Critique : “Disney sur glace : 100 ans de magie” au Centre Bell de Montréal

C’est la semaine de relâche au Québec et pour bien en profiter la troupe de "Disney sur glace" est de passage dans la métropole avec son spectacle "100 ans de magie". Déjà présentée en 2013 au public montréalais, cette production enlevante nous revient cette année avec de belles nouveautés !

Pas question de s’ennuyer avec Disney ! Le temps a beau passer et c’est toujours un plaisir de retrouver les héros préférés des petits qui chaussent leurs patins pour nous en mettre plein les yeux. Mais c’est encore mieux si la mise en scène change et s’adapte en proposant de nouveaux numéros et en intégrant d’autres personnages. C’est le cas avec la plus récente production de "100 ans de magie" qui est particulièrement divertissante.

Mickey, Minnie, Donald Duck et Dingo sont toujours les maîtres de cérémonie ; guidant petits et grands à travers les multiples histoires présentées. Dès les premières minutes, le ton est donné : la magie sera au centre de ces quelques heures qui passent beaucoup trop vite. La fée bleue de Pinocchio arrive sur la patinoire étincelante, ravissant les spectateurs de sa grâce avant que les jouets s’animent aux côtés de l’attachant pantin. Dory, Nemo et son papa nous réservent ensuite bien des rires avec leurs costumes rigolos et colorés de têtes de poissons sur les torses des interprètes.

La romance n’est bien sûr pas oubliée avec les plus beaux couples de l’univers Disney (La Belle et la Bête ; Cendrillon ; La Petite Sirène ; La Princesse et la Grenouille ; Aladin ; Raiponce et Blanche-Neige) qui viennent valser tour à tour sous le regard émerveillé des nombreux enfants dans la salle.

Puis, pour clore le premier acte, une longue séquence dédiée à La Reine des Neiges. C’est assurément le moment le plus fort du spectacle et celui aussi le plus réussi. L’enthousiasme et la fébrilité des spectateurs sont particulièrement palpables quand le décor d’Arendelle se met en place sur la glace et que le personnage d’Elsa fait son apparition. Quand la neige commence doucement à tomber et que les effets spéciaux se multiplient, tous les regards sont rivés sur la patinoire qui ne fait qu’un avec l’imaginaire de ce conte captivant couronné par la performance d’Anna qui chante "Libérée, délivrée".

Même si la musique est en playback, on a l’impression que la chanson est chantée en direct, tellement on se laisse transporter par ce numéro où l’interprète se retrouve seule sur la glace au milieu d’un éclairage bleuté et de jolis flocons de neige qui tombent. Les enfants n’y sont pas indifférents, fredonnant en cœur cet énorme tube. D’Olaf qui rêve de l’été à l’affrontement final avec Hans, le public en redemande et on comprend pourquoi Disney a produit un spectacle entièrement dédié à ce conte à succès.

La seconde partie du spectacle, plus courte, a aussi ses forces. On retrouve avec plaisir Aladin et son génie facétieux ou bien les personnages du Roi Lion, toujours aussi acclamés. La séquence consacrée à Mulan est également bien colorée avec de magnifiques costumes et de jolies ombrelles.

Bref, un spectacle revisité, très amusant et rafraichissant qui nous fait oublier les conditions climatiques de cette fin d’hiver au Québec. À ne pas rater jusqu’au 6 mars !

Crédit photos : Feld Entertainment


Disney sur Glace – 100 ans de magie, présenté par Feld Entertainment et Evenko

Du 2 au 6 mars 2016 au Centre Bell de Montréal

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.