Compte-rendu : “Tempo Tenco” (lecture dans le cadre des Découvertes Diva)

Dans le cadre des Découvertes Diva 2009, Antonio Interlandi et Mathieu El Fassi nous proposent un spectacle inspiré du répertoire du chanteur et compositeur italien Luigi Tenco (1938-1967).

Tempo Tenco nous emporte dans l'intimité de ce chanteur italien des années 1960 au succès phénoménal et qui connut un destin tragique. Il s'est en effet donné la mort en 1967 alors qu'il n'avait pas 30 ans, juste après un échec cinglant lors du festival de San Remo. Venant de chanter Cia Amore Ciao, l'auteur compositeur n'aurait pas supporté le désamour de ses pairs et du public. Son corps sera découvert par l'amour de sa vie, Dalida. C'est d'ailleurs sur l'annonce de sa mort que commence Tempo Tenco.

Difficile de qualifier cette œuvre qui prend tour à tour la forme d'un biopic théâtral, d'un tour de chant inspiré et d'une subtile mise en scène enlevée de la vie d'un chanteur. Qu'ils soient sautillants et teintés d'humour ou beaucoup plus profonds et graves, les airs se succèdent (Ciao Amore Ciao, Angela, Ti Ricoderai di me, Vedrai Vedrai) mais laissent peu de place à la comédie.

L'énergie et la sensibilité d'Antonio Interlandi nous interpellent toutefois. L'acteur habite magistralement le personnage et nous guide dans la complexité des couches qui composent ce poète engagé, intriguant et merveilleux. L'accompagnant au piano, Mathieu El Fassi, qui intervient souvent dans le spectacle lors de brefs intermèdes parlés, est également responsable des arrangements musicaux entre jazz et rythmes brésiliens. Le répertoire de Tenco prend alors une nouvelle dimension musicale, beaucoup plus contemporaine.

Malgré quelques brides narratives et une aide parcellaire à la traduction, le spectateur francophone sera davantage séduit par les mélodies que par les paroles et aura l'impression d'assister à un spectacle musical se rapprochant plus du concert que de la "comédie musicale" à proprement parler.

Ces réserves balayées, il reste un superbe tour d'horizon d'un chanteur à la sensibilité poignante, mis en scène très habilement et habillé d'un sombre jeu de lumière intimiste tout à fait réussi. Un choix de programmation surprenant et osé dans le cadre de ces lectures, mais une œuvre à retenir et à suivre pour un public nostalgique ou avide de découvertes.

Le MySpace officiel de Tempo Tenco : www.myspace.com/tempotenco

Crédit photos : Sophie Dussaussoy

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.