Critique : “Un Italien à Paris” au Théâtre Maxim’s de Paris

La compagnie Opéra ma non troppo dirigée par Gérard Chambre propose des spectacles depuis maintenant dix ans. Cette saison, c'est le spectacle Un Italien à Paris qu'elle joue au Théâtre Maxim's en plein cœur de Paris.

Nous avons appris quelque chose lundi dernier : le Maxim's, enseigne très prestigieuse de gastronomie, dispose également d'un théâtre ! Ce dernier n'offre pas un plateau gigantesque ni très large, sans parler de la profondeur un peu étrange. L'environnement est en revanche splendide, du sol au plafond en passant par les luminaires, la décoration et l'odeur de fleurs fraîches des bouquets dans le hall.

C'est dans ce cadre magnifique que se joue Un Italien à Paris. Écrite et mise en scène par Gérard Chambre lui-même, cette pièce suit le jeune Gianni, surnommé Gigi, Gigi l'Amoroso, quittant Naples pour s'installer à Paris, la plus belle ville du monde. Cette dernière va lui en faire voir de toutes les couleurs.

La troupe du spectacle

La troupe du spectacle "Un Italien à Paris"

Rien qu'au surnom du personnage principal tout le public a la chanson de Dalida en tête et n'attend qu'une chose : qu'elle soit chantée ! Vous l'aurez compris, ce spectacle est composé de reprises de chansons françaises et italiennes : Dalida, Eros Ramazzotti, Celetano, Brel, Piaf, et tutti quanti, avec parfois des paroles arrangées pour coller à l'histoire. On apprécie bien évidemment l'arrivée de Gigi à Paris sur un medley de comédie musicale : Mamma Mia, Evita, West Side Story et bien d'autres. La scène d'ouverture en Italie durant le repas avec les spaghettis et le brouhaha transporte immédiatement le public au pays de la pizza. On regrette que Paris soit un peu moins réaliste.

Le spectacle ne paie pas de mine et le livret n'est pas des plus aboutis, mais dans l'ensemble les cinq artistes se démènent et portent cette pièce qui fait rire et ravit le public avec ses reprises. L'ensemble chante bien, même si certaines chansons et quelques harmonies mériteraient un peu de travail sur la justesse et le rythme. Assez rare pour que ce soit souligné et très appréciable, ils sont accompagnés par Marion Villaneau au piano synthétiseur. Mention spéciale à Lucie Fabry qui sort du lot tant sur le jeu que les prestations vocales.

L'étroitesse de la scène et son agencement rendent la mise en scène complexe, et il est difficile de ne pas pénaliser la visibilité des personnes installées sur les côtés, mais Gérard Chambre a su s'en accommoder. Il en va de même pour les lumières qui ne sont pas du tout flexibles, sans qu'à aucun moment ce manque de souplesse ne pose problème.

Un cadre unique pour un spectacle sans prétentions qui vous fera passer une bonne soirée entre Paris et Naples.

Découvrez la bande annonce du spectacle "Un Italien à Paris" :


Un Italien à Paris, de Gérard Chambre

Tous les lundis à 20h30

Au Théâtre Maxim's de Pierre Cardin
3 rue Royale - 75008 Paris

Mise en scène : Gérard Chambre ; Direction musicale : Marion Villaneau

Avec : Gérard Chambre, Fabrice Coccitto, Véronique Fourcaud, Lucie Fabry et Matthieu Gambier

Piano : Marion Villaneau

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.