Critique : “Shadowland” aux Folies Bergère

Critique : "Shadowland" aux Folies BergèreLa compagnie Pilobolus investit les Folies Bergère pour 14 représentations exceptionnelles de son nouveau spectacle, Shadowland, à la croisée de la danse et des jeux d'ombre et de lumière. Un voyage poétique au pays des rêves.

Le jour, elle (Molly Gawler) est une adolescente comme les autres, vivant avec ses parents mais en quête d'indépendance. Mais quand la jeune fille s'endort, elle est transportée dans Shadowland, littéralement le pays des ombres, où elle rêve d'histoires tour à tour comiques, effrayantes, riches et attirantes comme le sont souvent les songes des enfants. Qu'elle rencontre des cuisiniers qui veulent la plonger dans leur marmite ou qu'elle soit transformée en chien par un doigt divin, on voyage à travers ses rêveries et on sourit de ses aventures rocambolesques, heureusement sans danger puisqu'elle s'en réveille toujours avec le sourire.

Si Pilobolus est une compagnie américaine renommée en matière de danse contemporaine, forte de plus de 40 ans d'expérience internationale, elle créé ici en plus de ses magnifiques ballets un spectacle unique de jeux d'ombre et de lumière ; sur scène, un écran mobile permet de séparer le monde réel et le monde des rêves. C'est ainsi que les songes ne sont vus qu'en ombres chinoises, avec un énorme travail de la part des danseurs et une créativité unique.

Sur une musique originale de David Poe, compositeur de théâtre et de ballet, il est difficile de ne pas rester admiratif devant le travail créatif effectué sur le spectacle : les parties dansées sont délicieusement fluides, les danseurs semblent parfois voler dans l'air, imprimant un mouvement de vagues suggérant le bercement du sommeil ; les tableaux en ombres sont remarquables de précision, tout en finesse et humour. D'arbres merveilleux en personnages diaboliques, de scènes humoristiques en monstres effrayants, les danseurs déploient des trésors d'ingéniosité pour représenter mille et une forme en ombres projetées.

Avec la fluidité d'un rêve et la dynamique d'une chorégraphie millimétrée, Shadowland est un spectacle prenant et envoûtant, impressionnant dans sa complexité et sa poésie. On ne peut que saluer le travail de l'équipe de création ainsi que la grande maîtrise des danseurs de la compagnie Pilobolus.

A noter un joli bonus de fin de représentation, toujours en ombres projetées, à l'occasion de la venue à Paris de la compagnie avec un petit voyage dans la Ville-Lumière et ses monuments !


Shadowland de la compagnie Pilobolus

Du 13 au 25 mars 2012 aux Folies Bergère, 21 rue Richer, Paris IXè

Représentations du mardi au samedi à 20h, les samedis et dimanches à 15h

Réservations : 0892 68 16 50, www.foliesbergere.com et points de ventes habituelsPlaces de 30 à 68 €

Créateurs : Steven Banks, Robby Barnett, Renée Jaworski, Matt Kent, Itamar Kubovy et Michael Tracy

Musique originale de David Poe ; Décors de Neil Patel ; Costumes de Liz Prince

Avec les danseurs Damon Honeycutt, Molly Gawler, Krystal Butler, Victoria De Renzo, Paul Magic Distefano, Christopher Grant, Morgan Houghton, Beth Lewis, Alexander Windner Lieberman, Justin Norris, Derek Straton et Lauren Yalango

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.