Par son jeu irrésistible, June Van Der Esch nous aura autant faire rire que frissonner dans les rôles de Petra et Michel. Mention spéciale à Sébastien Brumaud, absolument flamboyant dans les nombreux défilés de son personnage Ruby. Ajoutez à ces talents brut une belle énergie communicative et vous obtenez une belle distribution motivée au potentiel grandissant, qui ne fera que s'affirmer au fil des futures représentations. 

En ce qui concerne la musique, nous avons été séduits par les différents mélanges proposés avec notamment un medley des années 1990 en début du second acte absolument jouissif. Les reprises de "Feeling Good" ou encore "S'il suffisait d'aimer" ainsi que le final du spectacle ont véritablement emporté l'adhésion du public. Certaines chansons plus lentes mériteraient cependant d'être raccourcies au profit des moments plus jazzy, pour ne pas pénaliser le rythme du spectacle. Cela permettrait de le jouer en un seul acte d'1h45 pour être plus percutant encore.

La Boule Rouge au Casino de Paris le 8 janvier 2019

Vous l'aurez compris, l'aventure de La Boule Rouge ne fait que commencer. Cette création originale prouve que tout est possible et que le rêve de deux jeunes passionnés peut devenir réalité. Après avoir fait swinguer le Casino de Paris, vous pourrez en effet retrouver ce nouveau spectacle musical tous les jeudi, vendredi et samedi à 20h à partir du 26 avril 2019 au Théatre des Variétés. Une très bonne nouvelle pour tout ceux qui n'ont pas encore pu avoir la chance d'y assister. So Let's Swing and Dance!

Retrouvez la bande-annonce de "La Boule Rouge"


La Boule Rouge, de Constance Dollfus et Clément Hénaut

A partir du 26 avril 2019 les jeudi, vendredi et samedi à 20h
Au Théâtre des Variétés
7 Boulevard Montmartre, 75002 Paris

Livret & mise en scène : Constance Dollfus et Clément Hénaut ; Chorégraphies : Eva Tesiorowski ; Composition & arrangements musicaux : Benoît Dupont ; Direction musicale : Simon Lehuraux ; Direction d'acteurs : Hervé Lewandowski ; Costumes : Flore et Christine Leclercq avec L'Atelier Mod'l Scène ; Décors & accessoires : Iris Yolal et Clara Noël ; Création graphique : Lugh Conception Graphique.

Avec : Maxime Guerville, Angélique Magnan, Laurent Malot, Léa Rulh, Eva Gentili, Dima Novik, Mélodie Molinaro, Mariette West, Simon Froget-Legendre, Rémi Palazy, Guillaume Sorel, Sébastien Brumaud, June Van der Esch, Lilly Caruso, Marie-Stella Pierron d'Arc, Yann Sébile, Baptiste Juge, Tristan Garnier, Simon Lehuraux, Thomas Mestres et Nicolas Zentz.

0 réponses

  1. […] spectacle musical qui promet douceur, tendresse, poésie et émotion, écrit par Guillaume Sorel (La Boule Rouge ; Histoires à l'Ouest) qui jouera Bourvil, accompagné par Appoline Andreys (Les Eternels ; So In […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.