Critique : “Ragtime” à Londres au Charing Cross Theatre

Après notre critique de Titanic l'été dernier, le Charing Cross Theatre, ce petit théâtre situé sous les voies ferrées, nous a à nouveau donné de grands frissons pour un billet au prix défiant toute la concurrences des théâtres du West End.

Ragtime, fiction historique de l'Amérique
Ragtime est une comédie musicale créée à Toronto en 1996 puis à Broadway en 1998. Basée sur le roman éponyme d'Edgar Doctorow (publié en 1975), le récit décrit le parcours de personnages fictifs pendant une dizaine d'années dans le New York du début du XXe siècle. Dans cette fiction, les trois personnages principaux se mêlent à des événements et des personnages historiques réels qui ont influencé le tournant du siècle de l'Amérique avant la première guerre mondiale. C'est ainsi que le public suit les tribulations d'une famille protestante de la classe moyenne supérieure, un couple de Noirs vivant à Harlem et baignant dans l'univers du jazz, et un immigrant Juif arrivée de Russie avec sa petite fille. A ces histoires vont se mêler des figures historiques telles Henry Ford, le fameux inventeur du modèle T, le magnat de la finance et mécène JP Morgan, l'architecte Stanford White, ou encore Booker Washington, un leader de la défense des droits afro-américains.
Une musique variée formant un ensemble parfaitement équilibré
Le livret rassemble ainsi les grands thèmes qui ont fait l'histoire des Etats-Unis au début de ce siècle : l'immigration, la ségrégation raciale, l'industrialisation, la lutte des classes, la cause féminine. L'histoire est complexe et nécessite un bon niveau d'anglais pour être bien comprise. Les thèmes sont abordés de façon très intelligente et bien intégrés au livret et aux récits des trois histoires principales, permettant d'atteindre le public avec des émotions intenses. La musique de Stephen Flaherty (Seussical, Rocky the musical) mélange des harmonies différentes en fonction des personnages : jazz, ragtime, gospel, klezmer, marches américaines s'entremêlent avec finesse donnant un tout particulièrement harmonieux. La musique nous a donné de nombreux frissons, aussi bien sur de très beaux solos que sur de magnifiques ensembles polyphoniques.
Ragtime
Des artistes complets sur scène
Sur le petit plateau du Charing Cross Theatre, la mise en scène est efficace et astucieuse. La présence en milieu de scène de deux pianos droits sur plateaux tournants les font devenir intégralement partie du récit. Notons que dans cette production, les comédiens et chanteurs sont également les musiciens, assumant le rôle d'un orchestre plein, ce qui relève le talent de l'ensemble de ces artistes. 
Le thème de la ségrégation raciale qui reste le thème principal, est abordé de façon très profonde, ce qui bien que l'action se situe dans les années 1900, en fait un musical d'actualité, alors que le mouvement Black Lives Matter lutte toujours actuellement contre ces mêmes discriminations. N'hésitez pas à réserver au Charing Cross Theatre pour voir ce musical très touchant, et même si votre niveau d'anglais n'est pas bilingue, la musique et les voix valent largement le détour. 

Ragtime, au Charing Cross Theatre, Londres
jusqu'au 10 Décembre
Livret : Lynn Ahrens
Musique : Stephen Flaherty
Avec : Ako Mitchell, Jennifer Saayeng

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.