Critique : “Hairspray” au Casino de Paris

Agitez vos bombes de laque et remettez-vous la mèche en place, Hairspray arrive en français au Casino de Paris pour un show amusant à l'énergie communicative.

Une énergie et une bonne humeur à toute épreuve

Le Casino de Paris accueille cette production française de Hairspray depuis le 26 avril 2011. Le musical de 2002, adapté du film de John Waters quatorze ans plus tôt, a été signé Scott Wittman (paroles) et Marc Shaiman (musique) avec un livret de Mark O'Donnell et Thomas Meehan. En 2007, un film avait permis de confirmer le succès de ce musical avec John Travolta, Zac Efron et Michel Pfeiffer.

Le pari osé d'apporter ce spectacle haut en couleur sur une scène parisienne est relevé haut la main par le producteur Lorenzo Vitali (Hair ; Fame ; Footloose) qui assoit ainsi sa position incontournable dans le milieu de la comédie musicale à Paris.

Un manque de moyens perceptible mais qui ne gâche rien

Malgré des décors parfois un peu légers frôlant l'amateurisme sur certains aspects, le show prend son envol dès les premières notes de "Good Morning Baltimore". Une pluie de couleurs (bravo aux lumières) et de costumes chatoyants, tout droit sortis de garde-robes coincées dans les sixties, envahissent la scène en même temps que les danseurs. Dans les corbeilles, un orchestre composé d'une dizaine de musiciens fait honneur en live à la partition de Marc Shaiman.

Première claque : un tableau magnifique de rythme et d'humour qui ne fait qu'inaugurer une série quasi ininterrompue de numéros musicaux à couper le souffle. On retiendra particulièrement "Welcome to the Sixties" ou "You Can't Stop the Beat". S'intégrant dans le récit, les paroles traduites en français par Stéphane Laporte permettent au public francophone que nous sommes d'assister de bout en bout à un véritable tour de force. Sans temps mort ni longueur, Hairspray ravit jusqu'au dernier moment, lorsque le rideau tombe alors que le public, debout, en redemande...

Des interprètes à la hauteur de leur perruque

Comme l'annonce de la distribution le laissait entendre, le cast ne souffre d'aucune erreur. Franck Vincent incarne une formidable Edna. Touchant et comique à la fois dans son rôle de mère poule rondouillarde, plusieurs de ses répliques sont même applaudies chaleureusement, alors que le numéro "You're Timeless to Me" en duo avec Gilles Vajou, est sans doute l'un des moments les plus réussi du spectacle. Tiffanie Jamesse et Caroline Devismes incarnent Amber et Velma Von Tussle, un duo mère-fille des plus acides dont la méchanceté et la stupidité sont tout simplement savoureuses.

Enfin, Lola Ces interprète le rôle principal de Tracie Turnblad. Avant de la voir dans Dracula, l'Amour plus fort que la mort, la comédienne-chanteuse nous fait ici une démonstration convaincante d'une personnalité scénique au charisme ravageur. Entre ses mimiques teintées de second degré et son coffre indispensable pour le rôle, Lola Ces montre avec Hairspray qu'elle n'a plus rien à prouver.

Cette production de Hairspray serait-elle le signe qu'un spectacle peut à la fois être divertissant et avoir du sens ? Le comique décomplexé du spectacle est en plus mis en valeur par une musique originale au swing et au rythme inoubliable. En cas de succès (ce que nous ne pouvons que souhaiter), le Hairspray de Lorenzo Vitali pourrait-il être annonciateur de productions aussi qualitatives avec davantage de moyens ? En attendant les réponses à ces questions, réjouissons-nous que Paris soit devenue un instant la capitale de la brillantine et de la gomina !


