Compte-rendu : “Les Zoizeaux ” (lecture dans le cadre des Découvertes Diva)

Les Découvertes Diva 2009 se sont clôturées en beauté samedi dernier avec une lecture du spectacle Les Zoizeaux, conçu et créé par Ariane Dubillard et Isabelle Serrand à partir de textes inédits de Roland Dubillard.

En plus des textes inédits de Roland Dubillard, Ariane Dubillard, sa fille, a travaillé auprès de la pianiste-compositrice Isabelle Serrand pour compléter des poèmes tirés de divers recueils comme "La maison d'os", "Les boîtes à outils" ou encore la pièce "Naïves hirondelles".

Cette lecture, très riche et intelligemment construite, a emporté le public dans un univers très poétique. Le titre du spectacle Les Zoizeaux n'est pas dû au hasard puisque le thème des oiseaux revient dans beaucoup de textes et chansons. 

Toutefois, ce sont certainement les chansons plus personnelles et propres à l'enfance d'Ariane Dubillard qui ont ému les spectateurs (par exemple les chansons "La Baignoire" ou "Le Parapluie", cette dernière ayant d'ailleurs été reprise lors du rappel à la demande unanime du public).

Fille de l'auteur et poète Roland Dubillard, Ariane baigne en effet depuis son plus jeune âge dans le théâtre et la chanson. C'est en reprenant les textes écrits pour sa mère, aujourd'hui disparue, qu'Ariane réinterprète ces textes avec grâce, qui va au-delà du simple hommage.

La lecture était également ponctuée de moments très drôles sur des thèmes qui ne s'y prêtent pourtant pas telles que la mort d'un oiseau ou le discours sur l'œuf et la cocotte en papier. Nous pouvons néanmoins regretter l'absence de fil conducteur entre les chansons, cette lecture s'apparentant davantage à un récital qu'à une véritable comédie musicale. 

Malgré tout, Ariane Dubillard et Isabelle Serrand font vivre leur œuvre avec tant d'amour et d'émotion que nous nous sommes laissés émerveiller par Les Zoizeaux...

Crédit photos : Sophie Dussaussoy

Toutes les actus et les comptes-rendus sur notre page dédiée aux Découvertes Diva 2009.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.