Critique : « Gypsy » au Savoy Theatre à Londres

Direction une nouvelle fois Londres pour vous faire découvrir un petit bijou de la programmation du West End, la comédie musicale GypsyVoici LE revival de la saison à ne surtout pas manquer ! Cela faisait plus de 40 ans que le West End attendait le retour de la célèbre comédie musicale. C’est enfin chose faite ! Le show revient avec de nouvelles orchestrations de Nicholas Skilbeck et Tom Kelly.

Sur fond des années 20, en plein début de la Grande Dépression aux Etats-Unis, Gypsy raconte l’histoire de Rose, une mère pleine d’ambition pour ses deux filles June et Louise. Elle souhaite par dessus tout et quoi qu’il lui en coûte faire de ses deux filles des stars du music-hall. Mais les années passent et les deux jeunes femmes ont de plus en plus de mal à supporter les lubies artistiques de leur mère. Amoureuse, June finit par s’enfuir avec le jeune homme qu’elle vient d’épouser. Rose, désemparée, reporte alors ses aspirations sur Louise qui va finalement devenir une diva du striptease sous le nom de « Gypsy Rose Lee ».

La comédie musicale, présentée la première fois en 1959 à Broadway, est le fruit d’une brillante collaboration entre Arthur Laurens pour le livret, Jule Styne pour la musique et Stephen Sondheim pour les paroles. Les créateurs évoquent dans leur comédie musicale les travers du vaudeville de l’époque, parfois vulgaire et n’hésitant pas à largement exploiter les enfants. Ils évoquent aussi l’irrésistible envie d’accéder à la célébrité à travers le personnage inoubliable de Rose, qui vit complètement son rêve de vedettariat à travers ses filles.

Inspirée d’une histoire vraie, celle de Rose Hovick disparue en 1964 à 63 ans, la comédie musicale Gypsy révèle le destin triste et pathétique d’une femme fière qui souffre d’un talent non révélé. Le personnage de Rose est merveilleusement bien interprété par Imelda Staunton qui passe par toutes les émotions et nous révèle ainsi l’ampleur de son talent. Dans un premier temps, exigeante, directive puis douce et attentionnée, elle entre dans une profonde hystérie à la fin du show au moment d’entamer la célèbre chanson « Rose’s Turn ».

Imelda Staunton énoncera dans le show cette phrase qui résume et justifie bien les motivations de son personnage plein de désillusions « If I could have been, I would have been », traduisez ici « Si j’avais pu être, j’aurais été ». Personne dans sa jeunesse ne l’a poussée sur scène comme elle a pu le faire pour ses filles et ainsi révéler son talent. Imelda Staunton incarne à la perfection la faiblesse et la folie de cette femme, qui finit par laisser exploser son amertume. 
Si le nom d’Imelda Staunton ne vous parle pas immédiatement sachez qu’elle est aussi l’interprète de Dolores Ombrage dans le film "Harry Potter et l’Ordre du Phoenix" ! L’actrice est tout simplement bluffante et inspirante dans ce revival de Gypsy, elle nous offre une des plus belles performances scéniques du West End.

A ses côtés, un cast formidable l’accompagne sur scène dont Peter Davison qui a rejoint la troupe pour la production du West End dans le rôle d’Herbie. Agent artistique de la famille, il est aussi le fiancé bienveillant de Rose et apporte une touche de sérénité et de douceur sur scène face au personnage de Rose, en témoigne son duo avec elle sur le titre « You’ll Never Get Away From Me ». 
Lara Pulver (de la série télévisée "Sherlock" avec Benedict Cumberbatch) qui interprète Louise est également fabuleuse. Elle joue un personnage à l’évolution très intéressante. C’est une jeune fille introvertie, un peu gauche au début et qui, peu à peu s’épanouit en tant que femme fatale dans son rôle de stripteaseuse vedette. Cette importante transformation est retranscrite à travers la chanson « Let Me Entertain You » qui accompagne le personnage tout au long de l’histoire.

Cette comédie musicale à la fois touchante et émouvante n’en reste pas moins drôle. On se délecte de certaines scènes déjantées comme celle où Louise fait la connaissance des trois stripteaseuses disgracieuses Mazepa (Louise Gold), Electra (Julie Legrand) et Tessie (Anita Louise Combe) qui entament la chanson « You Gotta Get A Gimmick ».
La mise en scène d’Anthony Ward est une belle réussite. Les nombreux tableaux sont élaborés, chaque détail compte. On découvre une mise en scène très riche avec un nombre conséquent d’accessoires, ce qui laisse imaginer le temps de préparation et l’organisation qui précèdent chaque show ! Enfin, les chorégraphies de Stephen Mear nous transportent dans l’univers du vaudeville pour notre plus grand plaisir.

Vous l’aurez compris, Gypsy, on a aimé ! On vous encourage donc vivement à aller découvrir ce superbe spectacle à l’occasion de votre passage à Londres. Le show est prolongé jusqu’au 28 novembre 2015. Ça vous laisse un peu de temps pour vous organiser !


Gypsy 
Un musical basé sur : The Memoirs of 'Gypsy Rose Lee' 

Depuis le 15 avril 2015 jusqu’au 28 novembre 2015
Au Savoy Theatre
Savoy Court, London

Musique : Jule Styne ; Paroles : Stephen Sondheim ; Livret : Arthur Laurents

Avec : Imelda Staunton, Lara Pulver, Peter Davison, Gemma Sutton, Dan Burton, Anita Louise Combe, Louise Gold, Julie Legrand

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.