Hairspray, de Scott Wittman, Marc Shaiman, Mark O'Donnell et Thomas Meehan

Production en français avec musique en live

Depuis 26 avril 2011

Au Casino de Paris
16 Rue de Clichy, 75009 Paris

Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 15h30

De 22 € à 52,80 €

Avec : Franck Vincent (Edna), Lola Ces (Tracy), Julien Husser (Link), Marie Facundo (Penny), Tiffanie Jamesse (Amber), Caroline Desvimes (Velma), Gilles Vajou (Wilbur), Julien Plantier (Seaweed), Delphine Mendy (Maybelle), Edouard Thiébaut (Corny), Alain Wilmet (M.Sprintzer, M.Pinky, Un gardien), Caroline Archambault (Prudy, la gardienne de Prison, la prof de gym), Anandha Seethanen (Dynamite), Aurélie Lamalle (Dynamite), Kendy Vaissiere (Dynamite)

Ensemble : Guillaume Arvin-Berod, Maxime Bernard, Patrick Boumbou, Caroline Bouquet, Margault Carcangiu, Arnaud-Eric N’Dong Mebaley, Lucas Radizejewski, Béryl Sufu

www.casinodeparis.fr

23 réponses

  1. Aldo
    Cet actrice n'est autre que Marie Facundo, pour qui j'ai une grande admiration, elle a tenu notamment le rôle de, Betty Quette dans "Le Soldat Rose", et surtout Dothy dans "Dothy et le Magicien d'Oz".
  2. Thomas
    J'ai vu la version originale à Londres. Et je ne m'étais jamais fait chier devant un spectacle à Londres avant Hairspray .... La mise en scène est plate (à part I Can hear The bells), l'acte I est interminable. Les chansons qui ont été coupées dans le film sont pas très bien. Enfin bref grand fan du film, j'ai été très déçu. La fnac m'a offert deux invitations alors plein de curiosité, j'y suis allez. Frank Vincent (Edna) est vraiment très bien, Lola Ces (Tracy) est à sa place, Marie Facundo (Penny) et Julien Husser (Link) s'en sortent très bien. Mais alors le reste ... Les personnages sont caricaturaux à l'origine, c'est pas la peine dans faire des kilos. La force du film est là. Tous les acteurs sont fins et c'est ce qui rend le film genial. Après je ne sais pas qui s'occupe du son dans ce théâtre mais la musique est beaucoup beaucoup trop forte, j'étais à l'orchestre et on entendait pas les chanteurs... Le manque de moyen ne m'a pas déranger, au contraire ... Par contre gros gros gros couo de gueule. PENDANT ENCORE COMBIEN DE TEMPS STEPHANE LAPORTE VA-T-IL TRADUIRE DES COMEDIES MUSICALES!!??????!!!!!!! Il est mauvais !!!!!!!! A un moment donner, il faut arrêter, soit on traduit, soit On garde les chansons en anglais, mais on garde pas "Good Morning Baltimore", le must reste: It Takes Two qui devient Me And You. Peut-on respecter les auteurs et respecter leur travail??!!!!!!!! C'est comme "rester muet devant Koh-Lanta"?!!! VRAIMENT? et enfin "YOU CAN'T STOP THE BEAT", sérieusement???????? On garde une phrase en anglais au milieu, que le public comprends pas forcement en plus qui est dit à la française. Pouvons nous ,quand nous traduisons, penser au sens et au chanteur pour qu'il puisse chanter !!!!!! Pour le coup, je suis dans un atelier amateur où nous jouons tous les ans une création de la prof avec uniquement des chansons de comédies musicales anglophone traduites et Stephane Laporte ne lui arrive pas à la cheville. Et dommage pour lui nous avons repris beaucoup de chansons de Hairspray. Stephane Laporte VS Ingrid Pizzol Maintenant, maman je suis une grande / Maman tu sais j'ai grandi J'entends pleins de cloches / j'entends un clocher You can't stop the beat / Tu n'y pourras rien Et la terre, elle tourne et tourne encore / Et la terre elle tourne et tournera ... Bilan très mitigé. Spectacle qui a le mérite d'exister pour contrer Dracula (pouaahhhhhh). Mais pas bien car mal traduit et pas très bien interprété
  3. Jerem
