En images : Dans les coulisses de “La Belle et la Bête” au Théâtre Mogador (1/2)

En images : Dans les coulisses de Sister Act au Théâtre MogadorComme l'an dernier avec Sister Act et après la magnifique présentation à la salle Gaveau, Stage Entertainment nous a présenté le 25 septembre dernier l'avancement des répétitions de La Belle et la Bête, dont la première aura lieu le 24 octobre au Théâtre Mogador de Paris.
Nous avions donc rendez-vous à 10h30, dans les bureaux qui jouxtent le théâtre. Après un accueil chaleureux des collaborateurs de la production, la visite des coulisses commence et nous vous emmenons avec nous.

Nous retrouvons tout d'abord dans un salon Ludovic-Alexandre Vidal et Nicolas Nebot, respectivement adaptateurs du livret et des nouvelles chansons. En effet, si la comédie musicale reprend les chansons du film de Disney, elle comporte une quinzaine de chansons inédites, composées spécialement pour le spectacle, ce qui porte sa durée à plus de deux heures et demie. 
"Nous travaillons d’abord chacun de notre coté. Une fois que l’on a écrit notre premier jet, on fait correspondre les copies de chacun pour qu’on ait l’impression qu’il n’y a qu’un seul auteur", nous explique Nicolas Nebot. 


Ludovic-Alexandre Vidal (à gauche) et Nicolas Nebot (à droite) signent la version française du spectacle.

Nous rejoignons ensuite le studio de danse. Alexis Loizon (Gaston) et Alexandre Faitrouni (Le Fou) entre autres, sont en train de régler le numéro "Gaston", sous l’œil du chorégraphe associé, Jeroen Luiten (retrouvez une courte vidéo sur notre page Facebook).
Ce numéro est rythmé par des choppes de bière en fer que les artistes font s’entrechoquer entre elles. Il est fascinant de voir avec quelle précision chaque mouvement est décomposé, apprécié et corrigé par le chorégraphe qui ne manque pas d’humour et joue avec les quelques mots de français qu’il connaît.


Gaston (Alexis Loizon) écrase Lefou (Alexandre Faitrouni) pendant les répétitions chorégraphiques de "Gaston".


Final de la scène "Gaston" avec l'ensemble des artistes participants.

Nous descendons en sous-sol vers l’atelier costumes où nous attend Rebbeca Hodgson, la chef costumière"Les costumes ont été récupérés il y a une semaine de la tournée espagnole", nous raconte-t-elle. "J’ai eu trois jours pour faire les essayages de 150 costumes. Nous avons maintenant 10 jours pour faire toutes les retouches et remettre à neuf les costumes. Ces costumes ont été créé il y a 10 ans, donc il y a du travail."


Les costumiers s'affairent pour préparer plus de 150 costumes.

Nous passons dans l’atelier mitoyen de coiffures et perruques où travaillent sept personnes. La chef du département Christine Lemarchand nous présente le travail réalisé sur les 170 perruques du spectacle, dont 110 sur scène. "Chaque perruque nécessite quatre à cinq heures de travail. Elles sont toutes en cheveux naturels.", détaille Christine Lemarchand.


Les perruques sont faîtes sur mesure pour chaque artiste.

Interrogée sur le maquillage de la Bête, elle explique que "c’est un maquillage composé de prothèses, pas un masque. Actuellement, le maquillage dure plus de trois heures. Nous allons devoir réduire pour arriver à une heure et demie".  

En quelques pas nous nous retrouvons sur scène, plus exactement sur le coté, en coulisse. Sur le plateau s’affaire toute l’équipe technique. Les techniciens sont partout, sur scène, mais aussi en l’air pour placer des projecteurs sur le pont de lumières. Fabrice Peny, le responsable du plateau nous explique que "le sol [qu'ils ont] posé fait 28 cm de haut car dessous se trouvent des moteurs. Tous les gros éléments de décors sont motorisés et pilotés depuis la console."


La console contrôle l'ensemble des gros éléments de décors. La programmation a du être créée.


La scène prend forme même s'il reste encore beaucoup de travail pour l'équipe technique.

Après cette visite fort instructive, il nous tarde de découvrir les premiers extraits du spectacle...

Crédit photos : Samuel Sebban

Retrouvez l'album complet de la journée sur notre page Facebook.


La Belle et la Bête, de Linda Woolverton (livret), Alan Menken (musiques), Howard Ashman et Tim Rice (paroles)

A partir du 24 octobre 2013

Théâtre Mogador,
25 rue de Mogador
75009 Paris

Adaptation du livret : Ludovic-Alexandre Vidal ; Adaptation des paroles : Claude Rigal-Ansous (chansons du film) et Nicolas Nebot (nouvelles chansons) ; Mise en scène : Glenn Casale assité de Véronique Bandelier ; Chorégraphe : Jeroen Luiten.

Avec Manon Taris (Belle), Yoni Amar (La Bête), Alexandre Faitrouni (Lefou), Alexis Loizon (Gaston), Alix Briseis (Plumette), Dan Menasche (Lumière), David Eguren (Big Ben), Didier Clusel (Maurice), Léovanie Raud (Mme Samovar) et Gabriella Zanchi (Mme Grande Bouche).

Ensemble et swing : Alain Tournay, Alex Arce, Camille Mesnard, Céline Vogt, Dalia Constantin, Gregory Gonel, Jérémy Deglise, Joseph Dockree, Lucas Raziejewski, Ludivine Bigéni, Marie Glorieux, Olivier Podesta, Paula Ferreira, Julien Mior, Sofia Nait, Stoyan Zmarzlik, Angelo Difiglia, Cerise Calixte, Kirill, Virginie Ramis, et Yves Adang.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.