Critique : “Mozart – Père et Fils” au Théâtre de l’Épée de Bois à Vincennes

Critique : "Mozart - Père et Fils" au Théâtre de l'Épée de Bois à VincennesLe Théâtre de l'Épée de Bois de la Cartoucherie de Vincennes reçoit actuellement Mozart – Père et Fils, un spectacle musical de la Compagnie Jean-Claude Drouot.
Le comédien y officie en compagnie de son baryton de fils, Renaud Drouot, ainsi que du pianiste Elio Di Tanna. Un piano et deux voix pour conter l'histoire de deux vies intimement liées, celles de Léopold et de son fils Amadeus.

On a connu Mozart le musicien de génie, Mozart l'homme et ses frivolités, c'est ici la figure du fils qu'il nous est donné d'apercevoir au fil de la correspondance massive des deux hommes.
On y découvre un père sûr des prodiges de son fils, toujours pensant au mieux pour les faire connaître et reconnaître de tous, exhortant le jeune Amadeus à faire bonne figure et flatter les puissants. Jean-Claude Drouot fait preuve de grande prestance dans ce rôle de père à la fois lointain et protecteur, et la gravité suscite souvent l'émotion lors des différents événements qui ont fait la vie des Mozart.

Si elle n'est pas très marquée au début, l'empreinte musicale, marquée par le très expressif pianiste, s'installe progressivement au cours de la pièce : de petites envolées du début, quelques notes ou un petit air, on passe à de véritables chansons puis à de longs extraits de grandes œuvres tel le Requiem. C'est donc un véritable crescendo auquel il nous est donné d'assister, belle métaphore à l'épanouissement du musicien.

Renaud Drouot dans le rôle de Wolfgang Amadeus Mozart

Parallèlement, la mise en scène reste très sobre, déroulant la lecture chronologique des lettres, et montre la transformation lente et sure d'Amadeus en Mozart. De même, d'un costume sombre et moderne au début, Renaud Drouot va non seulement s'épanouir dans les œuvres du génie mais aussi en prendre l'apparence, endossant au fur et à mesure un costume d'époque, puis se fardant, pour enfin coiffer la perruque et être alors tout à fait lui. 

Porté solidement par ses artistes, présenté ici dans la magnifique Salle en Bois, ce spectacle réussit le tour de monter en puissance à la fois musicalement et dans l'émotion, une agréable surprise et la belle découverte d'un autre visage d'un personnage pourtant très connu.


Mozart – Père et Fils de Jean-Claude Drouot

Du 20 janvier au 12 février 2012 ; du mardi au samedi à 19h ; dimanche à 16h.

Au Théâtre de l'Épée de Bois
Cartoucherie de Vincennes
Route du Champ de Manœuvre
75012 Paris

Mise en scène : Jean-Claude Drouot

Avec : Jean-Claude Drouot et Renaud Drouot. Au piano : Elio Di Tanna

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.