En images : “42e rue” donne carte blanche à Vincent Heden sur France Musique

En images : 42e rue donne carte blanche à Vincent Heden sur France MusiqueLe chanteur Vincent Heden était l’invité de l’émission 42e rue sur France Musique. A cette occasion l’animateur et producteur de l’émission, Laurent Valière avait laissé carte blanche à l’interprète… Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en invitant Rachel Pignot et Florence Pelly, Vincent Heden a abattu quelques unes de ces cartes… hautes en couleur.

Actuellement aux Folies Bergère dans Love Circus, l’artiste a proposé un programme inédit pour cet événement.  Il a ouvert le bal avec Le Baiser de la femme araignée (adaptation de Stéphane Laporte). Il n’a pas non plus hésité à se frotter à des morceaux exigeants ("My funny Valentine" ; "Je ne t’aime pas"). Enfin, il a interprété "L'arrosoir", un poème de Robert Desnos, extrait de Robert le diable, créé au Poche-Montparnasse en début de saison. 
 
 
Première des deux invitées avec lesquelles il a partagé la scène, Rachel Pignot (Naturellement belle ; Sister Act) a interprété "Sommeil Bleu" issu de Dreyfus de Michel Legrand. Cet opéra réunissant les deux artistes s’est joué durant seize représentations à l’opéra de Nice. Rachel et Vincent ont raconté (non sans humour) leur travail avec le compositeur. 
 
Puis avec Florence Pelly, sa future partenaire, Vincent Heden a évoqué le projet qui les réunira à la rentrée prochaine en tournée, L’opéra de quat’ sous. Ensemble, ils ont interprété "Nowadays" de la comédie musicale Chicago
 
 
Cette trop courte heure s’est terminée sur un trio sur "La chanson de l’autruche" issu du conte musical Emilie Jolie. Les compétences d'arrangeur vocal de Vincent ont été sollicitées pour adapter ce morceau aux trois voix. De plus, il a incorporé quelques notes de "Summertime" et d'autres surprises. 
 
 
Durant l’entretien qu’il donnait à Laurent Valière, le présentateur de l'émission, l’artiste expliquait combien il aimait être touché (par des œuvres musicales). On espère que la réciproque est vrai car oui Monsieur Heden, par votre talent et votre voix, vous nous avez touchés. 

42e rue de Laurent Valière
Carte blanche à Vincent Heden

Avec Rachel Pignot et Florence Pelly


Retrouvez l’émission 42e rue tous les dimanches à 11 heures sur France Musique

 

1 réponse

  1. Anonyme
    J'avais eu la chance, il y a 12 ans déjà, de voir Vincent Heden dans Jésus-Christ Superstar en français dans les ruines de l'abbaye de Villers la Ville en Belgique. Il tenait le rôle de Judas. C'était un grand moment, et c'était lui, la vrai superstar de ce spectacle, avec un Jésus Christ qui était pour ma part assez faible. Delphine Gardin en Marie-Madeleine avait fait aussi une belle prestation. Dommage qu'il n'y ait nulle part de trace de ce spectacle dont la mise en scène et les éclairages des ruines de l'abbaye étaient assez exceptionnels. Souvenir, souvenir...

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.