Critique : “Shrek – The Musical” au Theatre Royal Drury Lane de Londres

Critique : "Shrek, The Musical" au Theatre Royal Drury Lane de LondresComme nous l'avions annoncé, l'ogre Shrek a pris la place d'Oliver! dans le mythique Theatre Royal Drury Lane de Londres depuis le 6 mai dernier. Produit par les studios Dreamworks qui sont à l'origine de la franchise au cinéma, cet opus musical s'appuie sur le premier des quatre films. On y retrouve donc Fiona, l'âne, la séduisante dragonne et bien sûr le méchant Lord Farquaad...

[ Cliquez ici pour découvrir notre critique de Shrek – Le Musical au Casino de Paris ]

Un spectacle aux débuts compliqués

Créé le 14 décembre 2008 à Broadway, Shrek – The Musical divise les critiques à ses débuts et rencontre un succès populaire mitigé. Le spectacle manque d'équilibre, ce qui occasionne des changements profonds, qui ne suffisent néanmoins pas à le pérenniser. La dernière new-yorkaise eut donc lieu le 3 janvier 2010, après 441 représentations (et 37 avant-premières). Dans la foulée de la tournée nord-américaine qui s'ensuivit, la production du West End démarra au printemps dernier, proposant à son tour bon nombre de nouveautés.

Si nous n'avons pas assisté à une représentation outre-Atlantique, il est possible de constater un grand nombre de modifications dans les chansons par rapport au disque enregistré aux Etats-Unis. L'âne est la principale victime de ces changements : le personnage se retrouve quelque peu vidé de sa substance. Les thèmes du dragon ont été réécrits, tout comme le morceau d'ouverture qui met judicieusement Fiona en avant. Par ailleurs, le titre phare du film "I'm A Believer" a été rajouté en guise de rappel. À Londres, la critique a cette fois été globalement positive sur le spectacle, qui a prolongé les réservations jusqu'en octobre 2012.

L'âne (Richard Blackwood) essaie de convaincre Shrek (Nigel Lindsay) de déclarer sa flamme à Fiona (Amanda Holden).
L'âne (Richard Blackwood) essaie de convaincre Shrek (Nigel Lindsay) de déclarer sa flamme à Fiona (Amanda Holden).

Qui veut en prendre plein les mirettes ?

À l'instar du film, Shrek The Musical se veut un divertissement pour toute la famille. Ainsi, le grand nombre d'enfants présents dans la salle garantit une ambiance survoltée. Dès son entrée en scène sous les traits de l'ogre vert, l'excellent Nigel Lindsay déclenche cris et applaudissements, ce dont il joue avec un plaisir non feint. L'ouverture nous plonge tout de suite dans l'ambiance très "cartoon" de ce musical, démarrant sur un rythme effrené qui ne faiblira pas durant les 2h30 de spectacle.

Les décors sont riches et inventifs, les lumières féériques et les costumes simplement somptueux - le Tony Award récolté en 2009 est clairement mérité. Par ailleurs, le spectacle est doté d'un grand nombre d'effets spéciaux et de marionnettes, à mi-chemin entre Wicked et Le Roi Lion. Il y a des moyens, et ça se voit ! Les scènes les plus géniales sont celles faisant intervenir les personnages de contes de fées, tant sur le plan musical que sur les chorégraphies. Un certain nombre de références ont été intégrées au spectacle (Le Roi Lion ; Rent ; Les Misérables), et déclenchent l'hilarité des amateurs de musicals présents.

Pas de barricades, mais une hilarante référence aux Misérables pour nos contes de fées !
Pas de barricades, mais une hilarante référence aux Misérables pour nos contes de fées !

Un spectacle dans la tradition anglo-saxonne

Concernant les comédiens, le duo Shrek/Fiona (Nigel Lindsay/Amanda Holden) fonctionne très bien, même si le premier est parfois difficilement intelligible. Ross Dawes est quant à lui formidable sous les traits de Lord Farquaad, bien qu'il ne soit que la doublure du rôle. Les séquences dans lesquelles il intervient sont parmi les plus réussies, grâce à une mise en scène qui joue merveilleusement bien sur l'idée d'en faire une petite personne. Nous sommes en revanche plus mitigés sur Richard Blackwood dans le rôle de l'âne. Après son entrée tonitruante, il peine à faire exister son personnage et agace plus qu'il n'amuse par ses incessantes gesticulations.

Au final, on se laisse volontiers entrainer à Fort-Fort Lointain pour suivre les péripéties du plus attachants des ogres. Le livret est bien construit, souvent drôle, parfois touchant. Visuellement, c'est un régal : costumes, scénographie, mise en scène, effets spéciaux… tous les ingrédients sont réunis pour passer un moment magique au Theatre Royal Drury Lane. Les chansons sont très "pop-rock", mais s'inscrivent néanmoins dans la plus pure tradition anglo-saxonne, avec même une truculente séquence de claquettes. Les petits sont ravis, mais les plus grands y trouvent tout à fait leur compte.

Si on regarde de plus près les changements dans les chansons par rapport à la version américaine, ils semblent la plupart du temps pertinents. Le prologue est plus équilibré, et les ralentissements de l'histoire liés aux chansons, certes amusantes, de l'âne sont gommés. On regrettera peut-être les modifications concernant le dragon qui n'apportent pas grand chose, la chanson principale ayant été remplacée par une autre moins convaincante ("Forever" à la place de "Donkey Pot Pie"). En revanche, les critiques s'accordent à dire que la marionnette du personnage est bien mieux réussie qu'à Broadway.

Les scènes de Lord Farquaad (Nigel Harman) sont drôlissimes
Les scènes de Lord Farquaad (Nigel Harman) sont drôlissimes

Au final, la standing ovation immédiate et spontanée du public à l'issue de la représentation laisse augurer un bel avenir pour le spectacle. Le théâtre devrait rester plein pendant encore fort fort longtemps... Après Israël et Madrid, le spectacle sera créé en version française au Casino de Paris à partir du 8 février 2012, et fera ses grands débuts en Australie la même année. Espérons que la production française mettra les moyens - conséquents - nécessaires afin de faire rêver petits et grands autant que l'ont fait nos amis Anglais...

Découvrez un montage réalisé après la première du spectacle :


 Shrek The Musical, de David Lindsay-Abaire (livret et paroles) et Jeanine Tesori (musiques)

Actuellement au Theatre Royal, Drury Lane, Londres

Réservations ouvertes jusqu'en octobre 2012.

Site officiel : www.shrekthemusical.co.uk

Mise en scène : Jason Moore et Rob Ashford ; Scénographie et costumes : Tim Hatley ; Son : Peter Hylenski ; Lumières : Hugh Vanstone ; Chorégraphies : Josh Prince.

Avec Nigel Lindsay, Richard Blackwood, Nigel Harman, Amanda Holden, Delroy Atkinson, Amy Beadel, Stephanie Bron, Dean Chisnall, Jon-Scott Clark, Ste Clough, Lee William-Davis, Ross Dawes, Lucie Downer, Alice Fearn, Michelle Francis, Ashley E Hale, Rosanna Hyland, Bradley Jaden, Aaron Lee Lambert, Emma Lindars, Grant Murphy, Spencer O'Brien, Landi Oshinowo, Damien Poole, Stuart Matthew Price, Jacqui Sanchez, Jonathan Stewart, Leigh-Anne Stone, Lucy Tapp, Karli Vale, Michael Watson, Samantha Allison, Chorlene Biron-Monnier, Lauren Dawes, Madeleine Hill, Emilia Jones, Sophie Wythe.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.