Critique : “Résiste” au Palais des Sports de Paris

Critique : "Résiste" au Palais des sports de ParisC’est en voyant le musical Mamma Mia! que France Gall eut l’idée de faire un spectacle autour des chansons de son pigmalyon Michel Berger. Avec son complice depuis 20 ans, Bruck Dawit, elle écrit alors Appelez moi Maggie (en référence à "La chanson de Maggie" de France Gall), qui sera renommé par la suite Résiste, certainement plus présent dans les esprits des fans du couple mythique de la chanson des années 70/80 (850 000 albums vendus en 1981). 

 
Ne vous méprenez pas, Résiste ne raconte en rien l’histoire de Michel Berger et France Gall, mais narre la chronique de la famille Bouvier dont le père tient une discothèque qui connaît de grosses difficultés financières. Soutenu à bras le corps par sa fille Maggie, et moins directement sa cadette, Mandoline, il va essayer de sauver le Lola’s club de la faillite. A cela s’ajoutent, émois, amours et ennuis judiciaires… La vie, quoi… 
 
Résiste aurait pu n'être qu’un spectacle jukebox nostalgique sans la scénographie parfaite de Laëitia Colombin et la mise en scène irréprochable de Ladislas Chollat. Ils réussissent à illustrer, dynamiser et mettre en valeur les tubes et les chansons moins connues de Michel Berger qui s’intègrent plutôt bien dans l’histoire. Le fait de situer l’action dans la boîte de nuit permet d’intégrer un "band" de cinq musiciens qui forment le groupe du Lola’s Club. Toutes les chansons sont donc jouées en live et non sur play-back orchestre, ce qui amène beaucoup d’énergie du spectacle. 
 
 
Autre point fort du spectacle : les chorégraphies de Marion Motin. Ici, celle qui est aussi la chorégraphe de Christine and the queens et Stromae réinvente les passages dansés des comédies musicales. Complètement désarticulés, les danseurs urbains modernisent le spectacle musical. Eux aussi, font partie intégrante de l’histoire et sont les clients de la discothèque. Parmi tous, Pierre-Antoine Brunet (déjà vu dans Le Bal des vampires) se détache et focalise l’attention. Artiste à suivre, donc… 
 
Malheureusement, Résiste n’est pas exempt de défauts. On aurait tellement aimé voir d’aussi bons chanteurs que comédiens… Hélas les interprètes manquent cruellement de personnalité et leur jeu est quelquefois à la limite du faux. Même si le programme mentionne un coach d’expression scénique, on aurait préféré que l’accent soit mis sur la direction d’acteurs. Les pauvres ne sont pas vraiment aidés par les dialogues qui sonnent creux et manquent de soin pour être vraiment percutants et apporter une note d’humour. On sauve quand même Léa Deleau (qui interprète le rôle de Maggie) et Gwendal Marimoutou (Le Roi Lion ; ADOS) qui réussissent à tirer leur épingle du jeu. 
 
 
Malgré tout, Résiste nous réconcilie avec les productions jukebox françaises et prouve à tous les producteurs que les chansons ne forment pas qu’une succession de tableaux avec déferlante de moyens auxquels on essaye de coudre un synopsis mince comme un fil. Résiste bénéficie, il est vrai, de moyens colossaux. Mais utilisés à bon escient et intelligemment, ils se mettent au service du spectacle et non l’inverse, comme c’est encore trop souvent le cas (on ne citera aucun nom, ce n’est pas le genre de la maison !). Au final, on ressort du spectacle, ému, souriant, chantonnant "Ella, elle l’a", avec un je ne sais quoi qui nous met dans drôle d’état
 
Crédits photos : Site officiel http://www.byboby.com/

Résiste de France Gall et Bruck Dawit
Paroles et musique : Michel Berger

Jusqu'au 3 janvier 2016

Au Palais des Sports
15 Boulevard Victor
75015 Paris

Et en tournée dans toute la France

Mise en scène : Ladislas Chollat. Assistant metteur en scène : Eric Supply. Direction Musicale : France Gall, Bruck Dawit. Chorégraphie : Marion Motin. Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz. Décors : Emmanuelle Roy. Coiffures : Fred Kebbabi. Lumières :Jacques Rouveyrollis et Jessica Duclo. Video : Nathalie Cabrol. Adaptation et co dialogues : Laetitia Colombani. Coach vocal : Damien Silvert

Danseurs : Alison Benezech, Pierre-Antoine Brunet, Caroline Bouquet, Youri Fedida, Laura Defretin, Karim Khouader, Audrey Hurtis, Brandon Malboneige-Masele, Coline Siberchicot, Kevin Moulin, Julien Ramade, Romain Veysseyre

Batterie et percussions : Jean-Baptiste Cortot. Basse : Guillaume Juramie. Chef d’orchestre, piano, guitare : Vincent Lanty. Guitares : Pierre Terrasse. Guitares et claviers : Frédéric Scamps

Avec : Léa Deleau, Victor Le Douarec, Élodie Martelet, Gwendal Marimoutou, Corentine Collier, Laurent Hennequin, Louya Kounkou, Ben Akl, Jocelyn Laurent, Stephane Roux, Chloé Lefèbre 

 

0 réponses

  1. […] des costumes qu'il a réalisées pour l'occasion, mais aussi des précédents spectacles, tels que Résiste. Car Jean-Daniel Vuillermoz est un fidèle de Ladislas Chollat, le metteur en scène. Il a […]
  2. […] à la fin de ce numéro que le personnage du MC, interprété avec brio par Gwendal Marimoutou (Résiste ; "The Voice") nous présente rapidement le spectacle en nous promettant " de la moulinette et […]
  3. […] la troupe Cinq de Cœur, tandis qu'Un Été 44 jouera les prolongations. Si vous l'avez aimé dans Résiste, vous pourrez retrouver le fringant Victor le Douarec dans Entre 2 Mondes, son seul en scène […]
  4. […] accompagnant les chœurs ou interprétant même des solos, le DJ Monty, alias Gwendal Marimoutou (Résiste ; The Voice saison 3) énergique comme jamais, Vinicius Temmerman (Next Thing You Know ; Hercule […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.