    Je sors tout juste de la représentation du 11 mai. Je suis un grand fan du film sorti en 2007 mais je n'ai ni la chance d'avoir vu le Musical à Broadway ou à Londres. Mais putain (excusez-moi je suis Marseillais) quel kif! J'avais très peur de ce que ça allait donner en français et franchement je ne suis pas du tout déçu. Même le fait d'avoir laissé quelques paroles en anglais Good Morning Baltimore ou You Can'T Stop The Beat ne m'a pas perturbé plus que ça. Les traductions sont appropriées même si effectivement en étant près de l'orchestre il y a des paroles qui nous échappent. L'esprit du film y est, l'énergie y est et le sourire sur le visage des spectateurs (et sur le mien aussi) y est du début à la fin. Bref franchement peut-être peu de moyen mais pour moi un spectacle de qualité!
  4. Louis
    Je ne comprends pas du tout votre critique! Sommes-nous seulement allé voir le même spectacle? Non, parce que franchement, c'est mauvais, c'est très mauvais. J'ai assisté à la dernière représentation d'Hairspray à New-York, je l'ai vu deux fois à Londres et j'ai bien entendu vu le film au cinéma et la production est loin, très loin derrière. J'attendais pourtant cette production parisienne d'Hairspray avec une grande impatience. Par où commencer...? Les décors, sur ce point nous somme à peu près d'accord, ils sont d'un goût douteux et font surtout incroyablement cheap! Je ne reviens toujours pas des trois chaises de "Mama I'm a Big Girl Now". Non, mais franchement! Trois chaises sur un tableau qui, dans la version originale, comprenait trois chambres (celles de Penny, Tracy et d'Amber). Adaptation de la partition: bah je peux pas trop vous dire parce que j'avais beau être en 2ème catégorie je n'ai absolument rien compris, mais heureusement j'ai l'impression parce que de ce qui était audible j'ai retenu "J'entends Pleins de Cloche" ("I Can Hear the Bells"), "Belle, Blonde et Bien en Chair ("Big, Blonde and Beautiful") et d'autres trucs délirants digne d'une traduction de collège. Adaptation du livret: tout tombe à plat, mauvaises traductions de jeux de mots, parfois grotesque... Les "performers": bon on un record dans cette production, celui de la plus grosse Tracy. La plupart des actrices qui ont joué ce rôle ont revêtu des "fat suits", Lola Ces n'en avait manifestement pas besoin. Je ne critique pas mais disons que pour la gestion du souffle, va falloir repenser le chmilblik. Sinon, elle n'est pas dénuée de charme et a une voix à peu près passable si on oubli les braillements. Motormouth est la plus grande déception, je n'avais jamais vu quelqu'un aussi mal jouer! Dommage, la voix suivait. Edna, bah...encore un exemple de personnage truculent dans la version originale, qui pourrait être assez bon finalement, mais à cause de la bêtise de l'adaptation, ce personnage passe à la trappe. Le reste du cast est très moyen dans l'ensemble. Link est très mauvais, je suis désolé, mais quand on ne sait pas jouer, on ne joue pas. Velma, c'est Cruella, elle est délicieuse à jouer et c'est le seul personnage dans lequel la production s'est à peu près investie. Le seul personnage qui m'ait vraiment amusé reste Penny, jolie, fraiche et rigolote, voix sympa, bref, seule bonne surprise de cette production. Si vous avez détesté la régie son de Roméo et Juliette les Enfants de Vérone, vous ne pouvez pas aimer celle de ce Hairspray bas de gamme. D'un côté je comprends le message que vous essayez de faire passer: allez voir du théâtre musical pour que Paris en produise plus. Mais vraiment, pensez aux spectateurs, ce spectacle est mauvais. On s'ennuie, c'est mou, c'est mal chanté, mal joué, on s'emmerde profondément. Et je parle en vrai fan de comédie musicale anglo-saxonne, en vrai amateur de Broadway et du West End. N'y allez pas. C'est nul.
  5. Nicolas
