Critique : “Petit Ours Brun” au Théâtre du Gymnase Marie-Bell de Paris

Après Hercule, Adam, 4 ans et demi, et Célia, deux ans, s’attaquent, toujours dans le même théâtre, à une institution : la transposition scénique de Petit Ours Brun, une de leurs idoles. Émotions garanties.
En pénétrant dans l'antichambre du théâtre, on sent tout de suite que nous avons affaire à une grosse production. La boutique à goodies est largement convoitée par les enfants et la salle est pleine à craquer. Cela promet une belle ambiance pour accueillir la plus célèbre famille ours de France.  

Pour l'écriture du spectacle, le producteur du très bon Gospel sur la Colline a fait appel à l'équipe qui fait vivre le célèbre personnage dans le magazine Pomme d'Api, à commencer par Marie Aubinais, auteure attitrée de la franchise. Elle co-signe le spectacle avec Marie-Agnès Gaudrat, qui a dirigé pendant plus de quinze ans des magazines petite enfance, dont Pomme d'Api. Côté musique, Félix le Bars, à qui l'on doit le célèbre générique du dessin animé, signe la partition du spectacle. 

Mais revenons à la scène, car les nombreux enfants s'impatientent. Lorsque les lumières s'éteignent et que les ours arrivent sur scène, Célia est proche de l'extase et répète en criant "'egade papa, é Petit Ousse Bun", pendant qu'Adam contient le plus dignement possible une émotion intense. 

Petit Ours Brun se présente aux enfants émerveillés

Petit Ours Brun se présente aux enfants émerveillés

Un spectacle pour les enfants, rien que pour les enfants

Autant le dire clairement : Petit Ours Brun n'a qu'un niveau de lecture et il est destiné exclusivement aux enfants. Le jeune ursidé voudrait grandir plus vite, et va progressivement se rendre compte que ce n'est pas si mal d'être un enfant. Dès lors, la mise en scène, certes simple, est très efficace, et s’appuie sur des décors et fonds vidéo qui rendent un hommage permanent aux célèbres dessins de Danièle Bour, illustratrice du personnage. 

Puisque seul leur avis compte : Adam et Célia sont sortis ravis de cette représentation. L'intrigue et les scènes de théâtre sont parfaitement adaptées et portent des messages positifs, avec la dose de "subversif" qui fera rire des enfants de 3 ou 4 ans. Adam a pouffé de rire pendant que les parents racontaient les bêtises qu’ils faisaient étant plus jeunes, et s'est complètement identifié au petit ours. 

Il était tellement dedans qu'il a interpellé directement le héros de la pièce avant le final : lorsque ce dernier a affirmé ne pas aimer les surprises, Adam lui a demandé "Tu es sûr, petit ours brun, tu es sûr ?", provoquant l'hilarité de la salle (et de ses parents). Célia a tapé des mains et s’est dandinée sur sa chaise sur plusieurs chansons et a été globalement captivée par le spectacle. 

Un véritable spectacle de théâtre musical... 

En parfaits amateurs du genre, nous avons constaté non sans plaisir que l'écriture s'inscrivait dans une logique de théâtre musical, avec des chansons qui font avancer l'histoire et un fil narratif clair. Pour ne rien gâcher, les comédiens chantent en direct, ce qui est loin d'être toujours le cas dans ce type de spectacles.

On retrouve d'ailleurs cinq talentueux comédiens chanteurs, dont quatre ont joué auparavant dans Le Prince et le Pauvre (Salvia/Vidal). Tous sont issus de l'Ecole de Comédie Musicale (ECM) de Paris, dirigée par Ned Grujic (Fame ; Hair), le metteur en scène du spectacle. La qualité de leur performance est à saluer, d'autant que ça ne doit pas être drôle d'évoluer sous ces costumes, fussent-ils superbes. Notre coup de cœur va à la nounou, interprétée par Marion Belhamou (Scrooge, le musical). 

... mais des chansons un peu compliquées

La seule petite faiblesse de cette production, c'est le niveau de langue légèrement trop sophistiqué des chansons, qui contraste fortement avec celui des dialogues. Nous avons bien senti qu'Adam est passé à côté de plusieurs chansons. Pourtant, dès le vocabulaire est plus simple, ça fait mouche ("J'ai fait pipi dans une petite barquette/Parce que je n'voulais pas aller jusqu'au toilettes"). Effet garanti.

Par ailleurs, la scansion est parfois extrêmement rapide et le cerveau d'un enfant de 3 ou 4 ans n'est pas assez véloce pour analyser toutes ces informations à la volée. Quelques jours après le spectacle, alors que le CD tourne en boucle à la maison, je surprends Adam en train de sourire ou rire parce qu'il a finalement compris une blague dans une chanson. 

Tout le monde applaudit les ours après une bien jolie performance

Tout le monde applaudit les ours après une bien jolie performance

Au final, Petit Ours Brun remplit parfaitement sa mission et fera briller les yeux de nombreux enfants. Adam a même eu le privilège d'avoir sa photo avec Petit Ours Brun lui-même... Et nous allons finir par cacher le CD, parce qu'après la dix-septième fois en quatre jours, nous aurions presque envie de redécouvrir le pourtant bien trop écouté Tchoupi fait danser l'alphabet

Retrouvez ci-dessous le teaser du spectacle :

Critique co-réalisée avec Adam et Célia Sebban bien malgré eux...
Crédits photos : Denis Guignebourg/agence Bestimage


 

Soutenez Musical Avenue en réservant vos places via le lien suivant :
Réserver


Petit Ours Brun, au Théâtre du Gymnase de Paris

De Marie Aubinais (livret et paroles), Maris-Agnès Gaudrat (livret) et Félix le Bars (musiques)

Du 15 octobre au 31 décembre 2016
Au Théâtre du Gymnase Marie-Bell

38 boulevard de Bonne Nouvelle
75010 Paris

Mise en scène : Ned Grujic assisté de Julien Rouquette ; Costumes : Anne Bothuon ; Scénographe : Danièle Rozier ; Chorégraphe : Linda Faoro ; Coach vocal : Edwige Chandelier ; Créateur Lumières : Antonio de Carvalho ; Créateur Son : Laurent Dujarnic ; Créateur des têtes : Pierre Didelot.

Avec Iya Duclos Villain, Sandra Gaugé, Margaux Lloret, Marion Belhamou, Jean-Baptiste Darosey, Vincent Gilliéron (doublure), Léa Ruhl (doublure), Morgane Ricoteau Jérôme (doublure)

0 réponses

  1. […] Petit Ours Brun était un monument transgénérationnel et franco français, Peppa Pig est américaine et n’a […]
  2. […] ainsi que des spectacles grand public comme La Revanche du Capitaine Crochet et plus récemment Petit Ours Brun. Il œuvre également beaucoup pour le développement des futurs talents de la comédie musicale […]
  3. […] temps, plusieurs autres trophées ont été remis : Trophée du Jeune Public (ex-aequo pour Petit Ours Brun et I Love Perrault), Trophée du Livret (remis à Stéphane Laporte, venu avec une photo de son […]
  4. […] ! Et il y aura de quoi les occuper avec des franchises portées sur scène comme la reprise de Petit Ours Brun, Peppa Pig T'choupi, ou Masha et Michka. Les parents nostalgiques auront le plaisir de […]
  5. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.