    Non mais pour qui vous vous prenez tous à critiquer violemment ce spectacle et surtout gratuitement...Ok je le conçois il y a pas beaucoup de budget pour les decors, certains chanteurs n'ont pas assez de "bouteilles"(exemple flagrant sur FAME où les producteurs francais n'ont tjrs pas compris qu'ils fallaient arreter de prendre trop de jeune premier et privilégier la maturité vocale)...Mais de la à dire que c'est mauvais, nul et de SYSTEMATIQUEMENT faire la comparaison avec le west end et broadway c'est saoulant....Paris s'ouvre à peine à la vraie Comedie musicale (oui je ne parles pas des productions Oualie, ou de Mozart ou je ne comprends tjrs pas l'engouement...)...Et on aura vraiment du mal à arriver au niveau des Musicals de Londres ou Broadway tout simplement car c'est une institution chez eux...depuis une centaine d'année !!!!!..Sur certains comments j'en vois aussi qui critique les traductions de Stephane LAPORTE mais vous aussi vous me faites bien rire...Je peux moi aussi te faire une comparaison: Stephane LAPORTE connu dans le milieu musical, Ingrid PIZZOL..Euh qui c'est....??? Jamais entendu parlé....Et quand à sa traduction "j'entends un clocher" jcrois que tu n'as vraiment pas compris le sens du titre.....Mais bon comme tu le dis si bien vous faites des spectacles amateurs... Voilà, c'est le ptit coup de gueule du matin, je suis aussi un grand amateur de Comedies Musicales, donnez la chance à ces petits spectacles, montrez que ca vaut le coup d'en faire d'autres à Paris et c'est surtout encouragez les artistes...
  6. J'ai beaucoup aimé ce show, très frais et admirablement servi par une troupe pétillante et dynamique! Le duo des "méchantes" est savoureux, ainsi que le très attendu numéro "T'es toujours dans l'coup". Les traductions françaises sont plutôt bien ficelées, et ne choquent pas comme on pouvait le craindre... Les chorégraphies sont plutôt simplistes mais correspondent à l'esprit 60s du musical... Seul regret, le pourtant talentueux Julien Husser n'était selon moi pas tout à fait "dans l'coup", manquant un peu de présence par rapport à ses partenaires... Je recommande toutefois ce spectacle pour passer une très bonne soirée! You can't stop the beat...
  7. jenesaispas
    cete super bien les chansons et les comediens super en plus jai eu le droit a un poster gratuit...^^
  8. Nadège
    Vincent, j'ai exactement le même sentiment que vous. J'ai trouvé cette comédie médiocre à souhait. J'ai totalement subie le "show" et je suis restee parce que j'avais payé ma place. Mais je n'ai franchement pas eu la force d'applaudir. Ils ne savent ni chanter ni danser ni jouer la comédie. Il ya de la niaiserie à tout va et les thèmes les plus sérieux du films ont été complètement ramolis car ils ne savent pas jouer la comédie. Dans le film et la comédie, il ya de vrais moments d'émotions où on prend au sérieux le combat de Tracy. Mais dans cette version-là, j'ai trouvé tout très kitsch, cul-cul, rien de bouleversants. Bref, c'était nul.
  9. […] presque ! : Prisca Demarez (Cats, le musical), Benoît Cauden (Oliver Twist), Julien Husser (Hairspray), Anaïs Delva ("La Reine des Neiges"), Cloé Horry (Frankenstein […]
  10. […] ou presque ! : Prisca Demarez (Cats, le musical), Benoît Cauden (Oliver Twist), Julien Husser (Hairspray), Anaïs Delva ("La Reine des Neiges"), Cloé Horry (Frankenstein […]
  11. […] qui ne vous laisseront pas indifférents. Avec en premier lieu Julien Husser, qui jouait Link dans Hairspray au Casino de Paris. Il rejoint l'équipe enseignante et assurera l'animation du stage destiné aux adolescents sur les […]
  12. […] lui suis très reconnaissant car grâce à lui j'ai pu monter des oeuvres incroyables, Fame, Hair, Hairspray, Frankenstein Junior, Shrek. Ce qui est agréable avec lui c'est qu'il fait complètement […]
  13. […] ans après ses débuts en France au Casino de Paris, la comédie musicale Hairspray est de retour avec un orchestre live dirigé par Raphaël Sanchez […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.